mercredi 27 avril 2011

THE WHITE TIGER


THE WHITE TIGER

LE TIGRE BLANC )

Excellent excellent excellent!
Je m'étais dit, en refermant le livre sur cette pensée, non, je ne peux pas dire ça quand même, c'est exagéré, tempère!... mais si, c'est excellent (ex-ce-llent! ^^), on est presque dans la perfection, autant dans l'histoire en elle-même, que dans la façon dont elle est construite, que dans les personnages, que dans le style narratif, que dans l'atmosphère du récit...
Bon ok, cette lecture a été un tel moment de plaisir pour moi que j'ai du mal à prendre du recul, mais j'ai beau retourner cette histoire dans tous les sens en en cherchant les défauts, un seul mot me vient => excellent!
  
En s'adressant par écrit au Premier ministre chinois pour le préparer à sa visite en Inde et lui expliquer, en passant, les clés de la réussite de l'entrepreneur, le narrateur, à travers le récit de sa vie, dresse un portrait vif et sans concession de l'Inde d'aujourd'hui. Les relations entre les membres des différentes couches sociales y sont dépeintes avec sagacité, avec en premier plan, les pauvres, condamnés à une misère sans fin et à un asservissement aux riches et puissants dont ils n'obtiennent que mépris et irrespect. L'éducation quasi inexistante, le poids de la famille, la corruption, contribuent à cette situation. Les pauvres s'y résignent sans trop broncher, cautionnant même ce système aberrant.

Ce type de tableau ouvrant les yeux sur la réalité sociale et les conditions de vie dans ce pays n'est peut-être pas une nouveauté en soi, mais la plume de l'auteur les éclaire encore sous un angle inédit, avec un humour cynique proche de l'irrévérence et une intelligence aiguisée par l'esprit de facétie.

Je ne développerai pas plus sur la vie du narrateur car je me suis plongée dans ce roman avec une confiance aveugle après l'avoir repéré dans la liste de ces "romans qui en disent long sur la marche du monde" (formule que j'aime beaucoup et tirée du Financial Times - article repéré chez Zarline). Je ne savais même pas de quoi traitait ce livre, et j'ai donc découvert son histoire au fur et à mesure qu'elle se déroulait. Et j'ai adoré! J'ai adoré suivre son développement petit à petit, aussi ce serait criminel de ma part de priver un futur lecteur de ce plaisir!

Tout au plus ajouterais-je que j'ai vraiment aimé ce narrateur à travers lequel l'auteur fait preuve d'un réel génie narratif. Il raconte, avec une naïveté et une innocence feintes, une histoire qu'on pourrait trouver simplement amusante et divertissante, mais à travers son récit qui résonne comme une lutte pour la survie et un enseignement de la vie, perce quelque chose de profond, qui secoue, révolte, et fait rêver.
  
Un passage qui m'a amusée sur l'effet que peuvent avoir les livres: 

"So I stood around that big square of books. Standing around books, even books in a foreign language, you feel a kind of electricity buzzing up toward you, Your Excellency. It just happens, the way you get erect around girls wearing tight jeans.
Except here what happens is that your brain starts to hum."
  
Chapeau pour un premier roman! Un auteur à suivre, assurément!

Également commenté par Maggie.
  
L'auteur
Né à Madras en 1974, Aravind Adiga vit à Bombay. Il a obtenu le Man Booker Prize 2008 pour son premier roman, Le Tigre blanc. Son nouveau roman, Les Ombres de Kittur, a paru en 2010 chez Buchet-Chastel.

20 commentaires:

  1. J'aime bien le titre, un tigre, hum je le note :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et blanc, de surcroît! Pas n'importe quel tigre!;) Au vu de tes avis de lecture, je pense que tu apprécieras.

      Supprimer
  2. Il ne nous reste plus qu'à nous attaquer aux autres titres de l'article !!! Je veux relire "disgrâce" et "l'immeuble yacoubian", si une lecture commune te tente..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà lu aussi Disgrace et L'immeuble Yacoubian, ainsi que la plupart des livres de cette liste qui sont effectivement excellents!
      Il me manque toutefois A Civil Servant's Notebook de Wang Xiaofang et Au pays des hommes de Hisham Matar (Lybie) pour lesquels je serais partante pour une lecture commune, clairement! Ah oui, et Guerre et Paix de Tolstoï (qui me poursuit!! gnnnii!) mais j'avais déjà foiré une lecture commune l'année dernière faute de temps, et je ne le sens pas pour cette année non plus...^^

      Supprimer
  3. Allons bon! je n'y avais pas pris garde , à ce roman (ouf pour ma LAL) et voilà ton billet, j'ai l'air malin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis visiblement passée à côté, parce que du coup, après avoir rédigé mon billet, j'ai recherché des avis de lecteurs, curieuse de voir si j'étais la seule à avoir été aussi enthousiaste, et chez BOB il y en a pas mal qui l'avaient trouvé excellent!

