vendredi 12 avril 2013

FIFTY SHADES DARKER


FIFTY SHADES DARKER

( CINQUANTE NUANCES PLUS SOMBRES )

Tome 2 de la fameuse trilogie Fifty Shades


Bon, j'aurais dû me méfier puisque j'avais annoncé les bémols dès le premier tome. J'ai voulu tout de même lui donner une chance mais ce tome 2 n'est qu'une grosse romance comme ces romances qui m'exaspèrent au bout de deux lignes...

Au tome 1 déjà, je regrettais la rapide transformation de Grey en grand romantique, mais ici, ça dépasse tout ! Dans ce tome, Ana et lui ne font que se réassurer l'un l'autre de leur amour mutuel (qui nous sautent aux yeux mais visiblement pas aux leurs) car :

- lui a peur qu'elle s'en aille même si elle lui répète toutes les deux lignes qu'elle ne s'en ira jamais...
- elle a peur qu'il ne pourra se contenter d'une relation classique et qu'elle ne pourra lui apporter ce dont il a besoin alors qu'il lui répète toutes les deux lignes (celles entre les deux autres) qu'elle est exactement ce dont il a besoin...

C'est ça tout le long, avec moult répétitions, même qu'eux-mêmes s'énervent à la longue (alors moi, observatrice passive, on imagine...).

Extraits :
"Can we ever have a normal conversation without it disintegrating into an argument ? 
It's exhausting." (aaaah ! qu'est-ce que je disais...)
" "I keep telling you - when will you understand ?" He frowns, releasing me so that he can gesticulate with his free hand."
"How many times do I have to tell you - I'm not going anywhere. [...] I'm not leaving you."

S'ajoutent à cela des scènes placées là pour donner un semblant d'intrigue et de danger, frôlant le ridicule, limite gaguesque : une ex-soumise de Grey qui fout le bordel dans leur vie, armée d'un revolver et tout, le chef d'Ana qui forcément est un gros pervers, la fameuse Mrs Robinson qui finalement n'est pas aussi classe qu'on l'attendait, une consultation à deux (!!!) avec le psy de Grey pour que le lecteur comprenne bien que Grey n'est pas un malade et que le SM est un choix de vie, et d'ailleurs, il n'est même pas sadique (diagnostique du pro).

Et puis toute cette guimauverie autour de l'enfance de Grey, pauvre enfant torturé par le mac de sa mère... Rhaaaaaargh ! Un remake raté de "Sans-Famille"... Et ces larmes tout le long, tout est tellement cliché et attendu, bisounourseries et compagnie, un calvaire pour moi !!

Quant au sexe, ça continue mais là je comprends mieux le terme "mom porn" que je n'avais pas bien saisi au tome 1 (vu que c'est quand même plus hardos). Là c'est scène de cul sur scène de cul relativement classique, entre deux doutes et prises de tête, avec Ana qui "Hmmm" tout le temps. Grotesque...

Bref, j'ai beaucoup souffert à cette lecture (et sans plaisir) (mouarf). Dès le 1/5è du livre, j'ai senti que cette fois-ci ça n'allait pas le faire, et pourtant, j'aurai bien ri sur les premières pages tellement tout était cliché. J'ai trouvé ça drôle au départ, et j'ai persévéré histoire de pouvoir être fixée (je ne sais pas ce qui m'a fait douter...), mais là je suis fixée, je m'arrête là pour cette trilogie !

Plus de suspense de toute façon, le grand romantisme s'est révélé à fond la caisse ici, ça avait commencé d'ailleurs au tome 1. Il n'y a plus de sombre Grey... C'était, je crois, ce qui m'avait intéressée au premier abord, l'aspect psychologique de cet homme torturé.

Finalement Fifty Shades, c'est un conte de fée à la Belle et la Bête, assez classique, sans grandes surprises... Je m'attendais à plus fouillé, plus élaboré, plus noir...

La fin qui annonce la suite laisse présager du encoooore plus grotesque. Au secours !

