samedi 30 avril 2011

DIS OUI, NINON


DIS OUI, NINON

Malgré l'enthousiasme de nombreux blogueurs depuis plus d'un an, malgré l'immense sympathie que m'inspirait l'auteure, Maud Lethielleux, au gré des interviews bloguesques, malgré l'apparente valeur sûre que réflétaient les commentaires de ses lecteurs sur les livres suivants, j'avoue, je n'ai jamais été réellement motivée par l'idée de lire ce roman.
Entre autres raisons, si j'essaie d'analyser le pourquoi de la chose, mais ce n'est pas aussi évident que ça: le thème déjà, autour de l'enfance d'une petite fille de 9 ans qui décide de vivre avec son père, non ça ne me parlait pas plus que ça, malgré toute la fraîcheur évoquée et le régal de lecture que ça a pu être pour certaines, j'avais vraiment l'impression que je ne serais pas réceptive.

Arrive Le festival Rue des livres à Rennes, où je rencontre l'auteure en live avec quelques blogueuses enthousiastes, dont certaines qui succombent à la tentation et achètent le livre. Ouioui, Maud Lethielleux est décidément délicieuse, simple, ouverte, abordable et à l'écoute, un peu the girl's next-door, mais malgré une forte tentation de succomber à mon tour et la curiosité quand même de voir ce qui enthousiasment tant les lecteurs dans ses livres, je résiste encore une fois, en me disant tout de même que je la lirai un jour, mais sans sentiment d'urgence non plus.

Et puis Hilde annonce une lecture commune de ce roman avec EnnaSophie LJFransoaz et Sandrine, et là je me dis, greffe-toi à elles, c'est l'occasion ou jamais, car sois honnête, vu ta résistance malgré tous les éléments qui font que tu aurais déjà dû l'avoir lu depuis des lustres, penses-tu que tu te lanceras vraiment un jour (au vu de tes PAL et LAL qui datent d'années-lumières!)? Mmmh? Bon, alors!

Et voilà, ça y eeeeeest!!! J'ai enfin lu Maud Lethielleux (vais me boire une 'tite coupe de champ' pour me fêter ça, tiens!)

Alors, venons-en au fait, maintenant! Ce que j'en ai pensé...

Franchement, j'ai trouvé ça plutôt sympathique (moins pire que ce que je craignais donc par rapport à ma réticence au thème).
Le monde filtré au travers des yeux d'un enfant, ce n'est pas une grande première mais ça a toujours son charme. D'ailleurs, on a beau essayé de le comparer, ce roman a une voix unique qui ne ressemble ni à celle de Zazie, ni à celle du Petit Nicolas ou que sais-je.
Le contexte de l'enfance de cette petite fille n'est pas ordinaire, les sujets évoqués à travers un mélange de candeur et de maturité précoce chez cette enfant sont en réalité assez "difficiles", l'attachement d'une enfant à un père irresponsable est pour moi personnellement difficile à concevoir... Et en même temps, l'amour de ce père pour sa fille a quelque chose de bouleversant, cette impression qu'il a de donner le meilleur...

J'ai beaucoup aimé l'épisode "Anne-Sophie", avec les convictions de Ninon et la réalité immédiatement comprise par le lecteur. L'auteure transcrit vraiment bien ces réalités à deux faces, la façon dont les vit et les comprend Ninon alors qu'elles nous évoquent autre chose. Un peu comme Anne-Sophie d'ailleurs, nous assistons en spectateur effaré/horrifié à la vie de Ninon, en pensant à tous les dangers courus, mais elle parvient si bien à nous montrer qu'elle gère bien et qu'elle est heureuse, qu'on finit par fermer les yeux devant les invraisemblances et se laisser bercer par le merveilleux du récit, qui est une ode manifeste à la liberté, avec un petit aspect conte (la fin en particulier qui m'a fait un peu tiquer quand même ^^).

C'est un roman qui a beaucoup de fraîcheur, oui, je confirme, et ce n'est pas seulement lié à la vision du monde au travers des yeux d'une enfant. On sent l'auteure authentique dans sa démarche d'écrivain et je trouve ça agréable. On est dans le parler et l'émotion bruts, on est dans le terre-à-terre, dans une réalité assez rude, mais le merveilleux perce et les sourires aussi.

Un petit exemple de phrases que j'ai trouvées vraiment charmantes:
"Zélie me dit d'aller attendre dans le couloir pour surveiller Agathe qui pleure parce que son coeur et sa tête, tout le monde s'en fiche. Elle dit que plus tard elle sera docteur et elle s'écoutera le coeur toute la journée pour rattraper le retard."

"En plus, les bananes polluent l'univers car elles prennent l'avion et ça, c'est le pire."

Je reconfirme cela dit que ce thème n'était pas fait pour moi et du coup je ne ressens pas exactement le même enthousiasme que la plupart des lecteurs, en revanche, après avoir jeté un oeil sur le thème du deuxième roman de l'auteure, D'où je suis je vois la lune, et connaissant maintenant sa plume, je pense que celui-là pourrait vraiment me plaire!

