mercredi 7 avril 2021

THE PROMISED NEVERLAND - TOMES 13 À 16


THE PROMISED NEVERLAND - TOMES 13 À 16

Ohlala si j'avais su que je serais amenée à lire un tome 16 en commençant cette série il y a un peu plus de deux ans maintenant, pas sûre que je me serais embarquée. 😂 C'est sans regret ceci dit, d'autant plus que je me rapproche déjà de la fin puisque le dernier tome (le vingtième 😂) paraît en juin en France. Vingt tomes pour une série manga, c'est tout de même long. L'idéal est six tomes max mais je reste à l'aise jusqu'à douze tomes. Au-delà de vingt tomes, on oublie... Ou on passe à l'animé, comme j'ai fini par le faire pour Beastars, et je pense m'y mettre bientôt pour L'Attaque des titans.
Bref, pour en revenir à ma série actuelle, à ce stade, tout ne sera que galimatias ou spoilers pour qui n'aurait pas lu au moins le premier tome mais je ne peux me passer de mon petit mémo perso habituel précédé d'un bref avis à chaud par tome.
C'est parti !

Tome 13
Dans le fond, ça reste dans la continuité du 4-4,5/5 étoiles de la série dans son ensemble (à date en tout cas, pas de déception) mais comme c'est un peu un tome de transition avant visiblement une nouvelle étape, ça reste très bien mais on attend la suite. J'y file d'ailleurs !

Mémo perso
Une mauvaise nouvelle (la mort des deux adultes, Yugo et Lucas, tués par les hommes de Ratri) compensée par une bonne nouvelle : la rébellion est en marche. William Minerva est bien dans le game et déterminé à mettre fin au système des fermes et au clan Ratri.
Nos héros et les enfants, une cinquantaine maintenant, ont pour mission de retrouver Minerva à la Mâchoire du lion. À quelques jours de là, ils tombent sur deux enfants a priori missionnés par Minerva pour les retrouver eux. Nos héros peuvent-ils leur faire confiance ?

Tome 14
Un sacré twist ici, du genre bonne nouvelle, et en prime, de nombreuses explications qui donnent toute leur cohérence à certains éléments de l'histoire et un nouvel élan à l'intrigue. C'est donc plutôt palpitant à cet égard. Encore du "bien vu !" qui ne cesse de m'épater. Je sens toutefois que je lis cette série avec moins d'excitation qu'aux dix premiers tomes. C'est le problème des séries longues, à un moment donné, plus rien ne nous excite vraiment et on attend juste que l'auteur, Kaiu Shirai, veuille bien nous donner le mot de la fin quand il se sera décidé.^^
Je suis aussi peut-être plus sereine dans la mesure où j'ai les deux tomes suivants dans ma PAL, donc je sais que je vais vite savoir la suite, mais peut-être que je ne tiendrai plus en place à la fin du tome 16...

Mémo perso
C'est le tome des retrouvailles avec Norman, évadé de la fameuse ferme expérimentale et désormais l'énigmatique boss qui reprend en fait le rôle symbolique de Minerva. J'ai beaucoup aimé les explications supplémentaires autour de ce que sont réellement les démons mais voilà, on ne sait toujours pas tout visiblement (il y a par exemple l'énigme de Sonju et Mujika qui ne mangent a priori pas d'humains). 
Chose qui aurait pu m'agacer mais que je trouve très bien finalement, et qui est en totale cohérence avec le personnage qu'on connaît bien maintenant (depuis le temps), Emma veut le meilleur pour tous et n'est donc pas forcément pour la destruction de tous les démons. Des voeux pieux qui ne collent pas vraiment avec le plan de Norman et de ses nouveaux acolytes, des personnages très intéressants qui ont des facultés héritées d'expériences dans la ferme spéciale.

Tome 15
Aïe aïe aïe, ça redevient palpitant avec de nouvelles cartes lancées sur la table, de nouveaux enjeux, de nouvelles problématiques. Tout reste dans la continuité de l'intrigue, tout en cohérence. L'auteur m'épate vraiment par son imagination et il a clairement de la suite dans les idées ! Il ne me reste qu'un tome sous la main et après je vais devoir patienter pour connaître la suite (et bientôt fin). Quelle angoisse !! Que de suspense à nouveau !!

