samedi 30 novembre 2013

MES PETITS PLATS FACILES BY HANA - TOME 1


MES PETITS PLATS FACILES BY HANA - TOME 1

Non, il n'y a pas que les chats qui m'attirent irrésistiblement en roman, BD ou livre illustré. Il y a également tout ce qui touche à la cuisine. C'est un univers qui me fait facilement fantasmer en tant que bonne gourmande mais piètre cuisinière, et les BD en particulier, non seulement me font voyager gustativement, et rêver, mais me donnent toujours l'impression que cuisiner est simple et que moi aussi je pourrais réaliser ces plats.

J'avais particulièrement aimé À boire et à manger de Guillaume Long (ouhla j'y pense, il me faut le tome 2 !!), Aya conseillère culinaire, un manga en 5 tomes, Le viandier de Polpette, un autre manga en 2 tomes, Petite forêt, et Le gourmet solitaire qui m'a plus ou moins réconciliée avec Taniguchi.

Quand je suis tombée sur Mes petits plats faciles (by Hana), il était évident que je ne pouvais pas passer à côté. Rien que le titre semblait avoir été conçu pour moi. J'y voyais là une opportunité d'élargir enfin mon éventail de recettes simples mais délicieuses avec lesquelles j'allais pouvoir épater mon entourage !
Petite déception ici car si effectivement les plats sont faciles (si tant est que l'on ait facilement accès à toute la batterie de sauces, de poudres et d'ingrédients typiquement japonais qui agrémentent tout plat japonais), ils relèvent plus de la cuisine en 10 minutes pour étudiant fauché... (bon, en même temps, à quoi s'attendre vraiment quand on parle de plats faciles...)

Hana, notre "héroïne", est pourtant trentenaire, mais son mari étant affecté en province, elle mène en réalité une vie de célibataire et doit cuisiner pour elle seule chaque soir. Jusque là, rien de gênant, sauf qu'elle a véritablement le train de vie de l'étudiante qui n'a pas grand chose dans son frigo et ses placards, et qu'elle n'est pas loin de trouver un régal la combinaison chips-coca... J'exagère mais c'est presque ça. Ses recettes à tomber par terre (car elle se pâme à chaque fois), ce sont surtout des recettes de dépannage, type saumon mayo sur toast, pizza maison, soupe ou riz. Bon, j'ai tout de même noté la recette du riz avec oeuf cru et sauce soja, accompagné de shibazuké (légumes confits), ça avait l'air franchement pas mal.^^

Et puis Hana, malgré ses 30 ans, a encore des attitudes et des délires de vraie gamine (son personnage en paraît d'ailleurs 10), son appartement est un vrai bordel, on a peine à croire à son personnage, et en dehors de ses recettes qui sont consacrées à chaque fois à un épisode complet, il ne se passe pas grand chose dans sa vie, mis à part ses conversations téléphoniques (vides et dénuées d'intérêt) avec son mari (un vrai mystère celui-là).

Bon j'ai bien aimé tout de même le déroulé des chapitres, avec présentation et explication des ingrédients nécessaires à la "recette" à venir, ça reste intéressant culturellement parlant, la découverte de certains produits, aliments, et le mode de vie à la japonaise (mais bon, tout cela est balayé assez superficiellement).

À noter que Kusumi Masayuki, le scénariste de cette série (il existe un deuxième tome), est en fait celui du Gourmet solitaire que Taniguchi s'est "contenté" d'illustrer. Du coup, je me repose la question de savoir si Taniguchi est vraiment mon créneau car j'avais vraiment aimé Le gourmet solitaire, mais Quartier lointain ne m'avait franchement pas enthousiasmée, or s'il n'a pas scénarisé Le gourmet.....

6 commentaires:

  1. Pour Taniguchi, il est exact que souvent il "adapte" les nouvelles ou romans d'autres, et c'est peut être là qu'il est le meilleur. Le gourmet solitaire, oui, et puis L'orme du caucase, et Le promeneur (titre pas sûr)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, en soi, je n'ai rien contre Taniguchi, c'est juste qu'il semble que je n'ai pas trop d'affinités avec certaines de ses thématiques de prédilection, notamment, celles autour de la nostalgie. C'était particulièrement flagrant avec Quartier lointain. Après, dans l'exploration d'un autre univers, ou sur d'autres sujets, on peut certainement se trouver un terrain d'entente.^^

      Supprimer
  2. J'avais pas vraiment accroché avec Hana. C'est hyper répétitif et pas franchement passionnant. Pourtant moi aussi dès qu'on parle cuisine en roman ou en BD j'accours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est plutôt décevant dans l'ensemble, mais je reste curieuse du tome 2 et des recettes présentées (c'est plus fort que moi^^).

      Supprimer
  3. je n'ai pas aimé et j'ai été très déçue. Cette Hana est une gourde! :-) De tout ce que tu cites plus haut, je ne connais pas Petite forêt, ça vaut le coup?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! Petite forêt vaut vraiment le détour. C'est dépaysant, c'est la cuisine nippone rurale authentique et naturelle. Il y a toute un art de vivre et une philosophie en arrière-plan qui m'ont énormément plu. On est très très loin de Hana.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^