samedi 5 mai 2018

COMMISSAIRE KOUAMÉ - TOME 1


COMMISSAIRE KOUAMÉ

               1. UN SI JOLI JARDIN

Un polar africain en BD ? Par Marguerite Abouet, l'auteure de l'excellente série Aya de Yopougon dont je désespère de jamais retrouver l'équivalent ? Je n'ai même pas cherché à connaître le résumé que je vais cependant retranscrire ci-dessous pour mémo, il me fallait cet album !

"Abidjan. Un homme a été mystérieusement assassiné dans un minable hôtel de passe. Personne n'a rien vu... et l'enquête doit rester discrète sous peine de défrayer la chronique, car la victime n'est autre que Traoré Compliqué, le célèbre magistrat ! Le grand commissaire Marius Kouamé est immédiatement mis sur l'affaire. Accompagné d'Arsène, son fidèle adjoint, il traque les suspects en tout genre, qui n'ont qu'à bien se tenir, car les tortures infligées par les deux flics sont aussi incongrues qu'efficaces !
Un polar loufoque et déjanté, relevé par la verve ivoirienne de Marguerite Abouet."

Je me réjouissais de ce nouvel opus de Marguerite Abouet dont le lieu d'action est de nouveau la Côte d'Ivoire, et si j'ai apprécié la retranscription de l'ambiance du pays, la chaleur des couleurs, la gouaille et les réparties enthousiasmantes, quoique moins cinglantes et piquantes que dans Aya de Yopougon, j'ai eu un peu plus de mal avec l'intrigue en elle-même. Une enquête peu captivante et palpitante, des personnages moins hauts en couleur que dans Aya et pas très attachants, mais ce qui m'a surtout refroidie, c'est la violence policière et les interrogatoires musclés à tout va sur lesquels on s'appesantit un peu trop longuement à mon goût.

Pas dit que je me précipiterai sur le tome suivant. J'ai trouvé ça assez plat au final dans l'ensemble, au niveau du scénario et des personnages, malgré quelques tentatives d'ambiancer tout ça.

À noter que c'est ma première BD numérique lue sur tablette, et si le format de cette dernière limite un peu le confort de lecture (ou alors il faudrait une plus grande tablette), j'ai été frappée de la netteté des illustrations et du rendu des couleurs qui rendent l'expérience numérique très agréable et satisfaisante.


Les auteurs
Marguerite Abouet (scénariste)
Donatien Mary (dessinateur)
Frédéric Boniaud (coloriste)

Intègre le  

10 commentaires:

  1. Ah oui la BD sur tablette... Premier retour chez toi.
    Bon, je ne me précipiterai pas dessus (mais je la lirai quand même si je la vois)
    J'aurais dû garder les journaux ivoiriens écrits avec ces expressions là, si ça existe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah j'adore ces expressions chantantes et colorées.^^
      Oui, BD à lire si l'occasion se présente. Des polars africains en BD, ça n'envahit pas les rayons, il faut bien l'admettre. Après, je préfère les enquêtes plus tranquilles de Mma Ramotswe.:-)

      Supprimer
  2. Merci pour cette 2e participation à mon challenge et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un challenge pas trop dur cette fois.:-) Bon dimanche.

      Supprimer
  3. Mince, cela semblait prometteur !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré Aya de Yopougon mais je ne vais pas pour autant me précipiter sur cet album, surtout vu ce que tu en dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah Aya, quelle série ! Difficile de trouver mieux dans le genre...

      Supprimer
  5. Au début de ton billet, rien qu'en lisant le titre et l'auteure, je me suis précipitée sur un post it ! Car Aya m'a tellement marquée que c'est tout de même le nom que j'ai donné à ma minette. Mais en fin de billet, je me dis que...ben je sais pas en fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le nom de ta Aya vient de la BD ?:-) J'avais quelques doutes mais rien de sûr. Quant à mon avis, n'en tiens pas compte. Fais-toi ton idée si la BD te tente. Ça se trouve, tu sauras apprécier.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...