      Supprimer
  4. Je ne suis pas friande de ces romans qui en disent long sur la marche du monde... je préfère l'intimiste, je veux dire les personnages plutôt que le contexte, même si les deux ensemble, c'est encore mieux. Mais ton enthousiasme fait plaisir à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire que ça faisait un moment que je n'avais pas eu une rencontre quasi coup de foudre avec un livre, du coup ça m'a toute retournée!^^ J'adore ce genre de bonne surprise quand on ouvre un livre sans trop savoir à quoi s'attendre. C'est cet espoir de retrouver encore une fois cette sensation de plaisir de lecture qui me pousse à continuer à lire et lire et lire!
      Et ici c'est un bon mixte entre l'intimiste et le contexte.;)

      Supprimer
  5. Alala terrible ton article mais au moins, pour une fois, pas d'ajout à ma PAL vu que The White Tiger y est déjà, et depuis bien trop longtemps si j'en crois ton avis. Bref, il passe directement dans ma PAL prioritaire et je garde un oeil très intéressé sur la liste de cet article. D'ailleurs, si une LC de Disgrâce se met en place, j'en serai volontiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle est géniale cette liste! Tous les livres lus parmi ceux cités correspondent à des quasi coups de coeur pour moi, c'est pourquoi j'ai fait aveuglément confiance pour The White Tiger (et je fais confiance aussi pour Guerre et paix mais bon, euh, comment dire...^^).
      Du coup, j'ai déjà lu Disgrace mais je serais partante pour le roman lybien et celui de Wang Xiaofang (quand il paraîtra? Je n'ai pas l'impression que ce soit encore le cas).

      Supprimer
    2. J'attends également le Xiaofang avec impatience mais effectivement, il n'est apparemment pas encore publié. Il va falloir guetter le site Penguin. Je viens de voir cet article pour patienter: http://www.guardian.co.uk/books/2011/feb/25/wang-xiaofang-exposes-chinese-bureaucracy . Et pour Au pays des hommes, si je mets la main dessus je te fais signe. Pour G&P, allez, je te donne même une excuse, je suis sûre qu'il existe un autre livre qui permet de mieux comprendre la Russie d'aujourd'hui;)

      Supprimer
    3. ^^ Ça c'est sûr! J'aimerais bien savoir lequel d'ailleurs!
      Ça marche pour Au pays des hommes, je l'ai déjà repéré dans une de mes bib'. Ça intéresse aussi Hélène de "Lecturissime" donc on essaiera de se caler une date, pas trop trop dans l'immédiat pour moi, cela dit - pas avant juillet disons.
      Merci pour le lien! Ah j'ai hâte, hâte, hâte! J'imagine que ça va faire du bruit à sa sortie, peut-être pas autant que the Royal Wedding mais bon, on ne devrait pas passer à côté!;)

      Supprimer
  6. Je suis pour l'instant sauvée, pas envie ces temps ci de lire en VO !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok mais il a été traduit en français, Géraldine, hein!;)

      Supprimer
  7. Je lis les commentaires, et franchement est-ce bien raisonnable de m'intéresser à une liste d'incontournables... Bon, Guerre et paix, ça c'est fait (*siffle*), L'immeuble Yacoubian et Disgrace, non (mais sont à la bibli), on verra, mais là je viens de faire ma razzia habituelle dans les biblis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce moment je n'arrête pas les rafles à la bib' aussi! Ça en est effrayant! Enfin, c'est plutôt bon signe côté humeur lecture.
      Oui, il y a tellement de livres qu'il faut donner la priorité à ceux qui nous font vraiment envie. Pour moi ça tombe bien avec cette liste, ça correspond vraiment au genre de romans qui m'attirent alors je le vis comme une aubaine!

      Supprimer
  8. Je ne sais pas encore si le livre est vraiment excellent ou si c'est ta critique. Toujours est-il qu'il se rajoute à ma liste. Maintenant j'ai plus qu'à le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la question d'excellence, c'est une affaire de goût personnel et de rencontre au moment opportun avec un livre, je pense. Mais j'avoue que je serais curieuse d'avoir ton avis dessus!

      Supprimer
  9. Je viens de trouver ton billet. Je le rajoute dès que j'ai le temps. Oui excellent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que ma lecture remonte à 10 ans. Je n'ai pas osé lire d'autres romans de l'auteur depuis, par crainte de ne pas retrouver la même excellence.:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^