dimanche 8 décembre 2013

UNDER THE DOME


UNDER THE DOME

( DÔME )

Ça faisait une plombe que je n'avais pas ouvert un Stephen King, un peu plus de 10 ans environ, alors qu'il fut un temps où je me frottais les mains à la vue d'un de ses titres.
Je garde encore un souvenir fort de Misery, Simetierre, La part des ténèbres, Le fléauLa ligne verte, j'en passe, sans oublier les livres publiés sous sous pseudo Richard Bachman. J'avais adoré Les régulateurs, La peau sur les os, entre autres. C'était l'époque du grand King. Un grand talent de conteur, une imagination débordante, un maître du thriller qui a l'art de faire palpiter le coeur du lecteur.
Puis, dans le milieu des années 90, je commençais à trouver ses oeuvres un peu trop commerciales et creuses, je n'y retrouvais pas l'esprit King. Je me souviens du dernier qui m'avait déçue et fait tourner définitivement la page, Sac d'os.

La parution récente de 22/11/63 a cependant de nouveau ravivé mon intérêt pour King. J'étais vraiment curieuse de ce roman qui semblait soulever l'enthousiasme général. J'avais prévu d'en faire mon prochain King. C'était sans compter la diffusion à la télé d'Under the Dome, la série adaptée d'un des derniers romans de l'auteur. Les trois premiers épisodes avaient éveillé ma curiosité quant à l'issue de cette histoire qui met en scène les habitants d'une petite ville du Maine emprisonnée du jour au lendemain par un dôme invisible. D'où venait ce dôme ? Qu'allait-il arriver aux habitants ? Comment allaient-il s'organiser si la situation s'éternisait ? Quel impact aurait ce dôme sur leur vie ? Et surtout, comment allaient-il se sortir de cette prison surnaturelle ? 
Des personnages clés semblaient se démarquer et promettaient de rendre cette intrigue palpitante. Il n'en fallait pas plus pour me donner envie de me ruer sur le roman. Ça, et le souvenir de quelques avis enthousiastes glanés sur la blogo à propos du livre !

A peine trois épisodes de la série vus, me voilà donc en train de lire le roman. Et là, je tombe de haut ! En dehors du postulat de départ, le livre et la série n'ont quasi rien à voir ! Ça paraît évident qu'une série ou un film adapté d'un livre prenne quelques libertés, "d'adaptation" justement, mais que l'esprit même du roman soit à ce point trahi, ça m'a dépassée. Les personnages clés sont pour la plupart les mêmes, mais leur personnalité profonde, leur histoire, leur passé, leurs relations entre eux, n'ont quasi plus rien à voir avec le roman. De même pour l'intrigue qui suit un autre chemin dans la série. Cette dernière a par ailleurs choisi de se passer de certains personnages essentiels du roman pour les remplacer par d'autres inventés de toutes pièces. 
J'ai trouvé ça terriblement rageant quand j'ai commencé à trouver le développement du récit plus cohérent, plus intense, plus palpitant et psychologiquement plus prenant que la série qui m'a du coup semblé pathétiquement gnangnan, "molle du genou", une version édulcorée du roman en fait... Mais bon sang, Big Jim, Barbie et tous les autres sont tellement plus intéressants et charismatiques dans le livre, l'intrigue tellement plus intelligente, pourquoi avoir tout changé à ce point ?!
Autant dire que j'ai lâché la série en cours de route pour me concentrer sur le livre.

J'ai adoré l'idée de départ de cette intrigue et toute son évolution. Une petite ville coupée du monde du jour au lendemain par un dôme invisible surgi de nulle part. La réaction des habitants. L'évolution des rapports entre eux. La réorganisation nécessaire de la ville. La naissance d'une quasi dictature dans ce contexte. Impressionnant de voir ce à quoi cela peut tenir, un peu de manipulation des esprits aveuglés par la peur du phénomène et voilà toute une population embrigadée en un rien de temps. Comment j'ai exécré Big Jim ! Les rapports avec l'extérieur aussi sont abordés. Comment les autorités américaines vont tenter d'intervenir, sachant qu'ils n'ont aucun moyen de détruire ce dôme. Aah ce colonel !^^
Une semaine sous ce dôme et tellement d'événements que l'auteur a su concentrer en si peu de temps (sur plus de 1000 pages quand même) avec habileté et un sens du réalisme bluffant, j'en ai encore le tournis !

J'ai été moins attentive à ces histoires de propane et de drogue qui pour moi n'apportaient rien d'essentiel à l'intrigue et embrouillaient juste, mais la force de King, c'est de captiver malgré tout son lecteur et de l'intéresser au sort de tous ses personnages, tous psychologiquement très convaincants, à s'en ronger les ongles par moment ! 

Bon, la fin, plus spécifiquement l'explication du dôme, est un peu particulière dans le genre tirée par les cheveux, presque un peu simpliste, elle m'a laissée dubitative, mais elle reste cohérente, ou du moins, amenée de façon cohérente. Difficile d'expliquer ce dôme autrement d'ailleurs, à moins, comme la série, de partir sur une toute autre intrigue...

Bref, de très belles retrouvailles avec King ici, même si Under the Dome ne surpasse pas pour moi les romans de sa grande époque. J'ai quand même été captivée comme ça faisait longtemps que je ne l'avais pas été, ça m'a fait plaisir de relire du King et de retrouver celui qui me faisait vibrer par son imagination et son talent de conteur, non démentis ici.

