samedi 20 août 2011

RIVERWORLD / TOME 1 - TO YOUR SCATTERED BODIES GO


RIVERWORLD / TOME 1 
                           TO YOUR SCATTERED BODIES GO

LE FLEUVE DE L'ÉTERNITÉ / TOME 1
                           LE MONDE DU FLEUVE )


Imaginez-vous... vous souvenir avoir été à l'article de la mort... et vous réveiller un jour sur une planète inconnue, tout nu, au bord d'un fleuve qui semble interminable. Autour de vous, d'autres hommes et femmes s'éveillent, dans le même état de stupeur. Des hommes et des femmes venus d'autres siècles que le vôtre, parlant la langue de leur pays et de leur époque.
Vraisemblablement toute l'humanité depuis la nuit des temps et de tout horizon, ressuscitée et réunie le long de ce fleuve.
La nourriture leur est généreusement fournie mais pour le reste, ils doivent se débrouiller. Très vite, des clans se forment, avec un leader naturel à leur tête. Nos ressuscités s'organisent pour s'abriter et assurer leur survie. L'agressivité naturelle de l'homme refait vite surface.
Quel est ce lieu qui n'a rien du Paradis décrit sur Terre et où les hommes sont aussi vils que dans leur vie antérieure? Et que font-ils sur cette planète?

C'est ce que Richard Francis Burton, célèbre explorateur et linguiste britannique du 19è siècle, va s'efforcer de découvrir tout le long du roman, tout autant que le lecteur qui n'en sait pas plus sur leur sort. Très vite, il est rejoint par Frigate, un Américain du 20è siècle, Alice Hargreaves, la femme qui a inspiré Lewis Carroll enfant, un homme préhistorique, Kazz, et un extra-terrestre, Monat Grrautut, qui aurait joué un rôle majeur dans la destruction de l'humanité au début du 21è siècle.

J'ai trouvé le choix du personnage principal, Richard Burton, très judicieux.
L'auteur, Philip José Farmer, a choisi pour son intrigue un homme du 19è siècle, mais en tant qu'explorateur et linguiste à son époque, son ouverture au monde, sa détermination, sa fougue, son charisme, son côté aventurier et irrévérencieux, et son caractère de cochon (terrible!), en font le héros parfait pour un roman SF de ce genre. On se régale à ses côtés, il amène un vrai dynamisme à l'histoire.

J'ai beaucoup aimé la sagacité avec laquelle l'auteur a développé son intrigue.
L'idée de réunir des gens de tous bords sur une planète, parmi lesquels des personnages ayant réellement existé, chacun devant s'adapter à la langue, à l'époque et à l'éducation des autres, est vraiment très inspirante et stimule l'imagination. La très Victorienne Alice a bien du mal, par exemple, à s'adapter, ce qui se comprend. C'est amusant aussi de voir les personnages s'étonner des événements après leur mort, comme Burton qui découvre l'existence de la Première guerre mondiale.
Les idées de l'auteur sur l'évolution de notre planète et de la connaissance des hommes sont très intéressantes également. La pollution et la famine sont déjà des facteurs déterminants de notre disparition.

Une intrigue qui m'a quelque peu rappelée celle de la série télévisée Lost, ou devrais-je dire, si on suit l'ordre chronologique des parutions, Lost rappelle un peu l'intrigue du Fleuve de l'éternité, mais ce qui est intéressant, c'est l'explication que l'auteur va donner à son histoire alors qu'elle a été écrite dans les années 70.

Fin du tome 1, quelques pistes ont été données par l'auteur pour comprendre les mystères de cette planète, mais on ne sait pas encore si c'est pipeau ou vérité. En clair, on est toujours dans le flou. Il va sans dire que je vais lire la suite, d'autant plus que les résumés du cycle annoncent notre rencontre avec, entre autres, Mark Twain et Cyrano de Bergerac, dont je suis très curieuse du rôle dans cette histoire!! 
  
