lundi 10 novembre 2008

LA GUERRE D'ALAN - TOME 3


LA GUERRE D'ALAN - TOME 3

Dans la continuité directe des deux premiers tomes, ce tome 3 constitue la fin du récit qu'Alan Ingram Cope a confié à Emmanuel Guibert. La guerre est finie et Alan poursuit son petit bonhomme de chemin.

Pas grand chose à rajouter par rapport à mon commentaire précédent, mis à part que j'étais particulièrement impressionnée ici par la beauté des dessins, leur finesse, leur sobriété, qui rendent les images plus émouvantes encore que des photos - les séquoias, les lacs, les villes... splendide! magnifique! - incroyable ce qu'un coup de crayon peut faire et véhiculer comme émotions.

Quelle étrange destinée que celle d'Alan et de ceux qui ont croisé son chemin - étrange, comme une vie peut l'être, riche de rencontres, d'émotions, d'épreuves, de combats, de joie, de déception, d'espoir, de questions, de désillusions, et en même temps, si éphémère, si éphémère... J'ai trouvé ça troublant de penser à ces vies humaines pour la plupart éteintes maintenant, comme si elles étaient devenues proches de moi.

Les quelques photos rajoutées en cours de récit contribuent à ancrer ce dernier dans la réalité, on a l'impression que c'est à nous qu'Alan confie ses souvenirs directement, des souvenirs beaux et tristes à la fois, narrés avec tellement de candeur et de simplicité que ça en est touchant.

J'ai vu également à la fin que Guibert était allé sur les traces d'Alan, d'où la reproduction précise et réaliste des paysages et des lieux, fidèles aux souvenirs de cet homme.

Vraiment très très beau récit, bel hommage à un homme, magnifique témoignage historique, et reflet d'une belle aventure humaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^