mardi 24 avril 2012

J'APPRENDS LE JAPONAIS


J'APPRENDS LE JAPONAIS
                
                          aux éditions Picquier Jeunesse


Voici une méthode de langues découverte par hasard il y a peu (en fouinant un peu, certes), et que j'ai trouvée excellente pour s'initier au japonais en s'amusant, et surtout assimiler le système d'écriture (en partie du moins).

Ça fait plus de 6 ans maintenant que je me suis attelée au japonais en autodidacte, avec des breaks, devant recommencer tout depuis le début, me replongeant dans de nouvelles méthodes pour varier les plaisirs, et j'ai été complètement convaincue par cette méthode conçue pour les enfants à partir de 9 ans que j'ai trouvée efficace et satisfaisante, non seulement dans ce qu'elle promet, mais dans ce qu'elle m'a apportée (et j'ai plus de 3 fois 9 ans ^^).   

C'est simple, clair, progressif, ludique, j'ai appris des choses, et des notions que je trouvais complexes se sont éclaircies ici!

Alors on ne ressort pas de là bilingue, c'est clair, d'ailleurs ce n'est pas le but de ce livre, mais pour un enfant (ou adulte), je pense que la méthode est vraiment pédagogique, accessible, limpide, et pour des gens qui ont des notions, du genre faux débutant (un niveau intermédiaire s'ennuierait, je pense), c'est un bon complément qui permet à la fois de revoir les bases, d'en éclaircir certaines, d'apprendre de nouvelles choses, et qui motive à poursuivrelà où on a toujours lâché par manque de temps.

Une suite était annoncée mais j'ai l'impression que le projet a été abandonné! Quel dommage!
J'adore vraiment cette méthode très différente (mais qui la complète) de mon autre méthode pour adulte de chez Oxford University Press qui insiste davantage sur l'oral, la communication immédiate et l'interactivité (les Anglais sont excellents pour les méthodes de langues, plus pertinents que les Français je trouve, dans leur approche de la langue).

Ici, en une semaine (mais j'avais déjà des notions, attention), ou plutôt deux week-ends, j'ai revu les hiragana, appris quelques kanji, j'arrive de nouveau à exprimer, lire et écrire des phrases simples, et vraiment là je suis à fond pour poursuivre l'aventure! 
Je sais dire et écrire PAL maintenant!!  =>  本の山 "hon no yama", littéralement "montagne de livres".
  
Mon seul bémol irait pour la transcription phonétique latine qui, si adaptée aux petits français n'ayant aucune notion de la prononciation japonaise, ne l'est pas forcément pour quelqu'un habitué à la transcription de Hepburn (ex: çoushi plutôt que sushi). Bon, pour la prononciation de toute façon, rien de tel que l'écoute.

Et petit warning, cet ouvrage étant destiné aux enfants à partir de 9 ans, l'histoire et nos personnages sont adaptés à ce public également. Moi personnellement, ça ne m'a pas gênée, voire même, je me suis beaucoup amusée avec eux. C'est vivant, dynamique, et il y a de l'humour!


Un exemple de ce que n'importe qui serait capable de dire, de comprendre et de lire au tiers du livre à peu près, en suivant cette méthode progressivement:


Bon, tant qu'à faire, intègre le  :D

12 commentaires:

  1. Pfffou, toi, il va falloir que te fasses un voyage la bas (prévu je pesne)
    Dis donc n'y aurait-il pas dans tes biblis des mangas en VO? Tu serais d'attaque?
    Sinon, dépêche toi d'apprendre le berrichon, asteure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui-da ça y est, c'est décidé! C'est destination Japon en octobre! J'ai hâte! Et je crois que je maîtrise mieux le ch'ti que le berrichon, asteure!^^
      Pour les mangas en VO, il me manque encore trop de vocabulaire je pense, mais j'ai pensé à me pencher sur les méthodes de japonais à travers les mangas. Mon ami japonais me conseille de me concentrer sur l'oral et l'écoute maintenant cela dit. Je pense qu'il a raison!:)

      Supprimer
    2. Pour avoir appris adulte une langue complètement "autre" (le haoussa), je sais qu'il y a le stade où on sait faire des phrases oralement, mais où on ne comprend pas la réponse que l'on vous donne.Il s'agit de dépasser ce stade, quoi. L'idéal est d'^tre dans le pays, avec des situations simples de la vie courante.

      Supprimer
    3. Ah oui, je vois très bien de quoi tu parles! J'en avais fait les frais avec l'espagnol, appris aussi en autodidacte après mes études, et quand j'ai décidé d'aller en Espagne pour une immersion culturelle et que j'ai appelé un hôtel pour une réservation pour les premiers jours, j'étais bien fière de pouvoir annoner ma phrase apprise au chapitre "dans les hôtels", sauf que quand on m'a répondu à l'autre bout du fil, je n'ai pas compris un traître mot!!
      Mais c'est pour ça que je trouve ma méthode de japonais en anglais très pertinente car c'est axé sur l'interactivité. Il y a beaucoup de dialogues auxquels on te fait participer comme si tu avais un interlocuteur réel en face de toi, la mise en situation est très efficace!

      Supprimer
  2. Tu tombes à point nommé puisque je compte lire d'ici ces prochains mois des romans japonais. J'ai de sérieuses lacunes à ce sujet. Mais la langue m'intéresse également alors, pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement cette méthode est très bien pour s'initier au japonais sans prise de tête et sans l'ambition non plus de le maîtriser. Ça permet d'avoir un aperçu de la langue, de la façon dont elle s'organise... Un truc très bien par exemple, que j'ai trouvé vraiment judicieux, c'est le passage par le "françonais". On t'incite à composer quelques phrases françaises sur le modèle japonais. Ça permet d'assimiler la structure de leurs énoncés.
      Côté romans japonais, j'en ai lus pas mal sinon mais je suis loin d'être une experte.;) Je serai ravie de suivre tes découvertes également!

      Supprimer
  3. Je ne suis pas sûre d'apprendre un jour le japonais mais je note au cas où ... le niveau me parait bien adapté pour moi ;) mdr !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, franchement, les méthodes de langues pour enfants sont plutôt bien conçues en général, et celle-ci en particulier m'a paru excellente. S'il y avait l'équivalent pour le russe, le chinois, etc, je m'y mettais de suite, rien que pour le fun!

      Supprimer
  4. Bon courage pour pour ton apprentissage. As-tu penser à des correspondances avec des japonais(es) ou des rencontres pour pouvoir pratiquer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai un ami japonais avec qui on avait fait un échange linguistique français/japonais pendant un an quand il était sur Paris (mais en fait ça s'est transformé en échange français/français, puis dernièrement, lors de son retour à Paris, en français/anglais/anglais/anglais^^).
      Sinon à l'époque j'allais sur un site de langues que je trouvais excellent et qui permet d'échanger avec des gens du monde entier, de pratiquer l'écrit, l'oral et l'écoute, et d'être corrigé. Bon, par manque de temps, j'ai lâché l'affaire mais je pense que je vais y retourner prochainement.:)

      Supprimer
  5. Admiration, respects ! Franchement, tu es courageuse, mais passionnée surtout je crois donc ça doit t'être plus facile. J'aime bcp la traduction de PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce n'est pas comme l'allemand que j'ai dû apprendre au collège, bon gré mal gré! C'est un choix et une envie, ça aide en effet. Et c'est vraiment passionnant d'aborder une langue dont l'écriture n'a aucun rapport avec la nôtre.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^