lundi 13 avril 2020

PROTOCOLE GOUVERNANTE


PROTOCOLE GOUVERNANTE

Un roman qui m'avait semblé très prometteur à la lecture du résumé et dont j'avais déjà vu qu'il n'atteignait pourtant pas le coup de coeur chez les lecteurs mais qui m'intriguait malgré tout. Je me disais qu'il n'était pas impossible qu'il me souffle, moi, que ce serait parfaitement ma came. Le contexte, le ton, l'atmosphère, le titre même, n'étaient pas sans m'évoquer ceux de La Servante écarlate, et si je boude parfois les auteurs français contemporains, je suis plus attentive, curieuse et pleine d'espoir quand ils s'essaient à l'anticipation ou à la SF, domaines où les Anglo-saxons sont plus prolifiques et davantage reconnus.

Missionnée pour devenir la gouvernante de la fille d'un couple aisé résidant dans une banlieue pavillonnaire, une jeune femme reçoit des instructions d'un mystérieux Lewis et doit suivre à la lettre un protocole très précis.
Toute la narration est au futur, détaillant le déroulé possible des événements, mais le tout sonne comme s'ils avaient lieu à l'instant même. Si, sur les premières pages, le style peut paraître original et fascine même, sur la longueur, c'est très particulier et ça finit même par user. C'est un peu comme si on vous donnait des instructions et que le déroulé en était interminable. On se demande quand on va passer à l'action alors même qu'on y serait déjà a priori. Les dialogues s'intègrent dans la narration descriptive au style indirect. Le tout a des allures de prophétie qui s'éternise et un effet d'hypnose auquel nous, lecteurs, serions réfractaires.

L'atmosphère mystérieuse, anxiogène et étouffante véhiculée par le style est amplifiée par le quotidien de la maisonnée, fait de routine, de gestes faits par automatisme, de gestes répétitifs et de paroles creuses qui reflètent l'hypocrisie sociale, le paraître, l'ennui. Tout est aseptisé, effroyablement absurde même, les gens existent et ne vivent pas dans cet univers imaginé par l'auteur, Guillaume Lavenant.

Parallèlement, une menace externe, sauvage, révolutionnaire, dont les mandataires de la gouvernante sont à l'origine, semble vouloir mettre un terme à cette routine trop tranquille, mais comment, dans quel but, à quelle fin, et cela servira-t-il, et si oui, à quoi ?
Alors que la tension monte crescendo et qu'on se dit que notre patience va enfin être récompensée, que le dénouement de cette intrigue si particulière ne pourra qu'être magistral (comment peut-il en être autrement après cette mise en place qui a mis nos nerfs à rude épreuve ?), le soufflé retombe d'un coup... et rien...

J'ai du coup l'impression d'avoir lu ce roman vainement, sans vraiment pouvoir en tirer une quelconque réflexion, une quelconque conclusion, sans savoir où l'auteur voulait en venir...
Mon intérêt avait par ailleurs été piqué par la trame autour de Leslie Jones et ses effets stylistiques qui, en soi, sont sympathiques, originaux, presque amusants, et surtout qui coupent un peu la monotonie ambiante, mais las, là non plus on ne sait pas au final ce qu'elle apporte à l'intrigue.

Alors, roman social, politique, dystopie, thriller ? Un peu de tout ça a priori mais surtout roman décevant pour ma part.

L'auteur
Guillaume Lavenant est auteur dramatique et metteur en scène. Protocole gouvernante est son premier roman.

24 commentaires:

  1. Zut, j'étais moi aussi très intriguée par ce roman mais ton article me refroidit. Le style qui prend le pas sur l'intrigue: j'avais ressenti ça avec Les Luminaires de Catton dont j'avais trouvé la lecture épuisante à force. Bref, je pense passer pour le coup.
    Et à part ça, tu t'es décidée pour Les Testaments?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouhla alors moi c'est les Luminaires que je décoche de ma LAL. Des fois on fait bien de ne pas se précipiter sur les tentations.;)
      Sinon pour les Testaments, l'envie m'a un peu passé, j'avoue. J'aurais peut-être dû enchaîner directement après La servante écarlate. C'est le souci aussi quand on laisse un peu passer le temps...

      Supprimer
  2. Je n'en avais pas entendu parler mais je passe, visiblement, il déçoit tout le monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pour l'instant tombée sur aucun avis franchement positif, c'est vrai...

      Supprimer
  3. Trop d'avis négatifs ou mitigés sur ce roman. Je ne me lancerai pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'essaierai pas de t'encourager à tenter quand même.;)

      Supprimer
  4. J'ai eu effectivement la même impression d'avoir lu "pour rien" toute une mise en place d'une trame narrative complexe à situer pour ne déboucher que sur pas grand chose non plus ... malgré les qualités stylistiques, une vraie déception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout quand on en a de grandes attentes, avant et pendant la lecture... Heureusement que le roman est relativement court.

      Supprimer
  5. Exact, la fin laisse un peu sur le flan. Dommage parce que sinon ça se lit direct d'un coup (sauf le feuilleton tele , pour ma part j'ai lâché)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pas qu'un peu... J'aurais bien aimé comprendre comment lire ce roman et qu'en tirer en fin de compte.

      Supprimer
  6. Athalie a aussi été déçue. Je passe donc définitivement puisque tu confirmes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'habitude je défends un peu l'idée de se faire son avis soi-même malgré les avis déçus, mais là franchement, je ne peux pas...

      Supprimer
  7. Trop de déceptions sur ce roman aux accents prometteurs. Je vais passer mon tour aussi.

    RépondreSupprimer
  8. Dommage ! Le thème me plait bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah le thème a tout pour plaire, oui. Dommage en effet que le reste ne suive pas...

      Supprimer
  9. Je vais juste retenir le mot "décevant" alors :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est malheureusement ce que je retiendrai aussi...

      Supprimer
  10. Décidément, les déceptions au sujet de ce roman se succèdent... En fait, avant de te lire, j'étais dans le même état d'esprit que toi quand tu l'as attaqué. Du coup, je passe mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez, tente-le ! Ça se trouve, tu sauras apprécier et tu pourras nous éclairer sur ce roman.;)

      Supprimer
  11. je comprends que tu aies été attirée… Ben, merci de l'avoir lu pour nous ^^ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'aller revoir les avis mais il y en a quelques-uns qui ont franchement apprécié tout de même, surtout pour le style qui, il est vrai, est original.

      Supprimer
  12. Déja, ça semble super spé... Et puis les lectures "pour rien", ça va, merci, j'ai trop donné ces derniers temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super spé, je confirme, haha, mais ça, ça m'attire généralement.^^ Sinon j'ai cru comprendre que la malédiction s'était levée pour toi et que tu avais enfin trouvé quelques pépites dans ta PAL ? Ouf !:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^