L'auteure
Maud Lethielleux est musicienne et metteur en scène. Elle a parcouru le monde, de l’Asie à la Nouvelle-Zélande.
Elle a publié Dis oui Ninon chez Stock en 2009. 

NB: Après avoir parcouru les billets de mes co-lectrices, j'ai réalisé qu'il s'agissait en fait d'une lecture commune autour de cette auteure, et non de ce roman en particulier - oops! Chui miro, qu'y puis-je?... ^^
Enfin, de toute façon, c'était l'occasion idéale pour moi de découvrir, et Maud Lethielleux, et ce roman!

16 commentaires:

  1. Je trouve ça vraiment sympa de lire un livre quand on a rencontré l'auteur ;-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça donne une autre saveur à la lecture je trouve, ça rend le livre moins impersonnel, c'est comme prolonger une rencontre.:)

      Supprimer
  2. J'avais acheté le livre au salon de Paris 2009, et il fait partie de ceux que j'ai lus (il m'en reste encore un bon tas à lire, je sais)
    Oui, lis les autres, si tu as aimé l'écriture, ça ira!!!
    Et puis c'est moins long que Get P, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ça, ça se lit vite!^^ Des LC de ce type, ça me pose moins de souci de timing, c'est clair!
      Je me souviens de ton billet, avec le fromage de chèvre (qui a pris tout son sens en plus depuis que j'ai eu l'occasion d'y goûter! )!

      Supprimer
  3. Le merveilleux perce et les sourires. C'est tout à fait ça. je pense qu'effectivement, le 2ème livre te touchera encore plus, ce fut aussi le cas pour moi. Mais c'est bien aussi de découvrir un auteur dans l'ordre de ses parutions. On voit son évolution. Et puis pour l'instant, dans chacun de ses romans, Maud fait un clin d'oeil à un personnage du livre précédent. Bon en tout cas, c'est bien tu a apprécié le talent de l'auteure, tu reste donc ma copine !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^Ouf alors! Tu sais que je m'attendais vraiment à ne pas aimer. Le sujet ne m'y prédisposait vraiment pas. D'ailleurs, si j'avais tilté que c'était une LC autour d'un des romans de Maud et non celui-là précisément, j'aurais certainement choisi D'où je suis je vois la lune. Mais je ne regrette pas d'avoir commencé par Dis oui, Ninon finalement! Ce n'est pas très exactement ce à quoi je m'attendais, du coup c'est plutôt une bonne surprise.

      Supprimer
    2. Et puis maintenant, tu vas te précipiter sur d'où je suis je vois la lune !

      Supprimer
    3. Je l'ai repéré à ma bib' déjà!

      Supprimer
  4. Contente que finalement ça t'es plu. Moi j'ai été conquise.
    Mon avis : http://www.livraddict.com/blog/le-coin-de-sophielj/dis-oui-ninon-de-maud-lethielleux.html

    RépondreSupprimer
  5. Comme toi, j'ai trouvé que c'était une lecture sympathique. C'est vrai que le contexte n'est pas ordinaire. Je ne me souviens pas avoir lu d'histoires pouvant être comparées à celle de Ninon mais je suis peut-être passée à côté! Je pense que s'il n'y avait pas eu cette fraîcheur dans l'écriture, je me serais ennuyée. J'espère que tu passeras un meilleur moment avec "D'où je suis je vois la lune".
    Concernant la lecture commune, c'est vrai que dans le mail, je n'avais pas abordé le fait que c'était une lecture autour d'un auteur. En fait, je ne l'ai précisé que sur le Blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà!^^ Je me disais aussi qu'il me semblait bien avoir lu quelque part qu'il s'agissait de ce roman bien précisément. Mais ça tombe bien, car vraiment, entre nous, je ne pense pas que j'aurais sauté le pas avant au moins un an encore. En plus, c'est fou comme les tentations de lecture diverses s'immiscent jusqu'à faire reculer à des années une lecture qui devait se faire à l'instant!^^
      Merci à toi d'avoir lancé cette LC, au moins ça m'aura vraiment permis de découvrir Maud, dans un contexte post-rencontre sympathique qui plus est!

      Supprimer
  6. J'avais aussi quelques craintes (j'ai toujours peur quand on fait parler un enfant que ça ne sonne pas juste) mais j'ai trouvé la lecture agréable même si le sujet est assez sombre sous la candeur de Ninon... Les parents sont très particuliers... Une sympatique découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça, les parents sont trèèèès particuliers!^^ On est dans une autre dimension ici!
      J'aime assez la vision des enfants sur notre monde, c'est toujours amusant, toute cette innocence et insouciance que l'on perd une fois que l'expérience de la vie et les responsabilités se sont chargés sur nos épaules! Pas évident pour un adulte de retranscrire tout ça en réalité, de se remettre dans la peau de l'enfant...

      Supprimer
  7. Des réticences qui se font la malle, des à priori qui tombent, plutôt positif tout ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est clair! J'ai soupiré un grand ouf de soulagement dès les premières pages, quand j'ai vu que je rentrais plutôt bien dans l'histoire.:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^