jeudi 6 juillet 2017

LA TYRANNIE DES APPARENCES


LA TYRANNIE DES APPARENCES

Un livre repéré totalement par hasard à la bib' et dont cet extrait de la quatrième de couv' m'a tout de suite ferrée :
"Pour ses dix-huit ans, Thalia reçoit de ses parents le plus beau des cadeaux : ses premières injections pour vieillir prématurément sa peau. Elle sait qu'être jeune est la pire des conditions. Elle a beau teindre ses longs cheveux en gris, elle reste laide. Le monde a bien changé. La jeunesse est devenue maudite et chaotique. Désormais, la vraie vie commence à cinquante ans et le pouvoir est aux mains des anciens.
[...] (ce) nouveau roman de Valérie Clò se moque de notre société et de ses travers !"

J'ai beaucoup aimé cette idée d'un miroir inversé de notre société, où les normes et les mentalités sont à l'extrême opposé de celles du monde actuel, à un point où cette situation et ce contexte social semblent hautement improbables et surréalistes. Et pourtant, l'auteure arrive à rendre ce nouveau monde plutôt crédible en imaginant, au travers du témoignage d'une femme mûre de l'ancien monde, comment on pourrait en arriver là.

C'est simple. De nos jours, la société ne jure que par la jeunesse à tout prix, un vrai diktat que cautionnent les médias, la médecine et l'économie, et qui a ses répercussions dans toutes les strates de la société, en particulier dans le monde du travail, ce qui n'est pas sans drame. Au rebut les vieux, place aux jeunes. À cinquante ans, on est fini ! On ne s'étonnera pas que nos "vieux" se soient à un moment rebellés et qu'ils aient repris les rênes pour faire évoluer la société de façon à ce que la maturité et l'expérience soient valorisées et respectées. Malheureusement, tout changement a ses revers, et les excès ne manquent pas se renouveler. Le monde de Thalia en est l'illustration parfaite.

J'ai trouvé très amusant cette situation inversée où le must de la beauté et de la réussite sociale, c'est d'être et paraître vieux. J'ai beaucoup souri de cette société où des fortunes sont dépensées pour la chirurgie, les injections, les masques et les crèmes pour vieillir, où il est recommandé de s'exposer au soleil (attention quand même car ça reste nocif pour la santé), et manger du sucre puisqu'il fait vieillir prématurément  (tiens, faut que je réduise ma consommation en passant).
J'ai bien aimé aussi l'ironie de la situation où, pour assurer les descendances, il faut bien sûr continuer à s'unir à des femmes jeunes (on ne peut pas aller contre nature tout de même), et il est donc normal pour les hommes d'âge mûr de vouloir se marier avec des jeunes filles (même si ça les écoeure un peu, haha) (parce que le must de la beauté, ne l'oublions, c'est la vieillesse quand même).
J'ai souligné toutefois quelques petites incohérences dans ce monde pourtant presque parfaitement régulé sur le culte de la vieillesse. Pour ne citer qu'un exemple, tout est mis en oeuvre pour permettre de vieillir physiquement plus vite, mais parallèlement, il faut régénérer les organes ou tissus défaillants, évidemment pour vivre plus vieux. Y a pas comme un paradoxe ??

Concernant l'intrigue en elle-même, je n'ai en revanche pas été franchement enthousiaste. L'idée de départ est originale, voire amusante, c'est bien écrit, quoique dans un style sans véritable âme, mais qui colle bien à la thématique, après, il n'y a rien de follement original dans l'intrigue en elle-même, dont le développement est assez prévisible, comme si l'idée de l'intrigue se suffisait à elle-même.

Enfin, je rejoins la narratrice sur ce point :
"J'ai du mal à imaginer un monde où il n'existerait plus de pression sociale, où l'on laisserait faire la nature sans la contraindre, où il n'y aurait plus de modèle imposé, ni de chemin à suivre."

L'auteure
Née en 1970, Valérie Clò a fait des études scientifiques et de communication. Elle travaille dans l'audiovisuel et vit en région parisienne.

