jeudi 20 août 2020

THE ROOK


THE ROOK
         THE CHECQUY FILES - Tome 1

( AU SERVICE SURNATUREL DE SA MAJESTÉ )

Un pitch très prometteur :
Victime d'une agression, Myfanwy Thomas reprend conscience dans un parc de Londres sans aucune idée de son identité ni aucun souvenir de son passé. Le plus troublant, c'est qu'elle semble avoir prévu cette amnésie. Elle retrouve des lettres lui étant adressées et qu'elle aurait rédigées avant l'incident. Un premier choix lui est offert : reprendre sa vie à zéro sous une nouvelle identité ou continuer en tant que Myfanwy Thomas, avec toutes les responsabilités et les dangers que cela implique.
C'est ainsi que Myfanwy rejoint le siège de la mystérieuse Checquy, une organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne et qui n'est pas sans évoquer un mixte entre James Bond et les X-Men, les agents étant tous des surdoués aux pouvoirs extraordinaires.

J'ai trouvé l'idée de la Checquy assez originale dans son organisation conçue entre autres sur la base du jeu d'échecs, chaque agent ayant la fonction d'une des pièces du jeu. Myfanwy est par exemple une tour, la Tour Thomas, qui est un poste assez élevé. Confrontée à son nouveau quotidien et à l'aide des notes laissées par son ancien elle, la nouvelle Myfanwy va devoir comprendre les rouages de la Checquy et se familiariser avec son nouvel entourage sans trahir son amnésie. J'ai beaucoup aimé le fait qu'on découvre les règles de cet univers au même rythme qu'elle, ni le lecteur, ni elle n'ayant de longueurs d'avance sur l'autre. Et c'est particulièrement palpitant quand un des enjeux de l'intrigue est de découvrir qui, parmi les membres de la Checquy, a tenté de l'éliminer et d'effacer son ancienne personnalité.

Au sortir de ce roman, j'ai eu ma petite réflexion du jour 💡 :
Les livres parfois, c'est comme un chat. Ça peut mettre du temps à s'apprivoiser. Ou c'est lui qui vous apprivoise au final, allez savoir !
Au début, j'ai beaucoup alterné les moments d'agacements et les soupirs (avec même une envie d'abandon). Je trouvais le tout assez grotesque, la narration peu subtile, cumulant les facilités d'auteur, les clichés et les événements prévisibles. Et puis, les moments véritablement captivants et même franchement désopilants (aaah le canard prophétique, grand moment ! 😂) ont fini par suivre à partir du premier tiers du récit, ou alors j'ai fini par me détendre et m'ouvrir à l'intrigue. Toujours est-il qu'au bout du compte, je me suis attachée aux personnages et à l'histoire, et que je pourrais même envisager de lire la suite, c'est dire ! Que d'imagination d'ailleurs autour des personnages ! Rien que le personnage de Gestalt vaut le détour à lui tout seul (enfin, tout seul, façon de parler... 😁). Et je ne m'attendais tellement pas à la nature du personnage d'Aldrich ! Quelle excellente trouvaille inattendue !

Je pense que c'est allé mieux quand j'ai compris que Myfanwy était vraiment une toute autre personne et pas juste une amnésique. Et même si le traitement de l'intrigue n'est pas toujours très subtil, elle est tout de même plus complexe qu'il n'y paraît, jusqu'à parfois être un peu compliqué pour rien mais à ce stade, ça a fini par passer.

Un roman qui se lit comme un bon film d'espionnage ou de super-héros. Un bon gros divertissement à apprécier comme tel, sans trop chercher plus.

À noter qu'une série TV a été adaptée de ce roman. Au vu de la bande-annonce, la trame est cependant assez différente et ne se focalise que sur certains aspects du livre, s'en inspirant assez librement.

LC avec Nasaissa.

Intègre le challenge À l'assaut des pavés dans la catégorie "série" (série n°4 => 1 sur 2 tomes).

L'auteur
Né en 1950 à Canberra (Australie), Daniel O'Malley est diplômé d'histoire médiévale de l'université de l'Ohio. The Rook : Au service surnaturel de Sa Majesté, son premier roman, a été publié en 2014 chez Super 8 Éditions et repris chez Pocket sous le titre Au service surnaturel de Sa Majesté.
Agent double, la suite, est paru en 2017 chez le même éditeur.

14 commentaires:

  1. Bravo pour la PAL! Tu continues la série? ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À l'occasion, oui, pourquoi pas ? :) C'est du pur divertissement sans trop de prise de tête, ça vaut bien certaines séries policières ou autres lectures d'été ou de voyage.

      Supprimer
  2. J'adore la comparaison entre les livres et les chats ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça m'est venu tellement spontanément en refermant le livre car au début, ce n'était vraiment pas gagné, et à la fin, j'étais presque conquise. Il n'y a que les chats qui peuvent faire cet effet-là.^^

      Supprimer
  3. Rhaaaa, le pitch me tentait carrément, un mélange de John Do, de X.Men etc... Et puis ta philosophie féline du jour m'a calmée et le fait que tu annonces une suite, donc plusieurs tomes, m'a découragée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui mais attention, ce n'est pas une série comme dans une saga où un tome ne se suffit pas à lui seul, c'est plutôt une série comme ces séries policières où tu retrouves certains personnages dans les tomes suivants mais dans des aventures ou missions nouvelles. Tu peux donc te contenter d'un tome comme enchaîner sur le suivant (et il n'y a que 2 tomes à date^^).

      Supprimer
  4. Je trouve très pertinente ta réflexion sur les livres. Rares sont les romans au début poussif que j'ai finalement achevés. La lecture nécessite plus d'efforts et d'attention qu'un film (enfin pour la non-experte que je suis). Donc il m'est moins épuisant de visionner une daube plutôt que de la lire. Et ce sont ces efforts qui dictent ma conduite d'abandon ou pas. Je ne suis pas sûre d'être tentée par le roman ici chroniqué (et ce n'est pas faute de ton avis très documenté et intéressant).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis d'accord avec ta comparaison livre/film. Avec les films, au pire on perd 2 heures de son temps, temps qui aura été mis à profit pour mettre son cerveau au repos.^^ Avec les livres, c'est bien plus de temps de perdu et beaucoup d'énergie investie, aussi on y réfléchit à deux fois avant de décider de poursuivre l'effort. Surtout quand il y en a d'autres dans la PAL qui nous font de l'oeil.;)
      Pas de souci pour le roman, je conçois que ce ne soit pas des thèmes ni un genre qui parlent à tout le monde, et je confirme, même si j'ai fini par apprécier, ce n'est pas un incontournable.:)

      Supprimer
  5. On change parfois d'avis en cours de lecture, comme quoi, il ne faut pas abandonner trop vite !
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, franchement je suis contente d'avoir persévéré ici. Je me suis sentie récompensée au final.:) Bon dimanche.

      Supprimer
  6. parfois, c'est ce qu'on recherche, un bon gros divertissement. Je ne connaissais pas, pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà, un bon gros divertissement de temps à autre, ça ne fait pas de mal.:) Et puis dans le genre, celui-là change un peu des feel good, des comédies déjantées ou des polars.

      Supprimer
  7. Un mixte entre James Bond et les X-Men, ce sera sans moi :)

    RépondreSupprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^