lundi 23 janvier 2017

ÉCOUTE LE CHANT DU VENT


ÉCOUTE LE CHANT DU VENT

            suivi de FLIPPER, 1973

traduit du japonais par Hélène Morita

Aaah ! Comme je me réjouissais de tenir entre mes mains ce livre réunissant les deux premiers romans de mon auteur fétiche, le grand Haruki Murakami ! Quand on est fan (mais vraiment fan), c'est avec une certaine émotion qu'on s'apprête à lire ces récits. On ne s'attend pas au chef-d'oeuvre pour des premiers écrits, mais peu importe, on se dit qu'on tient là une oeuvre sacrée tout de même.

Dès la préface, j'ai été happée par l'univers particulièrement hypnotique - et plaisant comme un hamac - de Murakami. Il met tout de suite le sourire, sans raison flagrante. C'est vraiment cet effet qu'il me fait, cet écrivain !
"Beaucoup de jeunes gens - et, dans le cas du Japon, la plupart d'entre eux - commencent par obtenir un diplôme, se mettent à travailler, et enfin, peu après, se marient. À l'origine, j'avais l'intention de suivre ce schéma. Ou du moins, je m'étais imaginé que c'était ce qui m'arriverait. En réalité, j'ai commencé par me marier, puis je me suis mis à travailler et, seulement après, j'ai terminé mes études (tant bien que mal). En somme, j'étais allé à contre-courant."

J'ai adoré le lire, dans sa préface, sur la genèse de ces romans, sur la façon dont l'écriture s'est révélée à lui. sur les difficultés rencontrées dans cette aventure toute nouvelle, qui n'était, au début, qu'une lubie. Deux romans courts "écrits sur la table de la cuisine", tard le soir jusqu'au petit matin, alors qu'il tenait encore son bar en travaillant comme un forçat,

Alors ne nous cachons rien, en ce qui concerne les romans en eux-mêmes, j'avoue qu'ils ne sont pas à marquer d'une pierre blanche dans la vie d'un lecteur, ce qui m'a quelque peu déçue même si je ne m'attendais pas à la pépite.
En cours de lecture, un des personnages raconte :
"Un directeur de thèse me l'avait très bien dit : "Vous écrivez bien, vos arguments sont clairs, mais au fond, il n'y a rien." "

C'est presque exactement mon ressenti avec ces romans. Il y avait une intrigue, ou plus exactement, une situation, un récit qui se tient, ou du moins, où les situations et les dialogues s'enchaînent, mais avec l'impression que c'était vain, qu'au fond, cela ne raconte rien, rien de transcendant du moins. L'impression que l'auteur écrivait pour écrire, comme des souvenirs semi-inventés, retranscrits à travers ses personnages, sans réelle direction. Et malgré tout, cela faisait office d'histoire, si on peut dire, et même, étonnamment, ce n'était pas désagréable, ça se laissait lire plutôt bien et j'y retournais sans déplaisir.

On retrouve déjà ici une certaine étrangeté et magie typique de l'univers de l'auteur, rien qu'à travers ses mots, les rapports entre les personnages, et sa façon de narrer les événements.

"Quand j'ouvre les yeux dans une maison qui n'est pas la mienne, j'ai toujours le sentiment d'avoir été placé dans le corps d'un autre avec, fourrée à l'intérieur, l'âme d'un autre."

"Elle n'avait jamais été ce qu'on appelle une jolie femme. Mais ce ne serait sans doute pas juste de dire d'elle qu'elle "n'était pas jolie". Je pense qu'il serait plus exact de dire qu'elle n'avait pas le type de beauté qui lui aurait convenu. "

Du Murakami, quoi. Mais pas à son meilleur, à ses débuts. :-)

À noter que ces deux romans courts composeraient les deux premiers tomes de la "trilogie du Rat", que clôt La Course au mouton sauvage. Je suis assez étonnée de cette révélation car, bien que ma lecture en soit très lointaine, il ne me semble pas qu'il y ait de rapports entre ce dernier et ces deux romans, et surtout, il me semblait avoir découvert que La Course au mouton sauvage avait une suite, Danse, danse, danse. Hmm... Très murakamiesque tout ça...

22 commentaires:

  1. Ahhhhhhhhh!!!!! Haruki Murakami c'est mon auteur culte!!! <3
    J'ai ADORÉ "Kafka sur le rivage" et la trilogie 1Q84. J'ai "La ballade de l'impossible" qui m'attend, un jour j'aurai tout lu de lui!
    Dire qu'il écrit ses chefs-d'oeuvre sur le coin d'une table :D
    Même si c'est pas son meilleur, il faut ABSOLUMENT que je le lise.
    Parce que c'est Murakami, on lui pardonnerait tout! ^^
    Ah je suis heureuse de lire que tu l'adores comme moi :-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah !! Dans mes bras !!! On se comprend parfaitement sur le cas Murakami !! Oui, il pourrait écrire n'importe quoi, non seulement il faudrait que je le lise moi aussi, mais en plus, même si c'est un peu décevant, ce n'est pas grave hahahaha ! Il m'a tellement convaincue de son génie et de son talent avec La Fin des temps, entre autres, que, tout le reste coule sans problème.:-)
      J'ai quasiment tout lu de lui ! Il doit me rester son autoportrait en coureur de fond, Underground, et quelques nouvelles.
      Big hugs !

