jeudi 29 octobre 2015

THE ROSIE EFFECT


THE ROSIE EFFECT

( L'EFFET ROSIE - LE THÉORÈME DE LA CIGOGNE )


C'était risqué mais irrésistible ! Une suite au jubilatoire Théorème du homard, c'était tentant tout de même ! Je frétillais d'avance à l'idée des retrouvailles avec Don, notre maniaco-maniaque (non dépressif), atteint d'une forme d'autisme et donc souvent à côté de la plaque et inadapté socialement.
ATTENTION RISQUES DE SPOILERS
Dans l'opus précédent, Don cherchait la femme idéale selon ses critères très précis et ses principes très arrêtés, et a finalement trouvé (non sans peine et péripéties diverses) l'amour en la personne de Rosie. L'histoire aurait pu s'arrêter là et nous laisser à notre imagination pour la suite des événements, c'était déjà fort satisfaisant ainsi, mais l'auteur, Graeme Simsion, a décidé de poursuivre son délire en remettant en scène son personnage pour notre plus grand plaisir.

Dans ce nouvel opus, notre couple a quitté Melbourne pour New York, Rosie est enceinte et Don va devoir gérer tout ce que cela implique. Pour un couple ordinaire, la préparation de l'arrivée d'un nouveau membre dans la famille n'est déjà pas simple, alors on se doute que pour Don en particulier, cette nouvelle situation sera source d'épreuves diverses (frottage de mains) et pourrait mettre son couple en péril (mais on s'inquiète à peine).

Pour être honnête, malgré ma motivation pour cette lecture, je m'attendais tout de même au pire en le mettant sur le compte des suites malheureuses qui surfent sur le succès d'un premier opus réussi. Jamais aussi bien, effet de surprise passé, déjà vu, auteur qui joue sur la facilité, manque d'imagination, efforts désespérés pour reprendre une recette qui a bien fonctionné.
Il y a toujours le risque de relire un peu la même chose en plus plat, en moins relevé, ou la sauce ne prend plus tout simplement. J'ai vécu cette expérience des suites tellement de fois que je m'attendais à être déçue, sans que cela ne me surprenne (je pense à Kenneth Cook, Daniel Glattauer, Gilles Legardinier, entre autres). Divers avis glanés sur le net et allant dans le sens de la déception m'avaient par ailleurs préparée à cette éventualité.

J'ai donc été plutôt agréablement surprise par cette suite qui, si elle n'est pas meilleure, est franchement plutôt de bonne facture à mon sens. Très bon moment de lecture sans ricanements de la hyène hilare cette fois certes, mais des rires tout de même. J'ai lu ce roman sans ennui ni soupir, et avec beaucoup d'amusement. J'ai trouvé que l'auteur était très cohérent dans son intrigue, qu'elle se tenait bien malgré toutes les cocasseries qu'il y insérait (ça aurait pu être "too much" dans la surenchère pour essayer de surpasser le premier opus mais non), qu'il a réussi à créer, comme dans le premier roman, une atmosphère à la fois doudou et tendue de par la situation, qu'il a su enrichir son intrigue de sous-intrigues bien placées qui se fondaient naturellement dans la principale, sans que cela n'ait l'air de remplissage, et encore une fois, il a créé des personnages auxquels on s'attache au fur et à mesure de l'évolution de l'histoire, ce qui fait qu'on est bien dans ce récit.
En dehors du problème de la personnalité de Don qui enchaîne les quiproquos avec son entourage et se trouve embarqué malgré lui dans des situations inextricables dignes d'un Mr Bean, l'auteur aborde aussi, sous un angle à fois sérieux et loufoque, les problèmes de couple, d'amitié, de relations parents-enfants, à travers tous les autres personnages. Bref, c'est foisonnant, on ne s'ennuie pas une seconde.

Certes, connaissant maintenant le personnage de Don, beaucoup de situations sont prévisibles, mais on le lit pour ça aussi. Il y a moins d'effets de surprise donc, mais l'auteur reste très efficace dans sa mise en scène de Don au coeur des situations les plus embarrassantes.
Quelques bémols tout de même qui résident surtout dans le personnage de Rosie que j'ai trouvée parfois incohérente dans son attitude vis-à-vis de Don. Elle sait qu'il est maniaco-maniaque, quasi-autiste, or toute son attitude consiste à le lui reprocher, comme si elle le découvrait subitement alors qu'elle l'a épousé en connaissance de cause. On a du mal à comprendre du coup qu'elle soit déçue de son incapacité (selon elle) à gérer la situation, ou qu'elle s'inquiète soudainement de son aptitude à être père. Sans compter qu'elle lui a quasi imposé le bébé sans le consulter avant. Bon, mettons tout cela sur le compte de la grossesse.:-)
Par ailleurs, ça reste un joli roman feel-good, avec tout ce qui peut être agaçant dans ce type de roman, les moments où on se dit, "mais oui, bien sûr, forcément", mais en replaçant le tout dans son contexte et en acceptant que c'est de la fiction type comédie romantique, j'ai trouvé que l'auteur faisait couler tout cela plutôt bien.

