jeudi 19 avril 2018

VERNON SUBUTEX - TOME 1


VERNON SUBUTEX - TOME 1

J'ai abordé ce roman comme on aborderait un classique, l'incontournable que j'étais une des dernières à ne pas avoir lu. Avec une certaine révérence. J'avais été très méfiante au départ pourtant, à sa parution. Pas tentée du tout même. Parce que Virginie Despentes. Parce que pas mon genre d'auteur, a priori comme ça. Le succès de son premier m'a tout de même intriguée, et encore plus, par la suite, celui du tome 2, puis du 3. Il me fallait lire le tome 1, je devais savoir ce qu'il contenait de si formidable. S'est ensuivi une longue attente à la bib' avec, par moment, la tentation de l'acheter en poche mais la méfiance était toujours là, furtive.

Quand j'ai enfin réussi à mettre la main dessus à la bib', ce fut fête ! Mais bon, au final, j'ai trouvé que c'était en effet bien mieux que ce que je n'en espérais, mais pas non plus à la hauteur de ce que j'en attendais, au vu des éloges et de l'enthousiasme général. Entendre par là que c'était largement contournable, en ce qui me concerne du moins.

J'ai trouvé intéressant le procédé narratif d'explorer une multitude de personnages à partir d'un fil conducteur qui est Vernon Subutex, ou plutôt Alex Beach, mais c'était un peu trop foisonnant, à tel point qu'on pourrait avoir l'impression d'un gros recueil de nouvelles dans lequel l'auteure dresserait un portrait au vitriol de notre société à travers une galerie de personnages plus déchirés, marginaux, excentriques, les uns que les autres. Certains font juste une apparition, d'autres ont une vraie présence dans l'intrigue, qui reste, elle, assez anecdotique. La force de l'auteure, c'est de parvenir à leur donner à chacun une voix et un corps bien unique, à réussir à les distinguer, de sorte qu'on a bien l'impression de croiser des personnages différents, avec leur identité propre.
Ce qui m'a moyennement emballée, c'est la plongée en profondeur dans ce milieu post-rock, sexe, drogue and rock'n roll, croisé avec le milieu bobo (et on secoue le tout), car je me sens très peu d'affinités et n'éprouve quasi aucun intérêt pour tout ce petit monde.

Quant au style, je l'ai trouvé efficace avec ses phrases courtes et fulgurantes, qui fusent comme une droite. Il y avait même quelques phrases collector et réflexions percutantes qui m'ont fait sourire par moment. Pas vraiment des phrases-claques, pas d'illumination de l'esprit, mais sur le moment, ça fait mouche.

"Xavier fume un paquet de clopes par jour, la dernière fois qu'il a essayé d'arrêter, il a cru devenir fou en redécouvrant l'odeur des gens. Dès qu'ils  lèvent un bras on les sent qui puent, même sans se retourner on les sent arriver. Il a été obligé de reprendre."

"Internet est l'instrument de la délation anonyme, de la fumée sans feu et du bruit qui court sans qu'on comprenne d'où il vient."

" - Tu sais que tu fais super mal à manger ? Je mets des plombes à digérer ce que tu me prépares.
- Personne ne m'avait jamais dit que je cuisinais mal. Mais d'habitude, je ne cuisine pas.
- Ça doit être pour ça."

Un avis mitigé au final. C'est bien, c'est intéressant, c'est grinçant, c'est cynique, c'est même explosif si on veut, il y a une sorte de rage de blasé de la vie qui peut même parfois amuser, mais ce n'est pas  non plus franchement révolutionnaire, du moins je n'ai pas eu de grandes révélations ni eu l'impression de découvrir un véritable chef d'oeuvre.
Bref, j'ai du mal à comprendre l'engouement autour de ce livre, et surtout les éloges, à ce niveau de succès national, je veux dire. Non pas que je les déplore, mais j'aime bien comprendre.
Voilà j'ai lu Vernon Subutex, je pense m'arrêter là.

L'auteure
Virginie Despente, née en 1969 à Nancy, est romancière et réalisatrice. Elle est également ponctuellement parolière et traductrice.

