dimanche 1 août 2004

HAROUN AND THE SEA OF STORIES


HAROUN AND THE SEA OF STORIES

( HAROUN ET LA MER DES HISTOIRES )

Si vous n'avez pas réussi à lire au-delà des 5 premières pages des Versets sataniques et que vous voulez savoir de quelle encre est fait Salman Rushdie, si son seul nom vous évoque la complexité dans le roman, l'épreuve pénible de la lecture, et que vous souhaitez pourtant le connaître à travers au moins un de ses écrits, je vous recommande fortement ce livre, un véritable petit bijou !
 
Tout d'abord, c'est véritablement divertissant, captivant, un vrai bon moment de lecture. Il y fait preuve d'un grand talent de conteur, et pour cause, c'est un conte, aussi enchanteur que ceux des Mille et une nuits, assaisonné d'humour (truculent !) et de saveurs indiennes, un récit pour les enfants de 7 à 77 ans. Chacun peut le lire à son niveau et y voir un récit d'aventures, un conte merveilleux et fantastique, une allégorie, une oeuvre truffée de références diverses, etc.... C'est tout simplement magique (en tout cas la magie a opéré sur moi !!).
Personnellement, je le vois aussi comme une histoire qui veut défendre la liberté de raconter des histoires et donc d'écrire des histoires, la liberté d'expression tout simplement, et je trouve la démarche très habile. Je me demande si ce livre n'a pas été écrit après la fatwa dressée contre lui d'ailleurs.

L'auteur
Né en 1945 à Bombay, Salman Rushdie vit en Grande-Bretagne depuis l'âge de 14 ans. En 1981, son premier roman, Les Enfants de minuit, remporte le Booker Prize. La parution des Versets sataniques en 1989 le rend célèbre, et lui vaut une fatwa qui le condamne à la clandestinité. Cela ne l'empêchera pas de poursuivre la publication de son oeuvre, composée de contes, de romans et de recueils critiques.

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu celui là mais Salman Rushdie est un auteur que j'aime beaucoup et je n'ai jamais trouvé la lecture de ses romans complexe ou pénible (mais je n'ai pas lu non plus Les versets sataniques - ce que j'envisage de faire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait d'ailleurs que je me replonge dans son univers prochainement. Le temps passant et de nouvelles découvertes se faisant, on en oublie souvent les premières amours...

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^