J'ose d'ailleurs presque espérer encore une suite à cette série des Rosie, celle où l'on verrait cette fois Don en père de famille.

Un grand merci à Cryssilda pour me l'avoir offert, comme ça, spontanément, c'était une très bonne idée. LC râpée, c'était une lecture type "lectures estivales", à savourer en attendant le décollage, dans un train ou sur la plage, j'en ai donc profité, mais il y aura d'autres occasions de LC.;-)

Intègre le  

16 commentaires:

  1. Bonne lecture pour le challenge, dis donc! Tu sais, je n'ai même pas lu le premier... Oui, il est déjà en poche.Rien à la bibli. A voir éventuellement, quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahem... Figure-toi que c'est un de ces titres où je réalise après-coup que ça peut intégrer le challenge (grâce au titre français en plus, alors que je l'ai lu en VO) (et pire encore, c'est un livre lu cet été...).^^
      Si tu croises le premier sur ton chemin, n'hésite pas, fonce ! Il est truculent !

      Supprimer
    2. Encore un coup de challenge réussi à l'insu de notre plein gré, pareil pour moi aujourd'hui, avec les buffles)(tiens, j'en ai un autre, Ma mère, le crabe et moi, mais pfff, faudrait alors écrire un billet?)

      Supprimer
    3. Ben moi j'écris un billet pour tout ce que je lis, challenge ou pas, que j'ai aimé ou non, c'est vraiment l'objet de ce blog, un espace mémo de mes lectures. Bon par contre, si tu as du retard de billets comme moi et que tu n'as pas envie de te précipiter à l'écrire spécialement pour le faire rentrer dans ce challenge, garde-le pour la prochaine session, ça se trouve, ce sera autour de la thématique "famille", et du coup, avec "mère" dans le titre, t'auras tout bon, hahaha !;-)

      Supprimer
  2. Il faudrait que je commence déjà par le homard. Je vois les lectures communes prévues et j'espère que le Radclyffe Hall te plaira, ce roman m'a beaucoup marquée! Je note aussi le Ginger tree que j'ai dans ma PAL VO, ce serait l'occasion, mais pas sûr que je trouve la motivation de le lire en vo avec le boulot, c'est prévu pour décembre, plutôt début, ou fin?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé le Radclyffe Hall, pour l'instant ça me plaît bien. Beaucoup même ! C'est un roman surprenant, où je trouve l'auteure très juste dans sa façon de transcrire les sentiments, les relations entre les personnages, leur profondeur psychologique - tout cela sans en dire de trop, et jamais de façon mièvre. C'est délicat et subtil. J'en suis à peine au quart mais je sens que ce livre va me marquer aussi !
      Quant au Ginger Tree, je l'ai commencé il y a 10 jours et fini déjà (je pensais que ça me prendrait plus de temps c'est pour ça que je l'ai commencé aussi tôt...). J'ai aimé mais c'est un roman assez singulier qu'il est difficile de résumer par "j'ai aimé".:-) La date de la LC n'a pas été complètement définie encore mais ce serait plutôt fin décembre.;-)
      Sinon le homard est une lecture très divertissante, idéale pour les vacances, ou simplement pour se détendre entre deux romans plus exigeants.;-)

      Supprimer
  3. Bonjour A girl, moi qui ai beaucoup apprécié le théorème du homard, je vais guetter cette suite dès que cela paraîtra en français. Merci pour l'info. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, la suite est parue en français déjà, sous le titre "L'effet Rosie ou le théorème de la cigogne". Tu peux donc foncer.;-) Bonne fin de semaine.

      Supprimer
  4. Ah oui je dis pourquoi pas ! Je n'ai pas le précédent mais à faire !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement dans le genre (divertissant/feel-good), c'est une des lectures dont je suis vraiment ravie de la découverte ! J'en lis peu car pour moi ils se ressemblent un peu tous, un peu toujours la même recette, mais celui-là (le homard) sort du lot.;-)

      Supprimer
  5. Un titre un peu bizarre...
    Je ne connais pas le 1er. Celui-ci, pas plus.
    Merci pour ta participation à mon challenge et bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu valides donc cette participation, super !:-)
      Oui, les titres comme ça ne sont pas très engageants (en français surtout) et peuvent laisser perplexe mais les livres valent quand même le détour, le premier en particulier, si on cherche du divertissant, cocasse, une lecture détente sympathique.:-)

      Supprimer
  6. j'avais lu beaucoup de positif sur le premier tome. Ce n'est pas facile d'arriver à en écrire un second qui soit du même niveau (sans même parler de mieux). Combien de déceptions après un premier tome enthousiasmant..cela m'est arrivé récemment. C'est vraiment râlant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça arrive trop souvent, je dirais bien dans 70% des cas, mais ici, l'auteur s'en sort plutôt haut la main je trouve, même si j'ai pu lire quelques avis déçus.

      Supprimer
  7. Le théorème du homard est toujours dans ma Lal prioritaire, j'enchaînerai avec celui-là si j'accorche autant que toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah LAL prioritaire ! Il y a de l'espoir.;-) Bon, ce n'est pas le livre-révélation mais bon sang, quel très très bon moment de lecture. Très curieuse de ton avis !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...