Intègre le  

24 commentaires:

  1. (bravo pour le son è avec subutex, t'es forte!)
    Bon, je n'aurais pas crié au chef d'oeuvre non plus, j'avais des préventions, mais je n'ai pas lâché et y ai pris plaisir quand même (et tu dois te douter que le monde décrit est encore plus loin du mien!)Je recommande de tenter l'auteur au moins une fois, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai même 2 sons è (avec Vernon), héhé !
      Sinon, je ne regrette pas ma lecture, je sais au moins de quoi il retourne maintenant, et je n'ai pas détesté non plus mais je n'ai pas pris autant de plaisir à cette lecture qu'une bonne majorité de lecteurs. Honnêtement, je ne saurais pas à qui le recommander, personnellement. Aux gens de voir par eux-mêmes.;-)

      Supprimer
  2. Moi j'avoue, je n'ai même pas envie de tenter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des fois je suis trop curieuse, c'est ma faiblesse.;-)

      Supprimer
  3. Avant de lire ton billet, j'en étais au même stade que toi avant de lire ce roman... maintenant, je me dis que je vais surement passer mon tour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah dommage ! J'aurais bien aimé te lire à ce sujet. Ça se trouve, tu saurais mieux apprécier que moi.:-)

      Supprimer
  4. Virginie Despentes? J'ai essayé, il y a longtemps, à plusieurs reprises. Mais non. Et pas envie non plus d'y revenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ça c'est catégorique ! :-)

      Supprimer
    2. ... ce n'est pas faute de lui avoir donné sa chance, pourtant!

      Supprimer
    3. Des fois, il ne faut pas insister.;-) Quand ça ne passe pas, ça ne passe pas, c'est comme ça.

      Supprimer
  5. Je l'ai commencé, pleine de bonnes intentions, puisque tout le monde semblait aimer, et il m'est tombé des mains... le livre qui fait flop ! Une ribambelle de personnages inintéressants dont on ne sait pas où ils vont, voilà ce que j'en ai retenu...
    (je sais, j'aurais du écrire un billet, mais je ne suis pas allée assez loin dans le roman)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'est pas mal résumé. En tout cas, on saisit bien ton ressenti. Pour ma part, je l'ai lu sans réel déplaisir mais je m'attendais à plus épatant, jouissif même.:-) Là, je sens bien que je peux me passer de la suite.

      Supprimer
  6. Super ! En voilà déjà un !
    Ce livre m'a déjà été proposé dans un autre challenge par quelqu'un d'autre. A part ça, je ne le connais pas.
    Merci pour cette participation à mon challenge et bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle trouvaille, hein ? Je ne suis pas sûre d'en avoir d'aussi belles par la suite. Bon weekend.

      Supprimer
  7. Despentes ne me tente plus depuis longtemps et ton avis mitigé ne m'encourage pas à m'y remettre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, si tu as déjà fait l'expérience Despentes, tu sais si son univers te correspond ou non. Moi, ce n'est qu'avec ce roman que je me suis lancée. Me voilà enfin fixée.:-)

      Supprimer
  8. j'ai écouté ce 1er tome et je ne sais pas si c'est l'effet livre audio mais je n'ai pas eu envie de lire la suite. Ce genre peut me plaire mais j'ai le souvenir d'une pléthore de surabondances, de trop et de trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a à peu près le même ressenti alors, avec la même conclusion. On ne poursuivra pas forcément l'expérience Subutex.:-)

      Supprimer
  9. Bonjour A_girl, je n'ai pas réussi à terminer ce tome 1. Ca m'a crispé au bout d'un moment. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, bon, finalement, il y a une majorité de lecteurs qui n'ont pas accroché du tout parmi ceux qui se sont manifestés ici !

      Supprimer
  10. non, tu n'étais pas la seule à ne pas avoir lu ce roman. il y a moi aussi, et pour les mêmes raisons que tu évoques en début de billet. En fin de billet, je n'ai toujours pas envie de me plonger dans cette série, puisque pas incontournable comme tu dis, et puis le côté série ne me branche pas.
    Par contre, dans ton billet, j'ai trouvé une bonne raison de ne pas arrêter de fumer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a donc encore quelques irréductibles Gaulois qui résistent à l'attrait et la curiosité de Subutex ?^^
      Ah moi quand je sens les odeurs désagréables, je me dis que ça doit être un enfer pour les non fumeurs.^^

      Supprimer
  11. D'ailleurs, mes comm d'aujourd'hui sont espacés... Car propice et sujet de pauses clope dans mon détapissage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mazette, c'est que c'est long de détapisser ! Je pensais que tu avais fini avec ta dernière lecture audio.^^

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...