jeudi 10 septembre 2015

LE CHARME DISCRET DE L'INTESTIN


LE CHARME DISCRET DE L'INTESTIN

traduit de l'allemand par Isabelle Liber

De même que pour La femme parfaite est une connasse, les gens s'y réfèrent soit en disant "la femme parfaite", soit "la connasse", ce qui est assez révélateur du caractère et du degré d'humour des locuteurs, pour ce livre, souvent je m'y référais en disant "le charme discret", ou "le livre sur l'intestin". Dur dur de voir cet organe autrement que comme quelque chose de caca prout, et c'est justement l'objet de ce livre d'essayer de donner ses lettres de noblesse à l'intestin qui serait notre deuxième cerveau.

À l'inverse de l'animé Pixar, "Vice-Versa", qui situe le siège des émotions au coeur du cerveau, ce livre s'emploie à démontrer que beaucoup de choses se décident dans le ventre (l'estomac, l'intestin grêle et le gros intestin), ce qui m'a fait penser que pour être au plus près de la réalité, Pixar aurait dû imaginer quelques personnages microbes, bactéries et cellules immunitaires aux commandes dans notre tube digestif. Car oui, les activités de tout ce petit monde auraient aussi un impact sur notre humeur et nos émotions.

Tout un programme mené à bien par l'auteure, Giulia Enders, et j'ai envie de dire, bravo, et merci ! C'est fantastique que des gens comme ça existent et se donnent la peine de partager leurs connaissances de façon aussi accessible et quasi ludique. Quand on m'a parlé de ce livre, que je l'ai feuilleté et que je suis tombée sur le chapitre "L'art du bien chier" et la mention des "bactéries patapouffantes", j'ai su que j'allais adorer cette auteure ! Car oui, ça commence par des considérations très peu philosophiques qui pourront amuser, faire rire, froncer des sourcils, indigner, suivant qu'on soit coincé de ce qui ne se nomme justement pas ou au contraire, décomplexé, façon, c'est la vie, pour enchaîner sur le coeur du sujet, notre système digestif et toute la flore bactérienne qui l'anime, tout ceci pouvant avoir des conséquences sur notre bien-être général, jusqu'à nos émotions.

L'auteure aborde le sujet avec beaucoup de naturel, en dédramatisant tout ça, sans en faire tout un plat, et avec beaucoup d'humour. On la sent passionnée par son sujet, et comme toute passion, ça se communique plus que très bien. Il faut dire qu'elle a parfois une façon mignonne de présenter les choses (je repense à Mme Ver ^^). Il y a, dans le mode narratif, un petit côté "Il était une fois la vie". On se prendrait presque d'affection pour les bactéries (pas toutes, oh non), les microbes & co. Au final, on a envie de choyer notre flore intestinale, nos bonnes bactéries qui nous aident, afin que tout aille pour le mieux pour l'ensemble de notre être. L'auteure elle-même a pu se guérir d'une maladie de la peau en changeant son alimentation. 

Sans se donner pour ambition de livrer ici un ouvrage du bon nutritionniste, sans non plus prétendre avoir réponse à tout ou forcément la bonne solution, les recherches sur le sujet étant encore en cours, l'auteure nous donne aussi quelques pistes sur ce qui est bon ou mauvais pour notre intestin et la flore qui l'habite. J'ai trouvé ces parties particulièrement intéressantes, car plutôt que de nous sortir les habituels "machin c'est bon pour la santé", elle explique le pourquoi du comment et on comprend mieux comment tout cela fonctionne. Elle tord le cou à certains clichés ou préjugés, recadre quelques idées reçues, nous laisse libre d'expérimenter par nous-mêmes aussi, chaque intestin étant unique dans sa composition bactérienne. Encore une fois, force est de constater que nous ne naissons pas tous égaux et nous n'avons de ce fait pas la même résistance aux maladies suivant notre environnement et bien d'autres facteurs.

Traiter un sujet aussi sérieux (je suppose que sa thèse devait être bien plus indigeste pour le quidam) avec autant de légèreté, d'humour, de fluidité, tout en étant impitoyablement scientifique et agréablement instructif, c'est une sacré prouesse. Les quelques illustrations pleines d'humour glissées par sa soeur, Jill Enders, sont un petit bonus plus, la cerise sur le gâteau.

J'ai dévoré ce livre, sa digestion s'est bien passée bien et il me semble que mon cerveau a bien assimilé toutes ces nouvelles connaissances !

L'auteure
Née en 1990, Giulia Enders, passionnée de gastroentérologie, finalise sa thèse à l'université de Francfort. Motivée par la guérison de sa grave maladie de peau grâce à un changement radical de son alimentation, la jeune femme se penche sur les études les plus récentes de ce domaine. Premier prix de la Nuit des sciences de Berlin, son intervention a eu un succès faramineux sur la toile. Succès surprise, Le Charme discret de l'intestin s'est vendu à plus de un million d'exemplaires en Allemagne et sera publié dans une trentaine de pays.

14 commentaires:

  1. L'avis de Keisha était déjà très convaincant, me tien en plus : adjugé vendu comme dirait l'autre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne le regretteras pas et je suis franchement très curieuse d'avoir ton avis sur ce livre !^^

      Supprimer
  2. Ha la la j'aime ton billet, je retrouve le plaisir pris à cette lecture! Comme je crois te l'avoir dit, j'utilise une ou deux petites astuces dans le secret de mes toilettes... (pfff qui aurait cru qu'on se livre à des telles conversations en commentaires de blogs?)
    A part ça je suis en train de lire le dernier coupland (inconnu de mes services jusqu'ici), La pire personne au monde, et il y a eu plusieurs fois le retour de la hyène hilare le soir quand je bouquine... Pas terminé, on verra si c'est bien jusqu'au bout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, je suis convaincue que s'il se vendait des marche-pieds spécial toilettes, ça partirait comme des petits pains !^^
      Quant à Douglas Coupland, je suis fan de son humour et de ses délires ! Je pressentais bien le retour de la hyène hilare avec son dernier roman que j'ai repéré aussi cet été. J'avais même envisagé de l'acquérir en ebook VO mais j'ai vu que mes bib' avaient la VO, du coup ça passera par la case "emprunt" incessamment sous peu !;-)

      Supprimer
  3. Je ne l'ai pas lu mais je l'ai déjà rencontré ailleurs. Je ne sais trop qu'en penser... Je tenterais peut-être bien l'expérience...
    Bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet peut laisser perplexe, c'est sûr.:-) Difficile de savoir quoi en penser sans lire ce livre, voire simplement le feuilleter. Je ne peux que t'encourager à tenter l'expérience !;-) Bon weekend.

      Supprimer
  4. Incroyable le succès de ce livre ! Mais à te lire, je comprends mieux pourquoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement incroyable ! Qui eut crû que ce sujet puisse interpeller, intéresser, voire passionner des millions de gens !? :-) Mais il faut dire que l'auteure a l'art et la manière d'en parler !

      Supprimer
  5. Je le veux, je le veux, je le veux!!!!!!! Punaise, ils font du bien vos billets à Keisha, Aliénor et toi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ça, il faut AB-SO-LU-MENT que tu le lises ! Je me régale d'avance de te lire à ce sujet ! :-P

      Supprimer
  6. J'ai lu ce titre cet été et j'ai trouvé ça très bon. Une vraie surprise.

    RépondreSupprimer
  7. On entend beaucoup parler de ce bouquin, et je connais très peu mon intestin, alors je ferais bien sa connaissance en lisant ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! Je te le recommande chaudement Géraldine ! D'ailleurs je le recommande à tout le monde ! TOUT le monde !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...