lundi 13 août 2012

LA LOCA DE LA CASA


LA LOCA DE LA CASA

LA FOLLE DU LOGIS )


Voici un livre pour tous les amoureux des livres, pour ceux que les coulisses de la création littéraire intriguent, et pour ma part, j'y ai vu un hommage aux écrivains, à la littérature, à l'écriture, à tout ce qui se rapporte au processus littéraire.

J'ai trouvé ce livre passionnant car à travers la vie et le témoignage de divers écrivains, entre autres, Italo Calvino, Truman Capote, Tolstoï (aaaaaah comme j'ai aimé voir que l'auteure, Rosa Montero, n'en disait pas du bien ^_^), Nabokov, Raimbaut, Rilke, des écrivains espagnols et latino-américains, des oeuvres telles que Les Mille et une nuits,et bien d'autres exemples et anecdotes littéraires, dont certaines reposent sur sa propre expérience, Rosa Montero questionne, tente de répondre et illustre ce qui fait les livres, le pourquoi et le comment derrière l'écriture, ce qu'est le cauchemar mais aussi la passion de tout écrivain, i.e., la création littéraire, celle qui fait appel à l'imagination, cette "folle du logis" que "nos cura, nos sana, nos hace ser mejores y mas felices" (qui nous guérit, nous rend meilleurs et plus heureux), et nous permet même de vaincre la mort (exemple à l'appui avec le cas "Shéhérazade").

Un texte passionnant et instructif au style claire, limpide, accessible et agréable, sa lecture m'a donné envie de me plonger dans plusieurs des oeuvres des écrivains cités, dont George Eliotpour qui Rosa Montero semble vouer une grande admiration.
  
Ce livre dévoile presque les ficelles des magiciens des histoires, leurs difficultés, leurs motivations, ce que l'écriture leur apporte, leurs angoisses, leur fragilité, leur humanité, leur perfidie parfois, leurs dilemmes, leurs attentes, leur orgueil, tout cela placé dans le contexte de leur époque et de l'Histoire, tout cela suivant leur personnalité aussi. J'ai trouvé cet exposé captivant, riche et savoureux. Il m'a permis de comprendre beaucoup de choses concernant la psychologie de l'écrivain, bien qu'on ne découvre rien de bien neuf vraiment à ce sujet.

C'est une ode à la folie, à la passion, à ce qui nous fait vibrer et enrichit nos vies. Rosa Montero parle des livres mais aussi de la vie, de cette frontière fine entre la fiction et la réalité, l'imaginaire et le réel, et qui nous touche tous, écrivains ou non. Passionnant vraiment !    

J'ai aimé aussi son éclairage personnel sur différents sujets autour de la littérature, notamment concernant la question de la littérature féminine, sujet qui l'exaspère profondément, ou encore sa réponse à la question : les écrivains préfèrent-ils lire ou écrire ?
  
Et tout en discourant ainsi, l'auteure s'amuse elle aussi, laissant parfois la main à la folle du logis pour intervenir dans ce qui était censé être un essai, et qui se transforme parfois en fiction, comme si l'imagination était plus forte que tout !
J'ai beaucoup aimé ce côté inattendu dans ce livre, et j'y ai apprécié aussi ses positions affirmées, son franc-parler, sa non langue de bois sur certains auteurs et certains de leurs actes, et le fait qu'elle assume ses points de vue sur la littérature. On peut ne pas être d'accord sur certains points. C'est une vision très personnelle des choses et des faits qu'elle assume.

Très curieuse maintenant de découvrir un de ses romans !
  
Lecture commune avec Loo.

L'auteure
Rosa Montero est née en 1951 à Madrid où elle vit. Après des études de journalisme et de psychologie, elle est journaliste à "El País" et est l'auteur de plusieurs romans dont le premier traduit en français est Le Territoire des Barbares. Ses livres, et en particulier La Folle du logis, sont des best-sellers.  

18 commentaires:

  1. J'ai a-do-ré (ah bon elle dit du mal de tolstoi? pffft)
    Tu peux lire d'elle Instructions pour sauver le monde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voui madame, et plusieurs fois même, qu'elle dit du mal de lui !:D
      Sinon j'avais noté aussi Instructions pour sauver le monde, mais j'aimerais enchaîner sur un de ses romans maintenant. Une recommandation en particulier ?

      Supprimer
    2. Instructions pour sauver le monde EST un roman.

      Supprimer
    3. Aaaah muy bien alors ! Ça tombe bien, il est en espagnol aussi à ma bib'!

      Supprimer
  2. Ah, il doit être bien celui-là, il faut que je me le trouve, je sens que ça ne sera que du bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu y serais totalement à ton aise, oui !

      Supprimer
  3. Ca y est j'ai enfin publié mon commentaire qui est bien loin d'être aussi bien que le tien. Mais pour ce qui est de l'appréciation nous avons l'air aussi enthousiastes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est génial ce livre, c'est clair ! Je file voir ce que tu en dis !
      Au fait, pour Shim Chong, c'est moi qui serai en retard cette fois-ci . Je ne pense pas pouvoir le lire avant mi-septembre. Je t'en reparlerai.

      Supprimer
    2. Pas de souci. Moi de mon côté je suis en avance car je l'ai terminé et je suis en train de préparer mon commentaire. Dis-moi plus tard où tu en est.

      Supprimer
    3. Ça marche ! J'espère que tu as aimé !

      Supprimer
    4. Et bien il te faudra attendre le jour de sa publication pour le savoir :D
      Bon aller sans tout te dire le roman est intéressant avec toutes fois quelques points de discution sur certains points. Bonne lecture à toi, il se lit bien.

      Supprimer
    5. Tant mieux ! J'avais peur que tu me dises que tu t'étais ennuyée et que tu avais peiné pour arriver au bout. Bon, ça me rassure car je revois ce petit pavé en tête...

      Supprimer
    6. Les avis peuvent certainement être très contradictoire sur ce roman mais rassure toi il se lit bien.

      Supprimer
    7. Cool ! Je vais déjà l'emprunter à la bib' cet après-midi ! Déjà une première étape qui sera faite !:)

      Supprimer
  4. Avec un tel sujet, tu risques fort de convaincre pas mal de monde, moi la première !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je pense qu'il te parlerait, ce livre ! Si tu as l'occasion de le lire, n'hésite pas ! J'ai trouvé Rosa Montero vraiment passionnante.

      Supprimer
  5. Je ne l'ai jamais rencontré celui-ci. Je le garde en mémoire...

    RépondreSupprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^