dimanche 22 décembre 2019

ART ET DÉCÈS


ART ET DÉCÈS

Troisième volet de la série policière des Poulets grillés de Sophie Hénaff. 
Dès que je l'ai aperçu en librairie, l'excellent souvenir du tome 1 m'est revenu en mémoire avec une pointe de nostalgie. Il me tardait de retrouver mes poulets grillés bien que j'aie eu une petite crainte suite à différents avis de tiédasses à déçus, démolissant même ce troisième opus. Crainte envolée dès les premières pages qui ont accueilli mes premiers bidonnements !

Cette auteure a le sens de la formule et un humour auquel j'adhère facilement. Ses romans me procurent un réel plaisir de lecture rien que pour ça. Et puis, si j'ai quand même été un poil déçue par le tome 2 (un poil car j'avais quand même apprécié), ceci étant dû en partie à l'effet de surprise passé, à un contexte assez différent du premier, dans ce troisième volet, c'est comme si on reprenait tout à zéro.
On a affaire à une brigade de nouveau amorphe suite à certaines circonstances (Capestan en congé parental, Rosière en tournage), du coup quand ils se retrouvent au grand complet, ça recrée un peu leur dynamique du premier opus, mais sans redite.

Le milieu du cinéma et des tournages est aussi propice à la mise en place de scènes cocasses, pétillantes et mouvementées. L'intrigue en elle-même est assez légère mais ça reste cohérent, le tout se tient bien. L'enquête prend la forme d'un Cluedo grandeur nature dans lequel le réalisateur a été assassiné et l'un des suspects n'est autre Eva Rosière, capitaine de la brigade, mais également romancière et maintenant scénariste.

Il faut lire ce livre pour ce que c'est vraiment, c'est-à-dire, une bonne tranche de rigolade et de délires. C'est une sorte de polar feel-good, pas dans le sens "romance" de l'expression mais parce que vraiment on s'y sent bien et totalement en phase avec cette équipe de faux bras-cassés qu'on a pris en affection dès le tome 1. Par ailleurs, l'auteure ne se prend pas au sérieux mais elle le fait avec brio. Tout est exagéré, tout prend des proportions grand-guignolesques mais si on joue le jeu en tant que lecteur, ça passe très bien. On sent aussi qu'elle s'éclate avec son livre et ses personnages, et c'est forcément communicatif.
Le bonus plus, c'est Capestan maman et la petite Joséphine, décrite à merveille avec ses facéties.

Toujours prête pour la suite. Je crois que cette série ne me lassera jamais !
J'ai bien aimé l'annonce d'une éventuelle série TV Poulets Grillés (mais absolument rien de confirmé encore). J'adorerais voir la tête des acteurs sélectionnés !

Quelques extraits reflétant le style hénaffien :
"Mais même sourdingue, il sursauta au glapissement de Tom Dicate, cette vermine de parasite qui prenait sa naissance pour du talent."

"[...] dans ses bureaux de La Défense. Or le quartier d'affaires qui s'élevait au-dessus de Paris aimait à afficher sa hautaine inaccessibilité jusque dans les transports. Le jeu des parkings souterrains et rampes d'accès conservait jalousement ses secrets pour le quidam sans chauffeur de maître, et atteindre une adresse relevait du défi pour les piétons ou les deux-roues qui se lançaient dans l'aventure. Aussi, entre le RER surchargé qui brisait les milliers de banlieusards par d'interminables pannes, et la ligne 1 engorgée, ils avaient opté pour cette dernière qui, en cas d'incident, recrachait plus facilement les usagers à la surface."

20 commentaires:

  1. Je râle devant mon écran car ce livre, je l'attends depuis des semaines à la bibli, et il s'est baladé dans une autre bibli (dis, quand reviendras-tu? je sais, fin décembre). Car j'ai lu le 2 et voulais faire un pack Henaff.
    Bref, on s'est raté une LC involontaire, ce qui prouve (cf Chomarat, qu'on ne va pas se rater cette fois!) que les polars brindzingues, au moins, on les a en commun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu il y a un bout de temps celui-là, un peu avant l'été je crois, mais comme j'ai du retard de billets, oui, on a frôlé de peu la LC involontaire.;)
      Aah ces livres qui se baladent ou que le lecteur ne rend pas... Ceci dit, je risque fort de retourner le Chomarat avec du retard, suivant la durée des grèves, parce que je l'avais pris dans une bib' un peu éloignée de mes quartiers... Ooops !

