lundi 12 novembre 2018

UN NORVÉGIEN VERS COMPOSTELLE


UN NORVÉGIEN VERS COMPOSTELLE

Aaah Compostelle ! Mon rêve de toujours ! Une fascination de longue date ! J'en parle un peu dans mon billet sur Immortelle randonnée de Jean-Christophe Rufin. Alors forcément, quand je suis tombée sur cet album avec en plus l'opportunité d'un témoignage d'un Norvégien (point de vue et exploration d'une autre culture en perspective, et pas des plus banales), j'ai foncé !

Las, notre Norvégien, Jason (l'auteur de cet album), n'est pas des plus joyeux, ni de ceux qui enjolivent leur récit avec humour et légèreté, aussi son aventure m'a paru bien terne et presque triste, assez réaliste en vérité, du coup je n'ai pas l'impression de m'être vraiment éclatée ni amusée à ses côtés sur le chemin de Compostelle (ce que, visiblement, j'espérais en m'emparant de cet album).

JASON


UN NORVÉGIEN VERS COMPOSTELLE

vendredi 9 novembre 2018

LE PETIT CHAPERON BELGE


LE PETIT CHAPERON BELGE

Aaah des versions revisitées  du Petit Chaperon rouge, il y en a eues, ce n'est pas nouveau, mais, hé, est-ce qu'il y a jamais eu un Petit Chaperon belge ? Hé bien le voilà avec ce grand détournement du conte de Perrault accompagné d'un CD pour profiter de l'accent belge (des accents belges même) en bonus plus.
L'auteure, Camille de Cussac, encore une fois et toujours pour mon plus grand plaisir, ne s'embarrasse pas de traditions et nous présente le Petit Chaperon habituel sous les traits d'un petit garçon et non plus une petite fille. Un petit zinneke même. Ça change ! Premier bon point. Et puis, tiens, pourquoi toujours une Mère-Grand ? Non, cette fois-ci, c'est au Père-Grand qu'on rendra visite. Deuxième bon point. Ce dernier, bien évidemment, tient une baraque à frites ! Troisième gros bon point !

dimanche 4 novembre 2018

JEAN DOUX ET LE MYSTÈRE DE LA DISQUETTE MOLLE


JEAN DOUX ET LE MYSTÈRE DE LA DISQUETTE MOLLE

Mouahaha, rien que le titre ! Et ces dessins qui sortent tout droit du foutage de gueule, qui s'assument artistiquement tarte (mais j'adore ce parti pris du dessin qui évoque certaines séries animées et jeux vidéo des années 90, et ce découpage très clair de chaque scène et planche !). Ils participent par ailleurs parfaitement au côté caricatural des personnages et des lieux dans tout ce qu'ils ont de plus grotesques et comiques.
Et ce format d'album qu'il faut vouloir se trimballer (je suis fan !). Pas de risque de s'abîmer les yeux sur le texte en tout cas. Le tout qui avait une saveur vaguement rétro, ringarde, absurde, et très franchement de l'ordre de l'inclassable et du 1000è degré.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...