samedi 7 avril 2012

LA PETITE FADETTE


LA PETITE FADETTE

Une relecture que je me rêvais depuis des années! Ce roman a été un de mes coups de coeur de pré-adolescence, j'avais déjà dû le lire au moins 5 fois à l'époque, et c'est vraiment avec plaisir que j'ai retrouvé Landry, la petite Fadette et tout cet univers un peu désuet. Ça m'a fait bizarre (et plaisir) de me remémorer l'histoire au fur et à mesure, jusqu'à certains dialogues et situations que je voyais venir, mais bon, comme je le disais, à force de le lire et relire à l'époque, je le connaissais presque par coeur.

J'avais oublié par contre cet aspect très religieux et toutes ces bonnes paroles, autour du bon Dieu, du bien, du mal. Certaines expressions et tournures de phrases, mots employés (mêmement, à cause que...) m'ont marquée ici aussi alors que je n'en avais pas grand souvenir, mais je n'avais pas oublié les "oui-da", les bourrées et tout le folklore champêtre!

A l'époque, cette histoire m'avait vraiment émue et fait rêver, et ce, chaque fois que je la relisais, sans sentiment de lassitude. Ça ressemble quand même à un joli conte de fée, on n'est pas loin du vilain petit canard remixé avec Cendrillon. Aujourd'hui, je réalise que j'y suis un peu moins sensible, et je souriais à cette belle histoire pleine de bons sentiments, enfin, je pense que je souriais surtout de l'effet que cette lecture me faisait à l'époque.^^
Qu'est-ce qu'elle est bien narrée cela dit!

Grand moment de nostalgie en retrouvant la couverture de mon livre de l'époque (bibliothèque verte of course!).

La lecture version numérique s'est faite les doigts dans le nez cette fois. Je crois que ça y est, je suis complètement acclimatée à ce support de lecture!
D'ailleurs, j'ai, depuis, enchaîné sur une relecture sur liseuse du Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde et de La peau de chagrin de Balzac!

12 commentaires:

  1. Evidemment j'ai dû lire cette histoire,sans souvenirs particuliers...Cela se passe dans quel coin du berry?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se passe à Nohant. A l'époque, j'avais dû lire aussi La Mare au Diable et François le Champi, mais ça ne m'a pas autant marquée.

      Supprimer
  2. Ah, moi aussi j'étais " fada" de la Fadette! Je crois me souvenir qu'on la prend pour une sorcière, mais qu'en fin de compte ça se termine par un mariage avec un des jumeaux. Il y en a un bon et un méchant?
    Je me demande aussi de quel village il s'agit, s'il est nommé?
    Bien sûr jeme doute que c'est plein de bons sentiments, lorsqu'on le relit adulte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, avec un des bessons, comme on dit dans la région. Un qui a toutes les bonnes qualités, et l'autre qui est surtout jaloux, possessif et parano, plus que méchant. Ils viennent du bourg de la Cosse, à Nohant. Et oui, on assiste à l'ascension sociale de la Fadette, mal considérée et sujette aux préjugés au départ. Tu as plutôt une bonne mémoire!:) Il y a Fanchon aussi, je me souvenais bien d'elle.
      Je ne sais pas ce que donnerait une première lecture adulte, mais en relecture, ça m'a même fait penser à la Comtesse de Ségur pour le côté bons sentiments et morale de l'histoire.

      Supprimer
  3. Je l'ai moi aussi lu quand j'étais ben ben jeeeuune et j'hésite à le relire maintenant, de peur d'être déçue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on n'a pas du tout les mêmes ressentis de lecture entre aujourd'hui et à l'époque, cela dit, pour ma part, pas de déception par rapport à ce roman mais plus par rapport au constat que je ne me laisse plus aussi facilement enchanter par une histoire.

      Supprimer
  4. Ah c'est celui avec les bessons? alors, oui, je me souviens mieux! et françois le champi, aussi, avec la jolie historie d'amour...Je ne suis pas allée à Nohant, finalement, j'attends des visites pour me booster!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les bessons! Moi j'avais oublié cette appellation typique de la région!
      Aaah Nohant, ça me dirait carrément d'y aller! Si tu veux, je te booste!^^

      Supprimer
    2. Jamais je n'ai vu besson ailleurs que dans ce roman (et c'est aussi un nom de famille)
      WE de l'Ascension? Pentecôte?

      Supprimer
    3. Peut-être une expression de l'époque. Les jumeaux ne courent pas les romans non plus il faut dire.:)
      Je te tiens au courant au plus vite pour les WE. Tout le mois de mai est déjà programmé, avec annulation possible, rien n'est arrêté encore.

      Supprimer
  5. Jamais lu, même sous format papyrus !

    RépondreSupprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^