lundi 27 octobre 2008

ET SI C'ÉTAIT NIAIS ?


ET SI C'ÉTAIT NIAIS ?

Présentation de l'éditeur
"Printemps 2007. Alors que la rentrée littéraire approche, Christine Anxiot n'a toujours pas remis son manuscrit annuel. Son éditeur déclenche une enquête sur l'inexplicable disparition, mais les enlèvements d'écrivains continuent. Dans les milieux feutrés de l'édition s'engage alors une impitoyable chasse à l'homme de lettres...

Pour réaliser ce polar plein de rebondissements, les plus grands noms de la littérature française se sont passés la plume en rédigeant chacun un chapitre : Denis-Henri Lévy,Barbés Vertigo / Christine Anxiot, Pourquoi moi ? / Fred Wargas, Tais-toi si tu veux parler / Marc Levis, Et si c'était niais ? / Mélanie Notlong, Hygiène du tube (et tout le tremblement) / Pascal Servan, Ils ont touché à mes glaïeuls (Journal, tome. XXII) / Bernard Werbeux, Des fourmis et des anges / Jean d'Ormissemon (de la française Académie), C'était rudement bath' / Jean-Christophe Rangé, Les limbes pourpres du concile des loups / Frédéric Beisbéger, 64 % (Soixante-quatre pour cent) / Anna Galvauda. Quelqu'un m'attend, c'est tout."

Tout comme le laisse présager le titre, l'auteur ridiculise ici tous les romanciers notoires de la scène littéraire française en les parodiant. Exercice difficile car chacun a son style et sa personnalité propres, et l'auteur doit glisser de l'un à l'autre avec l'agilité de la couleuvre tout en s'assurant que son intrigue tienne la route (vraiment pas évident ça, car du coup, on se retrouve avec un même personnage particulièrement grossier dans un chapitre alors qu'il était l'exemple même du raffinement dans le précédent - ces écarts contribuent toutefois au côté loufoque de cette histoire, et c'est plus amusant que gênant).

Il est vrai qu'il vaut mieux connaître les écrivains parodiés, leur style ou leurs livres, pour véritablement apprécier l'humour de l'auteur ou ne pas passer à côté de certaines références. Ceci dit, je n'ai, moi-même, pas lu tous ces écrivains, et je m'exclame tout de même, Chapeau bas, M. Fioretto! Mission accomplie!, car on s'imagine sans peine les personnalités de ces écrivains dont je ne connais pas les écrits mais qui semblent bien correspondre à leur image médiatique (en pire) - et parodie très clairement réussie du style des autres.
J'étais vraiment très souvent pliée de rire, il suffit de voir les titres et noms parodiés en quatrième de couv' pour se rendre compte du type d'humour déployé par l'auteur. J'ai particulièrement adoré le chapitre consacré à Anna Galvauda, à pleurer de rires!

Pascal Fioretto caricature donc ces chers écrivains mais sans être méchant (noooon) (du tout) (lol).
Son humour est caustique mais comme souvent avec les imitations, on s'attendrit et on sourit des petits travers de ces personnalités, ils nous apparaissent même particulièrement sympathiques, limite touchants, Notlong/Nothomb et son "rire de petite fille à nattes" (mdr), par exemple, pour ne citer qu'elle.

Bien sûr, s'agissant d'une parodie et donc d'une partie de grande rigolade avant tout, il ne faut s'attendre ni à du très raffiné côté humour, ni à une intrigue qui vole haut, n'empêche, n'empêche, l'auteur s'en sort bien, surtout pour la fin que j'ai bien aimé.

Il profite aussi de ce roman pour asséner quelques grandes vérités sur la littérature qui se vend aujourd'hui et sur la part belle que les éditeurs font aux succès commerciaux aux dépens d'autres auteurs peut-être plus méritants, et ses remarques sont plutôt intéressantes.

Une réflexion que je me suis faite aussi, c'est que c'est fou comme les romans du coup (certains du moins) paraissent si peu authentiques, très construits, étudiés dans le moindre détail pour rendre certains effets, faire tomber la larme par exemple - et nous, on tombe dedans...

Très très bon moment de lecture avec cet auteur dont j'ai déjà lu Gay Vinci Code.

8 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec ce que ta critique. J'ai aussi écrit un article sur ce livre si tu veux y jeter un coup d'oeil ;).
    J'apprécie énormément ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très beau commentaire qui complète le mien que le tien!
      J'ignorais que les auteurs parodiés (certains du moins) s'étaient manifestés de façon positive au sujet de ce livre et de leur caricature - justement, je me demandais ce qu'ils en pensaient! :)
      A bientôt!

      Supprimer
  2. Il est tout près dans ma Pal celui là. Alors je lis, ou je lis pas ton commentaire ? Serai je influencée ? Bon allez, je lis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'ai lu ton commentaire et j'ai encore plus envie de lire très bientôt ce livre. Je reviendrais donc un de ces 4 ici pour te donner mes impressions !

      Supprimer
    2. Ha ha! J'essaie moi aussi de résister à la tentation de lire les commentaires de livres que je sais que je vais lire bientôt, histoire de ne pas être influencée, mais c'est dur.
      En revanche, je le fais quasi systématiquement pour des livres dont je n'ai jamais entendu parler, ou vaguement, pour savoir si je les rajoute à ma PAL ou LAL.
      Hâte de lire tes impressions!

      Supprimer
    3. A y'est ! Livre lu, adoré et billet posté !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^