16 commentaires:

  1. J'avais envie, l'idée de départ est intéressante, et puis, bah, non, rien d'urgent. Peut être pour réaliser encore mieux dans quel monde on vit (remarque, ici, passé un certain âge, tu es dotée du super pouvoir de l'invisibilité! ^_^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha le super pouvoir de l'invisibilité !^^ Moi je dirais, de la tranquillité.:-)
      Oui ben voilà, idée de départ intéressante, et puis au final, ce n'était pas si urgent. Mais c'était bien vu quand même.:-)

      Supprimer
  2. Cela me rappelle un peu la lecture d'Aux Etats-Unis d'Afrique, du djiboutien Waberi qui, s'il aborde une thématique, complètement différente, adopte le même procédé. Dans son roman, l’Afrique est un continent développé dominant les états du nord (Europe et Amérique) ravagés par la famine, les guerres civiles, et dont les citoyens ne pensent qu’à émigrer vers le sud… L'idée de départ m'avait plu, mais au-delà de l'exercice de style, j'avais trouvé que le propos s’essoufflait assez vite, et l'intrigue en perdait tout intérêt..
    Du coup, j'avoue que je ne suis pas trop tentée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui, voilà, très bonne comparaison ! Je me souviens l'avoir lu il y a quelques années, attirée comme toi par l'idée de départ, et j'avais été déçue aussi au final de cette simple transposition de la réalité de façon inversée, sans vraiment davantage d'originalité. Nos impressions de lecture se rejoignent sur ce roman visiblement. Je ne t'encouragerai donc pas spécialement à tenter celui que je commente ici.;-)

      Supprimer
  3. Bonsoir A girl, et bien moi, les injections pour vieillir, cela ne me tente pas trop tôt. Vive le naturel et je passe mon tour. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, oui, je trouve ça surréaliste qu'on puisse arriver un jour à souhaiter vieillir prématurément, mais bon, l'idée était amusante. Bien d'accord, vive le naturel (avec un peu de crème hydratante quand même, haha).

      Supprimer
  4. Les répercussions de cette société dans laquelle on vit, faites d'apparence et de jeunesse, sont désastreuses à plusieurs niveaux. On ne fait que penser à la minceur, l'anorexie etc...
    J'adore l'idée originale de cette auteure comme j'aime tes sélections de livres qui sortent de l'ordinaire et donnent envie de découvrir autre chose! :-*
    Bisousssssss c'est le weekend!!!!! Yaouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, je suis tombée sur un reportage il y a peu, où les femmes obèses étaient "à la mode". Elles se filment en train de se goinfrer, le moindre kilo en plus est une joie car le but est d'être le plus gros possible (objectif 150 kg), elles ont des sites en ligne, c'est la course à la popularité, quand les gens s'abonnent, ça leur rapporte de l'argent. Je n'en revenais vraiment pas de ce phénomène !! Bref, tout est possible... La réalité dépasse souvent la fiction en fait. C'est effrayant quelque part...
      Big bisousssss !^^

      Supprimer
  5. Je vais bientôt être à la mode alors, chic ! Blague à part, ça ne m'attire que très moyennement cette histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha ! Les critères de jeunesse sont de plus en plus étendus dans le temps. Tu as de la marge.;-) En plus, on dit toujours que tout est dans la tête finalement...:-)

      Supprimer
  6. La vie commence à 50 ans ! Waouh ! Quelle chance ! Je suis tout jeune, alors !
    Je ne suis pas sûr que j'adhérerais à ce genre de livre.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je ne sais pas à quel âge on pourrait dire que la vie commence. On devrait pouvoir en profiter à tout instant et chacun devrait pouvoir avoir sa place à tout âge.
      Bon weekend (enfin, bonnes vacances plutôt^^).

      Supprimer
  7. Oh, mais dans 5 ans, ma vie va vraiment commencer alors ! Chouette !
    Ce bouquin me tente bien évidemment, car sujet très actuel bien sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est un roman relativement court.;-)
      Haha, c'est drôle comme les réactions sur la vie qui commence à la cinquantaine sont bien enthousiastes.;-)

      Supprimer
  8. Au début de ton article, je me disais : "tiens une idée originale" et puis à la fin : "bon bah, finalement, non...".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, oui... Enfin, non, ça reste quand même une idée originale, après, l'intrigue en elle-même ne m'a pas transcendée mais le roman est assez court pour qu'on ne le ressente pas comme une énorme déception.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...