Mémo perso
Norman, le fameux boss, conclut un pacte avec un démon, une sorte de lord déchu. Il a un plan à double tranchant qui consiste à déclencher une guerre civile entre les démons. Emma voudrait éviter cette solution extrême qui pourrait pourtant les sauver (j'ai bien aimé ses doutes et réflexions) et décide de partir à la recherche du monde des humains avec Ray pour conclure un autre accord avec un autre démon. Deux clans s'opposent donc, c'est le tome des dilemmes et c'est difficile de prendre parti, ce qui rend l'intrigue de plus en plus prenante.
On en apprend plus sur l'organisation de la communauté des démons, composée à sa tête d'un roi et de cinq familles régentes, sur le haut de l'aristocratie et le pouvoir en place, sur leur histoire et aussi sur la fille au sang maudit (!!).

Tome 16
Et voilà, j'en étais sûre ! La dernière page me laisse en plein suspense au pire moment (les tomes précédents, j'aurais pu attendre plus sereinement...). Quelle va être cette promesse et que va-t-il arriver à Mujika et Sonju ???? Il me faut absolument la suite là ! 
Un tome palpitant en terme d'événements et de nouveaux éléments qui éclairent encore davantage le contexte et l'histoire de ce monde.

Mémo perso
J'ai dévoré ce tome en un rien de temps. J'ai adoré l'idée de ce nouveau personnage, Ayshe, une humaine élevée par un démon ! J'ai adoré la quête d'Emma et Ray pour retrouver les Sept murs. On en apprend encore plus sur le pacte entre humains et démons d'il y a mille ans, et toujours plus sur les démons. L'auteur a pensé à tout depuis le départ, c'est fascinant !

Vivement juin que j'aie le fin mot de l'histoire !!

8 commentaires:

  1. Mais en deux ans ce n'est pas une si longue durée!
    Je l'avoue, actuellement je lis moins, la faute aux séries récupérées sur internet, un monde que je découvre (je n'ai pas la télé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah haha, c'est un sacré piège les séries du net (lesquelles d'ailleurs, tiens ? Je suis curieuse^^). Avec le temps, j'ai appris à moins me laisser tenter mais je vois très bien le dilemme.^^
      Et sinon, oui, deux ans pour une série manga, ça se fait. Je ne le referai pas de si tôt ceci dit.:) Sur celle-ci, j'ai été assidue et régulière grâce à ma bib' mais il suffit de laisser passer un an entre deux tomes et c'est foutu.

      Supprimer
    2. Surtout que mon ordi refuse d'y accéder, alors je contourne avec la bibli et j'ai un 'dealer' qui me les trouve.
      J'ai commencé toute seule avec The detectorists et Mum (very british), plongé dans en thérapie et Ainsi soit-il, puis House of cards (le british!) et grave addict avec les scandinaves (Bron)
      De la qualité je pense, mais je lis moins!
      (et aussi 18 h 30, un p'tit truc rapide)

      Supprimer
    3. Figure-toi que je n'ai vu aucune de ces séries, haha ! Paraît-il qu'En thérapie est très bien en effet, et House of cards. Je suppose que les autres aussi.^^ Mais je me préserve pour l'instant, je suis passée par ces phases où on regarde davantage les séries qu'on ne lit. Rien de grave mais bon, ça n'arrange pas la PAL.^^

      Supprimer
  2. Tu vois c'est ce que je te disais en com, tu lis des séries longues... Demon slayer, c'est 26 tomes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouioui, j'en ai lus, mais c'était il y a plusieurs années.^^ Depuis quelque temps, je privilégie les séries plus courtes. 26 tomes, c'est trop. Je résiste plus facilement quand je sais exactement combien de tomes il y a, ou si on a dépassé les 20 tomes au moment où la série a attiré mon attention. Là par exemple j'ai craqué pour Spy x Family car il n'y avait que 2 tomes parus, hélas j'ai bien accroché et je ne sais pas pour combien de tomes je me suis embarquée - erreur fatale donc^^).

      Supprimer
  3. Je suis admirative devant ta persévérance et ta fidélité envers les séries... Tome 16 !!!! Non pas pour moi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'étonne moi-même d'avoir tenu aussi longtemps avec cette série, et d'être même déterminée à aller jusqu'au bout (plus que 4 tomes, ça va^^).

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^