Intègre le 

18 commentaires:

  1. Un gros succès auquel je ne participe pas.
    Merci pour cette nouvelle participation et bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une 3è participation se prépare, je n'atteindrai probablement pas les 5 prévues au départ dans le cadre de cette contrainte, faute de temps.
      Vivement la prochaine ! Bon week-end !

      Supprimer
  2. Mouarf! Bon, tu t'es reprise, ouf! Tout ça me rappelle des Harlequin que j'ai lus dans ma lointaine jeunesse, "mais si je t'aime" "ah non tu l'as regardé(e), etc", des niaiseries qui fort heureusement ne remplissaient que 200 ou 300 pages (et pas 3 tomes). Mais je comprends que le 1 t'ait amusée, et puis, la curiosité....
    Bon, maintenant, on ne rigole plus, va falloir penser à certain espagnol, et Flo m'a fait peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tome 2 est particulièrement mièvre, oui. Enfin, je n'ai rien contre la romance en soi dans les livres (je suis très conte de fées & co en plus) mais il me faut une certaine finesse et force dans l'intrigue, les relations et les dialogues. Je n'aime pas les évidences et la facilité, j'aime les complications, et surtout, un certain réalisme, de la crédibilité, dans le récit.
      Yes, à nous deux Cervantès maintenant ! Enfin, j'attaque dans quelques semaines.;)

      Supprimer
    2. Hum, entre deux trucs courts et légers (deux heures de lecture, quoi) j'ai entamé un pavé de plus de 700 pages, donc DQ attendra encore un peu...

      Supprimer
    3. Bon ça va, il s'agira d'une relecture pour toi, tu sais à quoi t'attendre.;) Malgré l'avis de Flo, je reste motivée, mais j'ai quelques livres de bib' à finir avant.

      Supprimer
  3. Et dire que périodiquement je me demande si je ne devrais pas me lancer dans la lecture de cette fameuse trilogie (je suis bien trop curieuse)... Ta chronique me conforte dans l'idée que j'ai pour l'instant fait le bon choix en évitant de m'y lancer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours tester le tome 1 comme j'ai fait quand moi aussi j'étais dans l'indécision et la curiosité par rapport à cette trilogie. Au moins tu sais de quoi il retourne. Mais vraiment aucuuuune urgence, surtout si tu as d'autres casseroles sur le feu.^^

      Supprimer
  4. J'aile premier volume sous une couche de poussière dont je me demande chaque jour si je dois la déranger. Ton article me laisse dubitatif.

    Bon weekend ensoleillé, ça faisait longtemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha ton commentaire m'a bien fait rire !^^ Je ne renie pas avoir passé un bon moment avec le tome 1 cela dit, mais je ne garantis pas que tu y trouves ton compte.
      Bon week-end sous le soleil, oui, il était temps !

      Supprimer
  5. Je vais écouter le premier tome mais je ne pense pas aller plus loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, je me demande ce que donnerait l'écoute d'un tel livre !^^ Une amie m'avait lu des passages du 1er tome en français, et vraiment c'était à se tordre de rire. Après je ne sais pas ce que ça donne quand on l'écoute solo.;)

      Supprimer
  6. Ah parce que la fin n'est pas la fin ?!! Bon, comme je n'ai pas commencer le début, je suis sauvée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin du tome 2 n'est pas la fin de la trilogie, non.^^ Quoiqu'on se doute de la fin dès le tome 1, voire même sans lire la série.:)

      Supprimer
  7. Bonjour A girl, moi j'ai passé mon tour. Et puis, environ 17 euros pour chacun des trois volumes, je trouve que c'est cher. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que ça revient cher. Moi on m'a fourni les fichiers pour mon Kindle, ce qui, je l'avoue, est fort pratique quand on est curieux d'un roman mais qu'on rechigne à sortir sa CB.^^
      Bon week-end.

      Supprimer
  8. Sûr que je ne participerai pas au succès de ce roman! Je n'ai aucun envie de tester et ton avis me conforte dans mon idée.

    Pauline,
    Entre Les Pages : http://entrelespages.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, si l'envie n'est pas là du tout, même pas une once de curiosité, inutile d'insister.;)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^