mardi 22 octobre 2019

UN PIGEON À PARIS - TOME 1


UN PIGEON À PARIS - 1

Oui, un manga, oui, tome 1, mais il ne s'agit pas de ces séries classiques où l'on craint l'interminable. Au contraire, on se réjouirait presque (et même vraiment) d'une suite. On est davantage dans la veine de À nous deux, Paris ! de J.P. Nishi, ces témoignages d'étrangers (en particulier Japonais) en France (Paris souvent) dont je raffole tant (dans le sens inverse aussi) ! 
Le choc des civilisations et la rencontre des cultures, c'est vraiment un de mes thèmes préférés.

Mon avis Goodreads
Un petit classique "le Japon rencontre la France" comme j'aime et qui, malgré mon habitude maintenant de ces récits de chocs des cultures, n'a pas manqué me surprendre agréablement, me divertir hautement, m'amuser follement (hyène hilare au rendez-vous !) et même me séduire franchement par ses petites touches d'originalité.
Quelques nouveautés savoureuses dans ce genre mille fois déjà vu du fait même de la personnalité de l'auteure, Lina Foujita (quel personnage cocasse, impayable même !), de ses (més)aventures assez spécifiques et de sa façon désopilante et pleine d'autodérision de narrer les événements.

Ça aurait pu être un 5 étoiles si ce n'est que j'ai parfois trouvé les codes couleur un peu "emmêlant", voire "confusant"^^, le choix des couleurs en elles-mêmes douteux, les pages chargées, sans parler des dessins un peu enfantins, le tout frôlant un inesthétisme déconcertant (joyeusement assumé par l'auteure ceci dit) (et le pire, c'est que j'ai fini par presque être sous le charme), mais le plus gros bémol, c'est que certains textes sont parfois illisibles et désordonnés, requérant parfois relecture et plus d'attention que nécessaire, ce qui coupe un peu le rythme.

Mais le tout reste hautement truculent ! Très tentée par le tome 2 ! Et le tome 3 aussi d'ailleurs car le temps que je mette à rédiger mon billet ici, un tome 3 est paru... (je viens de le découvrir... 😄).

Aaah ce fameux "C'est pas ma faute !" très français illustré ci-dessous 😂:

10 commentaires:

  1. J'avais abandonné les chroniques new-yorkaises mais je retenterai bien avec celui-là. Je trouve les dessins un peu inesthétiques comme toi mais c'est original, je verrai :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu n'as pas accroché aux Chroniques new-yorkaises ? Remarque il n'était pas très classique non plus dans son genre. Très curieuse de ton avis sur le Pigeon du coup. Oui, les dessins et les couleurs semblent être un délire bien spécifique de l'auteure. On adhère ou pas.:) Mais moi, rien que le fait que l'auteure se soit représentée sous les traits de ce gros pigeon blanc, ça m'éclate.^^

      Supprimer
  2. Oh on ne se lasse pas des ces 'découvertes' par les japonais (ou autres, d'ailleurs)
    (OK pour le 04/11 avec La servante)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais j'en lirais tous les jours des chroniques comme ça !:)
      (parfait pour le 04/11 - j'ai noté aussi le Buzzati pour décembre mais on pourra s'en reparler d'ici là).

      Supprimer
  3. Le thème me plait bien, mais le format manga à l'envers me rebute toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que tu en tentes un, juste pour l'expérience. Tu verras bien si tu finis par t'y faire ou non.;)

      Supprimer
  4. Une couverture qu'on ne peut pas rater. Elle est inoubliable !
    Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien que c'est elle qui m'avait attirée en librairie.:)

      Supprimer
  5. Les problèmes de couleur et de texte difficile à suivre ça fait quand même beaucoup, non ? J'adore l'autodérision mes tes bémols me refroidissent grandement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que le propos et l'humour finissent par faire passer la forme, au point que j'y ai même trouvé un certain intérêt, lié à la personnalité détonnante de l'auteur.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^