      Supprimer
    2. Essaie de convaincre ta bibli que c'est exceptionnel, pas ta faute, etc. Franchement je plains les parisiens en galère... J'ai un billet de train pour le 26 janvier, j'espère que d'ici là...?
      Pour Henaff, ce n'est pas un pb de retard, j'aurais dû le réserver, voilà.
      Pareil pour les aventures de Samson et Dalila, j'ai lu le 3, j'attends le 4, mais j'ai mis la main sur le 5... J'aime les billets avec plusieurs bouquins!
      Quand même Russo c'est du bon, rejoins nous!

      Supprimer
    3. Oui, c'est assez pénible les galères de transport, encore que je ne m'en sors pas trop mal comparée à d'autres...
      Quant à Russo, je ne remets pas en cause le fait que ce soit du bon mais je suis réaliste et je sais que fin mars, il y a peu de chances que je sois au rendez-vous. Trop tôt.;) Mais comme je disais, les billets de la LC arriveront à point pour ne pas oublier de le prévoir pour peut-être l'été.:)

      Supprimer
  2. J'avais noté déjà cette série mais je n'ai pas encore lu. Je note pour son humour et puis, si ça se passe dans le milieu du ciné, ça pourrait me plaire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah le premier volet, Poulets grillés, c'était vraiment un régal mais on prend plaisir à retrouver les personnages par la suite. Ne te prive surtout pas !;)

      Supprimer
  3. Bonjour A_girl, personnellement, j'ai trouvé ce troisième tome nettement moins amusant que les deux premiers et l'intrigue : bof. Cela a été une déception. Mais je tenterai le 4ème tome dès sa parution. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, oui, je me souviens que ton billet faisait partie des avis déçus. Mais je vois que ça ne t'empêchera pas de lire la suite.;) C'est plutôt bon signe.:)

      Supprimer
  4. Il va falloir que je m'y mette à cette série. Et pour faire bisquer Keisha, j'ai vu le 3e à ma bibliothèque, mais je ne l'ai pas pris. Je les lirai dans l'ordre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, pour cette série-là, il faut vraiment les lire dans l'ordre. Je t'envie presque d'avoir encore à découvrir le premier tome !

      Supprimer
  5. Et dire que je ne me suis jamais fait de "Poulets grillés". Bon, je vais m'y mettre dès que possible, mais je vais commencer par l'entrée, puis le plat, pour arriver au dessert, le tout arrosé de sauce rigolade, j'en ai bien besoin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha, belle description pour cette série que l'image de l'entrée, plat, dessert. De mon côté, j'attends avec impatience les fromages, le café et le digestif !^^

      Supprimer
  6. Réponses
    1. N'hésite donc pas, je suis sûre que cette série pourrait te plaire.

      Supprimer
  7. Coucou Fanja,

    Rien à voir avec ta chronique (même si je l'ai lue comme d'habitude avec attention...), mais juste pour te prévenir que je fais paraître un billet le 26/12 invitant à une LC autour d'un de ces deux titres de Russo : Ailleurs ou Le pont des soupirs (après concertation avec The Autist). Ce billet sera signé, sauf contre-ordre de ta part bien sûr, du nom des cinq participants (dont toi, donc) à la LC d'Un homme presque parfait.

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Partante !:) Mais ça dépend de la date de la LC quand même.;) Et comme je suis en décalage par rapport à vous, je lirais bien Un homme presque parfait. Je finirai bien par vous rattraper.;)

      Supprimer
  8. On a prévu ça pour la fin mars, pour se laisser un peu de latitude... si tu veux nous accompagner une nouvelle fois avec un autre titre, tu es la bienvenue, évidemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, fin mars, c'est dans 3 mois, je ne pense pas être prête. Je préfère me donner un délai de 6 mois. Mais ce n'est pas grave, vos billets me motiveront au bon moment pour ne pas laisser passer l'année.;)

      Supprimer
  9. Pas franchement mon genre ce type de roman. Et le milieu du cinéma, ça ne m'attire pas du tout/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que sur la longueur, ce type de roman pourrait t'avoir à l'usure mais je reste convaincue que tu pourrais apprécier le premier volet à sa juste valeur.:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^