mardi 5 juillet 2011

ABSOLUMENT DÉ-BOR-DÉE !


ABSOLUMENT DÉ-BOR-DÉE !

                           OU LE PARADOXE DU FONCTIONNAIRE

Autre variante de cette expression qu'on entend bien trop souvent: "Je suis sous l'eau!" ^_^

Cet essai romancé de Zoé Shepard, de son vrai nom Aurélie Boullet, aura fait parler de lui, soulevant parfois l'indignation, provoquant sinon l'hilarité, laissant en tout cas rarement indifférent.

Pour ma part, j'ai mis du temps à me décider à le lire, craignant d'être trop désabusée pour trouver matière à rire dans des descriptions qui pourraient me rappeler mon quotidien, mais la curiosité aidant, je m'y suis enfin plongée, et vraiment, c'est sans regret! Je ne m'attendais pas du tout à trouver cet ouvrage férocement drôle ni à ce qu'il soit conçu avec autant de lucidité. L'auteure a un humour caustique irrésistible et un sens de la métaphore bien trouvée et délicieusement cynique.

Cette caricature de tout un milieu professionnel dans la fonction publique pourrait paraître outrancière, exagérée, mais en réalité, je suis tellement témoin au quotidien de ces dysfonctionnements et comportements humains aberrants - combien de fois me suis-je exclamée "Mais c'est ça! Exactement ça! Incroyable!" - que je ne doute pas du tout de la véracité de ces observations. Et le pire, c'est qu'a priori on est encore en deçà de la réalité, ce qui ne m'étonnerait pas non plus...
Je précise que je n'ai jamais travaillé dans la fonction publique, mais dans le privé, il n'est pas (mais alors, vraiment pas) rare de retrouver quasi ces mêmes dysfonctionnements ni cette attitude et cette mentalité du j'm'enfoutisme associé au foutage de gueule parfaitement assumé chez certains.

Un extrait qui m'a bien fait rire dans un paragraphe consacré à la nouvelle recrue, le Bizut:

"- Mais moi, qu'est-ce que je vais faire?
- Comme tout le reste du service: pas grand-chose. Pratiquer cette activité que tout le monde réprouve, c'est-à-dire le travail, serait susceptible de nuire à ton intégration. Si l'envie de bosser te prend, assieds-toi, prends une grande inspiration et attends que ça passe."

Alors bien sûr, la narratrice pourrait avoir ce petit côté désagréable du "tout le monde est con et stupide sauf moi, même si j'admets avoir quelques défauts", mais qui n'a jamais eu ce genre de réflexion, en atteste l'ouvrage Travailler avec des cons (que j'aimerais bien lire en passant), réflexion qui ne se borne pas au monde du travail d'ailleurs, je pense à Mort aux cons de Carl Aderhold, ou encore, tout récemment commenté par Géraldine, Les nouveaux cons d'Etienne Liebig). Et on aime lire ce genre de livres de temps à autre, ce sentiment rassurant de partager la lucidité de certains et d'être du bon côté de la barrière, même si on est indubitablement le con d'un autre, à ce rythme-là! ^_^

Ce qui lui manque peut-être à notre narratrice, c'est une petite dose d'auto-dérision car on est à la limite parfois de la méchanceté de la personne aigrie, ce que je comprends toutefois dans ce contexte où écrire a dû être un exutoire nécessaire pour l'auteure, on la sent franchement à bout.

L'auteure ne mélange pas tout cela dit et ne met pas tous les fonctionnaires dans le même panier, rassurons-nous! Elle dénonce ici certains dysfonctionnements propres à l'administration qu'elle a côtoyée et à la bureaucratie en général.
Public ou privé, on rencontrera toujours, de toute façon, je crois, je crains (je croins ^_^), de quoi nous désenchanter. Faites un sondage autour de vous, je ne connais, pour ma part, personne qui ne se soit jamais plaint de ses conditions de travail ou d'un ou plusieurs collègues.

D'ailleurs Zoé Shepard n'est pas la première à avoir exploité le filon de qui décrira le mieux son expérience de travail infernale. Amélie Nothomb, qu'elle apprécie au demeurant, l'avait fait avec Stupeur et tremblements, mais je pense aussi à Le diable s'habille en Prada de Lauren Weisberger, ou encore Chroniques d'une prof qui en saigne de Princesse Soso, autant de romans qui figurent des personnages excédés ou mal dans leur quotidien professionnel et qui, critiquant ici et dénonçant là, auront le mérite de nous amuser par leurs anecdotes dans lesquelles on s'identifie parfois. 
  
Enfin, je trouve ça terrible pour l'auteure d'avoir été démasquée et punie en devant réintégrer son service après avoir été suspendue. Je n'ose imaginer le calvaire qu'elle doit endurer actuellement!

  
L'auteure
Zoé Shepard, trente ans, intègre la fonction publique territoriale en 2007. Amèrement déçue, elle écrit sous pseudonyme un pamphlet dénonçant l'absurdité de cet univers professionnel. Véritable best-seller, Absolument dé-bor-dée ! lui vaudra quatre mois de suspension.

10 commentaires:

  1. Feuilleté en librairie... J'attends qu'une bibli l'achète, j'ai bien envie de m'amuser, non mais (et je ne le lirai même pas au boulot, 25 gamins dans la même salle que soi, impossible de se lâcher une seconde!)
    Mais dans une autre vie j'avoue avoir parfois glandé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai prêté à une collègue mais dès qu'elle me l'aura rendu, je pourrais te l'envoyer si tu veux. Il y a des scènes vraiment truculentes, j'en rigole encore!
      Ah oui, 25 gamins, ce n'est pas de tout repos! Je crois qu'on pourrait tous écrire des livres sur notre quotidien!^^

      Supprimer
  2. Je l'ai lu un peu après sa parution (emprunté) et j'avais bien ri (comportements vus aussi). Je me demande ce que serait le pays si tout le monde bossait !^^ En attendant, bonnes vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Merci, j'en ai effectivement besoin après tant de journées de dure labeur!

      Supprimer
  3. Dans la même veine, j'avais été déçue, il y a quelques années par "Bonjour Paresse". Mais je pourrais tenter celui ci, une de mes collègues l'a acheté.
    Sinon, dans l'excellement drôle, il y a "touriste professionnel" que je viens de finir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh ça m'intéresse ça Touriste professionnel! Et en effet ça sent le désopilant à plein nez! Je me le note!

      Supprimer
  4. le truc à dire, à propos de " travailler avec des cons" c'est au sujet de " Tonvoisin" et de son oeuvre sur la bêtise humaine, qui n'est pas limitée au travail, son site est ici, il devrait vous plaire http://www.tonvoisin.fr
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reviens de vacances où pas un jour n'est passé sans que je m'exclame contre la bêtise humaine (mais qu'ils sont pénibles les gens quand ils se transforment en touristes!^^)...
      Merci pour ce lien! Il y a également une phrase tirée d'un roman de Akli Tadjer à méditer: "Il n'y a pas de race pure, il n'y a que la bêtise humaine qui le soit."

      Supprimer
  5. Les avis sont très partagés sur ce livre-là ! Du coup, je ne sais plus quoi en penser réellement et si je suis tentée de le lire ... si je le vois sans le chercher vraiment à la biblio, je pourrais éventuellement l'emprunter mais je n'irai pas faire des pieds et des mains pour l'avoir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture au minimum divertissante, après je pense que les avis sont partagés en fonction du degré d'identification au sujet et de ce que chacun vit à son travail.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^