Il me tarde de lire 22/11/63 maintenant et puis j'ai envie de lire Docteur Sleep aussi !

14 commentaires:

  1. Il ne cherche pas trop à faire peur? C'est de la bonne SF?
    Pour le 22/11/63, n'oublie pas, c'est du bon.
    A part ça, King et moi, pas la grosse amitié je n'aime pas le fantastique, l'horreur, etc, mais je me trompe peut être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. King, c'est plus subtil et accessible que l'horreur pure, et il a plus d'une corde à son arc. Tu l'auras vu avec 22/11/63. Même si je ne l'ai pas encore lu, vu l'adhésion d'une majorité de lecteurs pas forcément branchés SF, fantastique, etc, je me dis qu'on ne doit pas trop baigner dans l'horreur pure et dure.^^
      De même, Under the Dome est plus un thriller à dimension psychologique, même s'il y a des touches de fantastique, SF, horreur etc...
      Tu n'as pas lu Misery (ou vu le film ?). Ça c'est du grand King que je recommanderais volontiers à tous lecteurs !

      Supprimer
  2. ça me tente mais la longueur me fait un peu peur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je n'étais pas tombée sur la série, j'avoue que je ne me serais pas jetée sur ce pavé comme ça, de façon aussi impromptue, mais la curiosité était plus forte que tout après avoir vu ces 3 épisodes, et une fois qu'on est lancé, ce pavé se dévore !;-)

      Supprimer
  3. Je vais glisser le coffret des deux volumes en poche sous le sapin pour ma femme mais chut, il ne faut rien lui dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah, fan de la série ? ^^ Ou juste de King peut-être. Une bonne idée dans tous les cas, et promis, je ne dirai rien.^^

      Supprimer
  4. J'ai adoré ce King! Dévoré à pleines dents!
    Je ne me suis pas envore lancée dans la série, et j'avoue qu'au suivi de tes comm', j'ai un peu peur maintenant :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as adoré le roman, tu risques d'être très très déçue par la série. Je suis quand même passée de méga enthousiaste avec la série à méga dégoûtée une fois que j'avais commencé le roman. Et en glanant les avis sur la série, tous ceux qui ont lu le roman sont vraiment écoeurés de l'adaptation.
      Bref, j'dis ça, j'dis rien.;-)

      Supprimer
  5. Je le lis peu parce que ses livres sont vraiment imposants.
    Je ne connais pas cette série mais c'est, apparemment, une fois de plus, une mauvaise adaptation d'un bon roman. J'en connais plusieurs exemples. "Les rivières pourpres" a été ma plus grosse déception. "L'élégance du hérisson" par contre ressemblait assez bien au bouquin. Il y a donc de bonnes adaptations. Heureusement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a des adaptations qui ne dénaturent pas trop le roman d'origine, qui sont plutôt fidèles, ou, s'ils ne le sont pas, apportent un point de vue intéressant, mais à la base, les romans sont toujours meilleurs (surtout si on les a lus avant...).
      Il n'y a qu'une série à ce jour qui m'a bluffée par son adaptation réussie, c'est Game of Thrones.

      Supprimer
  6. [Mode revenante] Je suis en pleines retrouvailles avec ce cher Stephen King moi aussi vu que je finis Dr Sleep (plutôt intéressant au passage, même si bien peu de liens avec Shining finalement... et heureusement peut-être?).
    Under the Dome me faisait de l'oeil (série et livre), vu ta chronique, je vais zapper l'option télévisée et passer directement au bouquin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien ça me fait plaisir de te revoir ! Justement, il y a peu, je me demandais si tu avais abandonné l'aventure bloguesque, et surtout, livresque.^^
      Pour Under the Dome, oui, passe directement au bouquin, surtout si tu apprécies déjà l'univers King à la base, car dans la série, on l'y retrouve assez peu finalement. Quant à Docteur Sleep, tant mieux s'il y a peu de liens avec Shining. Ça fait longtemps que je l'ai lu donc je ne m'en souviens pas dans les détails (le film est plus présent dans ma tête), et franchement, je n'avais pas trop accroché.

      Supprimer
    2. Arf, les livres, je ne les avais pas abandonnés, mais les blogs et l'internet en général, les aléas de la vie ont fait que j'avais bien trop de choses en tête qui m'en ont tenue éloignée ^^ Je vais essayer de reprendre petit à petit :)

      Bon, allez, c'est vendu pour le Dome, j'espère que je serai aussi agréablement surprise que pour Dr Sleep (d'ailleurs, si tu cherches une bonne vieille histoire d'horreur comme King savait si bien le faire, passe ton chemin, on en est bien loin! Mais sinon, ça peut être une lecture plutôt sympa).

      Supprimer
    3. Oui, je ne te sens pas si enthousiaste sur Dr Sleep, et "sympa" en ce moment n'est pas suffisant pour faire passer un livre en PAL prioritaire, du coup je n'en fais plus une lecture urgente. Je maintiens 22/11/63 par contre car il semble vraiment faire l'unanimité. J'espère que tu apprécieras le Dome. Ce n'est pas son meilleur à mon sens mais il se rapproche assez de ses romans de sa grande époque.

      Bah si les blogs et le net ne te manquent pas, tout va bien.^^

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^