mercredi 1 avril 2015

FABLES 18 : ROSE ROUGE


FABLES 15 : ROSE RED

( FABLES 18 : ROSE ROUGE )

Un numéro spécial pour lequel j'en aurais eu pour mon argent si je l'avais acheté, tellement il est fourni, consistant, foisonnant, riche, bref, on ne le lit pas en deux heures. C'est aussi un tome truffé de bonnes surprises, tels, sur la fin, la participation de plusieurs dessinateurs, le théâtre en kit, et j'en passe. Il y avait également un récit inédit sur Pinocchio mais pas en version graphique, que j'ai zappé par flemme de lire (incroyable ce rejet que j'ai eu pour ce texte, tout simplement car il n'était pas adapté en bande dessinée (!), le comble dans un comic, non ? - j'ai presque eu un moment de compréhension pour ceux qui n'aimaient pas lire les romans, nouvelles ou textes plus ou moins longs haha).

Pour rappel, le nouvel adversaire des Fables depuis quelques tomes, c'est l'invincible Mister Dark. Ce dernier a détruit Fableville et obligé tous les Fables à se réfugier à la Ferme. Focus sur Rose Rouge donc, la chef de la Ferme, et sur son histoire. À nouveau, l'imagination de l'auteur, Bill Willingham, est à l'oeuvre, pour notre plus grand plaisir. J'ai beaucoup aimé, entre autres, sa nouvelle version de l'histoire de Blanche-Neige, la soeur de Rose Rouge. Cette dernière sort enfin de sa torpeur après la SPOILER mort de Blue. Il était temps car l'heure est grave avec ce Mister Dark qui semble indestructible et particulièrement dangereux pour les Fables. SPOILER Gepetto et d'autres personnages manigancent pour prendre le pouvoir. Bigby envoie ses enfants à l'abri chez le Vent du Nord, leur grand-père. Comme au tome précédent, ça part un peu dans tous les sens mais on arrive à bien suivre les petites histoires des uns et des autres. En dehors du focus sur Rose Rouge, la trame principale de ce récit se développe autour de Campanule (alias Totenkinder) qui se donne pour mission SPOILER de combattre Mister Dark en duel. Montée d'adrénaline, palpitations, comment s'en sortira-t-elle, et s'en sortira-t-elle ?
L'auteur, lui, encore une fois, s'en sort avec cohérence, rebondissements, et pirouettes tout en atterrissant largement sur ses pieds. Du grand art ! Mais résultat SPOILER, les Fables sont obligés d'abandonner Ferme et compagnie pour se réfugier à Haven, chez Gobe-Mouche, le légendaire Prince-Crapaud.
Pour les petits potins et les affaires à suivre, SPOILER la Belle accouche (enfin) dans ce tome d'une petite fille, forcément mi-Belle, mi-Bête.

À suivre, et vivement la suite, comme toujours !

(cliquer pour agrandir)

6 commentaires:

  1. Rien à la bibli, alors, 18 tomes (au moins...) Dommage, ça a l'air bien (mieux que WD...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça te plairait plus que WD. Mais du coup, aucun intérêt de te challenger dessus haha.;-) Ceci dit, si ta bib' n'a pas la série... Mais que fait ton gentil bibliothécaire ?? A lui suggérer d'urgence !

      Supprimer
    2. Le gentil bibliothécaire a commandé les deux premières, argh! Je suis en train de lire le 1 (mais c'est génial!)

      Supprimer
    3. Aaaaaaaaaah ! Mais quelle excellente nouvelle !

      Supprimer
  2. Rhaaa, tu me donnes envie de m'y replonger. J'ai dû en lire 7 ou 8 et j'en ai au moins 12 sur mes étagères. J'avais arrêté après la grande bataille contre Gepetto je crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème de ces séries un peu longues, c'est qu'elles peuvent vite tomber aux oubliettes si on laisse passer un peu de temps après la lecture d'un tome. Mais pour Fables, ça vaut le coup de s'y replonger.^^

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...