vendredi 27 novembre 2015

LA FRACTALE DES RAVIOLIS


LA FRACTALE DES RAVIOLIS

Un titre détonant au milieu de la multitude. Singulier. Intrigant. On ne saurait trop qu'en penser. Un deuxième titre paru récemment, La variante chilienne, non moins peu banal, voilà qui commence à faire. Un auteur grandement apprécié par ses lecteurs, qui semble d'une sympathie et d'une humilité rares. Grand talent de conteur, ce Pierre Raufast, voilà ce que je lis souvent au gré des avis ici et là sur la blogosphère.
Fractalement fatalement, j'ai fini par céder à la curiosité.

À la lecture des premières lignes...
" "Je suis désolé, ma chérie, je l'ai sautée par inadvertance."
[...]
Définition d'"inadvertance" : défaut accidentel d'attention, manque d'application (à quelque chose que l'on fait).

Faut-il le dire ? Quand j'ouvris cette porte, ce que je vis n'avait rien d'un manque d'application. Bien au contraire. Il s'agissait d'un zèle d'excès érotique caractérisé. En tout cas, le porc qui vit à mes côtés ne m'a pas sautée avec autant d'inadvertance depuis longtemps..."

...  j'ai su qu'on avait affaire là à un auteur original, cocasse et facétieux qui me correspondait totalement. J'étais presque conquise, sourire de la hyène hilare en atteste, et quand je m'aperçois, au fur et à mesure que j'avance dans le récit, de son petit tour de passe-passe fort original et inattendu qui consiste à raconter plusieurs histoires en une seule, suivant le principe des récits gigognes, je me dis, ah oui, voilà un auteur qui en a dans la besace, et ça me plaît bien.

Nous voilà donc partis d'un délit d'adultère à une tentative de meurtre aux raviolis (ceux du titre), pour dériver vers l'histoire d'un jeune garçon qui voit les infrarouges, en passant par celle d'un adolescent sociopathe qui s'ingénie à exterminer les rats-taupes, et j'en passe dans les histoires les plus abracadabrantes mais néanmoins avec queue et tête, pour finalement en revenir à nos raviolis de départ, tout cela dans une grande fluidité, avec subtilité et cohérence.

J'avais trouvé ça original au début, plutôt sympa, voire amusant, ce procédé de récits imbriqués, mais au bout d'un moment, quand on a bien compris le truc (assez vite), j'avoue que ça m'a un peu lassée. Ça restait plaisant à suivre mais j'aurais aimé que ça décolle. Je pense que c'est surtout les petits récits vers lesquels l'auteur dérivait qui ne m'accrochaient pas plus que ça. J'ai bien aimé la fin ceci dit, la façon dont il boucle la boucle avec une bonne dose d'humour noir.

Pour résumer, la fin m'a bien plu. Le début aussi. C'est entre que c'est plus délicat à définir.

Un roman ambitieux mais surtout malicieux. On sent le plaisir de l'auteur à narrer ses histoires, avec une lueur coquine dans l'oeil. J'ai beaucoup aimé son petit mot de fin où il explique la genèse de ce roman.

L'auteur
Né en 1973 à Marseille, Pierre Raufast est un ingénieur diplômé de l'École des Mines de Nancy. Il vit et travaille à Clermont-Ferrand.

22 commentaires:

  1. Bon, il y a donc un ventre mou... mais aussi l'enthousiasme de bien des blogueurs qui fait que j'y viendrai certainement aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un ventre mou ! Ouiiii, belle image (enfin, façon de parler haha), assez adéquate, bien trouvée... mais effectivement, d'autres lecteurs n'y voient que des tablettes de chocolat.;-) A lire pour se faire son propre avis.

      Supprimer
  2. L'auteur est sympa, je confirme, et ses romans (assez courts pour qu'on ait une impression de trop peu et 'vive la suite') sont du bonheur! je ne t'ai pas montré la dédicace de mon exemplaire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si, tu me l'avais montrée. Très très chouette en effet !:-)
      Oui, ses romans (celui-ci du moins) sont courts juste ce qu'il faut.

      Supprimer
  3. Je pense que tu préféreras "La variante", qui est je trouve plus maîtrisé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Possible. J'avoue qu'au départ, c'était la variante que je voulais lire. Le résumé me parlait davantage, et les billets aussi. Mais bon, j'ai voulu commencer par le premier (psychorigidité quand tu me tiens...). Enfin, je vois que tu ne perds pas le nord et que mine de rien, tu me glisses un titre dans la LAL...:-)

      Supprimer
  4. Il a été plus qu'encensé ce titre, du coup ça fait bizarre de lire les premiers bémols, qui n'en sont pas vraiment d'ailleurs, mais qui atteste néanmoins d'une inégalité dans la roman, j'ai malgré tout envie de le tenter, parce que vraiment l'incipit est réjouissant, mais au moins je saurai à quoi m'attendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se trouve, tu adoreras de la première à la dernière ligne. Pas de gros bémols me concernant, non. C'est juste que je m'attendais au coup de coeur, à la révélation, au vu de l'enthousiasme général, et que j'ai trouvé ça juste sympa. Sympa ++, on va dire avec l'incipit, l'originalité de la construction du récit, et le grand final.

      Supprimer
  5. Je ne connais pas du tout et, à première vue, ce livre ne me tente pas trop.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci dit, si tu pars sur une session "alimentaire" pour ton challenge, tu pourrais caser ce titre ! ;-)
      Bon dimanche à toi.

      Supprimer
  6. C'est original et sacrément bien fichu mais je pense comme Jérôme que la variante chilienne te plaira davantage ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK:-) Ayant déjà tâté de la plume de l'auteur et assouvi ainsi ma curiosité, je n'en ferai pas une urgence mais s'il croise mon chemin, je le tenterai volontiers.

      Supprimer
  7. J'ai souvent croisé ce roman sur la blogo mais ça ne me tente pas du tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi ce n'est pas un indispensable absolu mais si tu le croises sur ton chemin et que tu as quelques heures (ça se lit vite) à consacrer à la lecture un peu exploratoire entre deux lectures prioritaires, n'hésite pas, c'est quand même sympa++ et savoureux.;-)

      Supprimer
  8. Ah oui tu m'en avais parlé. Bon pas trop convaincue pour le moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tant à lire (on a une ou deux LC à caser aussi) que je ne vais pas essayer de te convaincre mais je pense que ce livre pourrait quand même te plaire.;-)

      Supprimer
  9. Bonjour A_girl, j'ai eu le même ressenti: le début et la fin très bien quant au reste il ne m'en reste rien ou presque. Il n'y a pas vraiment d'histoire(s). Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, enfin si, pour moi il y a une histoire, ou un événement disons, et des digressions entre, mais de l'ordre de l'anecdotique, du coup ça fait beaucoup de parenthèses dont le contenu n'interpelle pas vraiment, à la différence du début et de la fin. Mais l'exercice reste intéressant, dommage qu'on sente que c'est un exercice par contre. Bonne soirée.

      Supprimer
  10. Je pense emprunter la variante chilienne à la bib, pour être un peu raccord avec cette RL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah toi tu penses RL, moi je pense "premier livre de l'auteur".;-) On verra, quand tu l'auras lu, qui aura fait le meilleur choix.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...