      Supprimer
  2. J'ai commencé ce livre en audio et j'ai adoré la préface, ce qu'il dit de l'écriture et puis je n'ai pas pu continuer le roman, j'ai abandonné car je n'accrochais pas du tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je crois que je peux comprendre qu'en audio, ce genre de récit ne soit pas très entraînant, ni motivant.:-) Mais la préface est superbe. Ce livre vaut le détour rien que pour ça.;-)

      Supprimer
  3. Zut alors, parce que comme toi je suis fan de cet auteur... et j'avoue que je repoussais un peu le moment de lire ce titre, parce qu'1Q84 m'avait déjà un peu déçue..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je n'ai pas été totalement convaincue par 1Q84 non plus, mais bon, comme je disais à Nad, Murakami pourrait écrire n'importe quoi, je le lirai ah oui je suis méga fan ^^) ! Bon là j'ai été particulièrement "tolérante" en plus parce qu'il s'agissait de ses premiers récits.

      Supprimer
  4. Mmmmh j'en ai lu, sans déplaisir, mais suis moins fan que toi. (LAL intacte, ouf)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais est-ce que tu as lu "La fin des temps" ? Parce que "Écoute le chant du vent", tu peux zapper oui, surtout si tu n'es pas fan de l'auteur, mais "La fin des temps", il faut absolument que tu le lises ! (attaque surprise de la LAL haha)

      Supprimer
    2. Pfff! La fin des temps, à lire sur wikipedia, c'est 100% mon créneau... Hélas rien à la bibli.
      En revanche je veux emprunter Gouverneurs de la rosée.
      Quant à Faulkner, tu as dû constater que j'ai gardé le billet au chaud, alors si tu veux me rejoindre pour Le bruit et la fureur, c'est encore possible!

      Supprimer
    3. Mais oui ! Je me demandais ce qu'il en était de ton billet Faulkner ! Bon, moi je te conseillerais de ne pas m'attendre, parce que je sens que ce n'est pas le genre de lecture qui se planifie. Je pourrais me lancer demain comme dans un an... (tiens, l'idée de lire (enfin) Guerre et Paix m'a effleurée dernièrement, haha !).
      Super si tu lis Gouverneurs de la rosée ! Je serais très curieuse de ton avis. La date LC approche mais ça se lit vite.:-)

      Supprimer
  5. J'ai testé une fois cet auteur et ce ne fut pas concluant. Je note que ce n'est pas avec ce titre que je dois lui redonner une chance^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu as lu un recueil de nouvelles qui est vraiment une parenthèse dans son oeuvre (d'ailleurs je ne l'ai pas encore lu celui-là). Pas le meilleur livre pour se donner une idée de l'univers de Murakami à mon avis. Et effectivement, ce n'est pas avec celui-ci non plus que je te conseillerais de lui donner une seconde chance. Mais il a tant d'autres romans, le choix ne manque pas.:-)

      Supprimer
  6. j'ai été dégoûtée de cet auteur avec 1Q84 que j'ai trouvé franchement médiocre. Pas pour moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah j'avoue que je ne recommanderais pas 1Q84 à tous. C'est loin d'être son meilleur, pas le plus représentatif de son oeuvre, et il était dans un délire très, très particulier, haha ! Mais je l'aime toujours ! ;-) Il ne me dégoûtera jamais !!

      Supprimer
  7. Ton auteur fétiche? Et moi qui n'ai encore rien lu de lui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, en même temps, je ne suis pas convaincue que ce soit vraiment ton genre d'auteur.;-)

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup cet auteur mais il est vrai que ce n'est pas son meilleur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non.:-) Mais bon, comme ce sont ses premiers romans, je ne m'attendais pas vraiment à être épatée donc pas de lourde déception.:-)

      Supprimer
  9. Si ce n'est pas désagréable et qu'en plus, c'est court, alors pourquoi pas. Car moi, ce qui me fait fuir un peu chez lui, c'est le côté "Pavé" !

    Tiens, ça vient de où l'expression "Plaisant comme un hamac ?" Parce que j'adore l'image !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin, ce sont deux romans courts en un livre, donc au final, ça peut faire long.:-) Du coup, quitte à lire "long", je te recommanderais quand même de commencer par d'autres titres si tu veux découvrir cet auteur.;-)
      "Plaisant comme un hamac", expression maison, inspiration du moment. C'est tout à fait ça la sensation quand je lis Murakami.:-)

      Supprimer
  10. Pas désagréable, ça me suffit ! Il faut que je m'attaque aux débuts de Murakami (le vrai).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ça vaut quand même le coup si on est déjà familiarisé avec (et qu'on apprécie) l'auteur et son univers !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...