vendredi 23 avril 2021

PETIT PAYS


PETIT PAYS

Ouiiiii ! Enfin ! Je l'ai lu !
Noté depuis sa parution en 2016, et pour cause, Gaël Faye, jeune auteur compositeur interprète franco-rwandais, s'était démarqué cette année-là en raflant coup sur coup le prix du roman Fnac, celui du premier roman et le Goncourt des lycéens, tout en suscitant l'enthousiasme des lecteurs. 
J'étais donc tout naturellement assez curieuse du phénomène. Le sujet me parlait par ailleurs : l'enfance d'un métis franco-rwandais au Burundi dans les années 90, période charnière qui voit la guerre civile se profiler avant l'éclatement du drame rwandais. Si ce n'est pas à proprement parler une autobiographie, c'est un roman largement inspiré de la vie de l'auteur.

Pour la petite anecdote expliquant pourquoi je ne l'ai lu que tout récemment, je l'ai aperçu sur le catalogue de la bibliothèque numérique de Paris à quelques semaines de sa parution et j'ai donc décidé de l'emprunter plutôt que de l'acheter. Bien sûr, la liste d'attente était déjà longue et il était impossible de le réserver mais je pensais que je n'aurais pas trop longtemps à patienter. J'y suis revenue régulièrement, en espaçant mes visites au fur et à mesure que le temps passait, jusqu'à presque l'oublier. 
À date, il est toujours indisponible.😮 J'ai fini par l'acheter. Parenthèse dans la parenthèse, entre-temps, j'avais quand même emprunté le livre physique dans une médiathèque mais j'ai dû le rendre sans avoir pris le temps de le lire. Et mon achat date d'il y a un an.
Mon envie de le lire s'était émoussée au point que j'ai dû sérieusement me motiver pour m'y mettre enfin. Je crois que dès le départ, je craignais un peu le livre phénomène et d'être déçue de ne pas avoir de révélation particulière.

La curiosité l'ayant emporté, je m'y suis enfin plongée et...
... j'ai bien aimé, à ma grande surprise. C'est dépaysant et instructif, vraiment bien écrit et très agréable à lire, avec une première partie plutôt joyeuse et dans l'insouciance, l'innocence de l'enfance, et le dernier quart assez cauchemardesque comme on s'en doute d'avance au vu du contexte de l'histoire. Ce qui m'a particulièrement plu, ce sont certains détails des souvenirs d'enfance qui ont fait écho aux miens.
Je l'ai noté 3,5/5 étoiles sur Goodreads, l'impression générale étant que c'était très bien, sans que je ne puisse arriver à affirmer ce "j'ai beaucoup aimé" 4/5 étoiles.

J'ai eu la vilaine curiosité de regarder des interviews de l'auteur sur "On n'est pas couché" et "La grande Librairie" à un tiers de la fin où je me croyais à l'abri de tout spoiler, surtout qu'on se doute quand même que tout va tourner au cauchemar mais bon sang, présenter un livre et parler précisément de son dernier quart tout en citant des passages de l'avant-dernière page, c'est débile franchement. Ils pensent aux gens qui n'ont pas lu le livre ??

En tout cas, si je n'ai pas eu de révélation vraiment marquante pour le livre, je l'ai eue pour l'auteur dont j'ai apprécié les interviews, le talent artistique, la simplicité, et qui, vraiment, écrit aussi bien qu'il chante.

L'auteur
Franco-rwandais, Gaël Faye, né en 1982 au Burundi, est auteur compositeur interprète. Autant influencé par les littératures créoles que par la culture hip hop, il a sorti deux albums solo nourris d'influences musicales plurielles. Petit pays est son premier roman.

20 commentaires:

  1. Pas lu, et honnêtement ça ne me dit pas trop, on en a tellement parlé..; Mais dans Congo il y a un passage expliquant ces événements et j'avais (presque) compris. J'ai aussi lu un roman graphique sur le sujet. bref, pour l'instant... ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le fait qu'on en ait autant parlé m'en avait aussi quelque peu éloignée. Au rayon rwandais, je garde encore un excellent souvenir de Notre-Dame du Nil de Scholastique Mukasongo. Il faudrait d'ailleurs que je revienne à cette auteure !

      Supprimer
  2. Je le lirai peut-tard. Pas décidée encore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut que l'envie soit manifeste.:) J'aime beaucoup la contraction entre "peut-être" et "plus tard".^^

      Supprimer
  3. Et bin didonc toute une aventure pour cette lecture...qui finalement et heureusement fut bien bonne...;)....cela donne envie quand meme...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes lectures sont souvent toute une aventure.^^ Pour certaines, j'aime bien me les remémorer. Ça fait partie de la lecture en elle-même.

      Supprimer
  4. Je l'ai lu et bien aimé, mais je ne pourrais plus rien raconter de ce récit... J'ai tout oublié. Il ne m'a pas marqué.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvent il ne nous reste que nos impressions de lecture, réduites à "aimé/pas aimé", avec quelques bribes d'images ici et là. Rares finalement sont les livres dont on se souvient de tout en détail. Bon week-end.

      Supprimer
  5. Je l'ai lu et bien aimé, mais honnêtement, même si c'est en effet bien écrit, j'ai du mal à comprendre l'engouement aussi fort autour de ce roman. ceci dit, j'aime beaucoup Faye chanteur. Son dernier album est vraiment top.
    Un autre livre sur le sujet qui m'a, lui, énormément marquée à l'époque: Murambi le livre des ossements, de B. Diop. Je te le recommande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai écouté quelques-uns de ses titres. Ce n'est pas très exactement mon univers musical mais il a indéniablement la fibre artistique. Je pense que le succès de son livre est principalement dû à son sujet, son traitement et à sa dimension semi-autobiographique. Et puis c'est un personnage qui attire la sympathie.:)
      Je note ta recommandation, merci !

      Supprimer
  6. J'ai complétement accroché à son histoire, aux scènes, a l'ambiance, au script, à l'écriture. Tout m'a plu dans ce roman. Mais c'est vrai que je l'ai lu plus tôt que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si j'aurais davantage accroché si je l'avais lu à sa parution. Enfin, j'ai accroché mais avec moins d'effusions que toi visiblement.:)

      Supprimer
  7. Pas lu non plus sans doute parce qu'on en a tellement parlé et que j'avais lu un autre roman sur le génocide rwandais (dont je ne me souviens pas pfff)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. J'ai mis du temps à m'y mettre, entre autres pour ces raisons.

      Supprimer
  8. Le buzz autour de ce roman et de son auteur m'a ôté l'envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça a failli avoir raison de ma curiosité aussi mais j'ai fini par sauter le pas.:)

      Supprimer
  9. Lu il doit y avoir deux ans... Pour ma part, ce fut une claque, le genre de roman très marquant dont on sort différent, au moins pour quelques temps. J'ai tant aimé ce livre que je n'ai pas voulu voir le film sorti l'an dernier et hélas malmené par les confinements et fermeture des cinés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tu as préféré garder le souvenir du roman, c'est que tu l'as vraiment aimé en effet. Il n'a pas eu tous ces prix pour rien, clairement.

      Supprimer
  10. j'avais beaucoup aimé et c'est le livre que j'aimerais relire pour l'étudier avec des collégiens. Pas trouvé le temps encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah très bon livre à faire lire aux collégiens, je suis d'accord.:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^