samedi 27 juillet 2019

BLACK OUT


WONDERSTRUCK

( BLACK OUT )

également publié en français sous le titre LE MUSÉE DES MERVEILLES

traduit de l'anglais (États-Unis) par Danièle Laruelle

Quel livre étonnant !
640 pages dévorées en à peine une journée ! C'est dire comme l'histoire m'a entraînée dans ses pages. Ou plutôt, LES histoires, car il y en a deux :
L'une se déroule en 1977 dans le Minnesota (racontée de façon classique, en texte), l'autre en 1927 dans le New Jersey (racontée en images, sans texte, un peu à la façon de Là où vont nos pères de Shaun Tan).
L'une raconte l'histoire du jeune Ben qui a récemment perdu sa mère et trouve dans ses affaires une piste qui pourrait le conduire vers son père. L'autre raconte l'histoire de la jeune Rose qui, ne supportant plus son tuteur, part retrouver sa mère, grand actrice de l'époque.
Les deux enfants se retrouvent ainsi à New York, à deux époques différentes, en quête d'identité et de repères. Ils ont aussi tous deux un handicap : ils sont sourds, Ben suite à un accident lié à la foudre, Rose, sourde-muette de naissance.

J'ai vraiment beaucoup aimé le principe de ces deux histoires racontées en parallèle, l'une en texte, l'autre dessinée au crayon (un rendu magnifique !). Bien sûr, quelque chose les relie, mais quoi ?
Une très belle histoire, racontée dans un style sobre mais efficace, des illustrations hypnotiques, plus parlantes que des mots et qui transmettent des émotions diverses (très fort, ça), un ouvrage fascinant dans sa conception.

Je me souviens, la personne chez qui j'avais repéré ce livre (hélas, le blog n'existe plus) avait écrit que cet ouvrage était la représentation parfaite de ce qu'on pourrait appeler un "roman graphique". Je suis d'accord !

Également commenté par Maggie (chez qui j'ai emprunté l'image des pages avec texte ci-dessus).

Intègre le challenge À l'assaut des pavés.

L'auteur
Brian Selznick, né en 1966 dans le New Jersey, est un écrivain américian pour enfants, auteur notamment de L'Invention de Hugo Cabret pour lequel il a reçu le prix Caldecott. Diplômé de l'école de design de Rhode Island, ils commence à travailler dans une librairie pour enfants et se met à illustrer ses premiers livres, dont il écrit parfois le texte.

8 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé :-). J'ai trouvé le système narratif original et l'objet livre magnifique ! Je compte bien lire Hugo Cabret du même auteur... Il ne me reste plus qu'à l'acheter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil !:) Mais Hugo Cabret, je pense que je l'emprunterai plutôt à la bib'. J'ai vu qu'il y avait un autre titre plus récent, Les Marvels, qui me tente aussi énormément !

      Supprimer
  2. Ah, mais c'est de cet ouvrage que s'est inspiré le film "Le musée des merveilles", qui m'avait terriblement déçue... le livre semble bien meilleur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si tu n'as pas aimé le film, il y a peu de chances que tu apprécies le livre. C'est très exactement la même histoire, il me semble. Enfin, il est vrai que le procédé narratif du livre est particulièrement original et fascinant. Je doute qu'on puisse retranscrire cela à l'écran.

      Supprimer
  3. Pourquoi pas puisque ce livre est en fait, à mes yeux et selon son concept, on faut pavé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue, c'est un pavé par son poids principalement.^^

      Supprimer