Un grand merci à Mr Zombi pour avoir attiré mon attention dessus lors de mes choix

dans le cadre du défi  (option Crazy SF ) pour lequel je suis trèèèès clairement méga en retard, mais bon, j'ai tout de même envie de poursuivre ma découverte de certains titres de mes challenges antérieurs non achevés.
Pour mémo => (DAL 2010 - 7 / reste 08)

Bien vu, c'est tout à fait le genre de SF qui me botte bien!

10 commentaires:

  1. Tu vas lire les suivants? (sans trop spoiler, pense à moi, on ne sait jamais, peut être que le tome 3 va être de retour à la bibli)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est quasi inconcevable de s'arrêter au tome 1 à ce stade. J'ai déjà le tome 2 grâce à mon édition 2 en 1, et a priori, ça va se lire aussi vite!
      Pas de souci pour les spoilers. Déjà pour ce tome-ci, tu n'imagines pas le nombre de révélations que j'ai tues.^^

      Supprimer
    2. Je te fais confiance. Il s'agit d'une sorte de règle non écrite sur les blogs, et c'est très bien.
      Hélas pas chez les journalistes presse qui racontent beaucoup trop dans leurs billets...

      Supprimer
    3. Pas évident parfois d'évaluer ce qui est révélable ou non dans un billet, cela dit. Et puis souvent on a besoin de révéler certains détails pour pouvoir mieux développer le pourquoi du comment on a aimé. Bon, ça va, la plupart des blogueurs préviennent quand ils spoilent. Le plus dangereux, c'est les commentaires, quand tout le monde a lu le livre.
      Bon, j'espère que tu liras vite le cycle comme ça je pourrais me lâcher!^^

      Supprimer
  2. Et bien figure toi que je suis très tentée par ce livre. Dingue non ?! Je note, c'est un premier pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en crois pas mes yeux!!! :o) Oh la la dis donc, si tu le lis, ce serait ton premier roman SF, non? Alors là, je serais très très curieuse d'avoir ton avis dessus!

      Supprimer
    2. Ah non, dans une autre époque BB (before blog), j'ai lu du K.Dick, du Dan Simons.... Et même depuis mon blog, il y a eu Pierre Bordage et Jennifer D.Richard !

      Supprimer
    3. Ah oui en effet, belles références! Il ne me semblait pas que tu avais une rubrique SF sur ton blog, comme tu en as créé une pour les thrillers, d'où le doute, mais je me souviens maintenant de ton billet sur Bordage, je l'avais lu par la suite d'ailleurs. Et Dan Simmons est un des auteurs que je quasi vénère côté SF! C'est lequel que tu as lu?
      Mais a priori tu n'accroches pas tant que ça à la SF ou je me trompe? Pourtant Dan Simmons, Bordage, c'est du bon, non?

      Supprimer
    4. Pas assez de SF lue pour en créer une catégorie et puis la SF n'est vraiment pas ma préférence ni ma priorité ni ma culture (s t'es pas conseillée dans le domaine, tu ne sais pas trop quoi choisir pour ne pas lire que des histoires d'invasions interplanétaire.
      D. Simmons, j'ai lu l'homme nu, boff. Je préférais K.Dick
      bordage oui, le pb c'est qu'il n'a jamais répondu à mon interview après m'avoir dit oui, après que je lui ai envoyé plusieurs fois et que je lui ai rappeler lors d'un salon où Maud Letthielleux me l'avais présenté. J'ai trouvé ça nul comme comportement. J'aurais préféré avoir un non clair et net depuis le début car mine de rien, je passe un temps fou à potasser mes questions ! Donc il est grillé auprès de moi !

      Supprimer
    5. Ah oui, je comprends ta déception pour Bordage. Quant à L'homme nu, pas lu celui-là.
      C'est vrai que quelques recommandations, ça aide toujours, après, on finit par démêler tout seul les romans susceptibles de correspondre à ce qu'on recherche dans la lecture, et franchement, de découverte en découverte, on se rend compte que la SF c'est loin d'être des histoires d'invasions interplanétaires. Côté roman du moins. Côté grosses productions américaines de films SF, c'est autre chose.^^

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^