dimanche 15 mai 2022

IMPACT


IMPACT

Aïe aïe aïe... Oui, j'annonce la couleur de suite, pas de suspense inutile. Comment passe-t-on d'auteur chouchou qui m'a mis une claque monumentale avec Entre deux mondes à... euh... auteur plus chouchou avec ce roman ? Ça m'avait déjà fait le coup avec Pascal Manoukian, j'aurais donc dû me préparer à cette éventualité mais je ne l'avais vraiment pas vu venir ici. 
C'est fou parce qu'en y repensant, les signes étaient déjà là dans Entre deux mondes, un aspect feel-good mais qui m'avait semblé vraiment bien dosé et peut-être bienvenu au milieu de l'horreur, l'inacceptable, l'insupportable (je me cite). J'avais même appelé ça des "moments de grâce" tellement le feel-good ne me semblait pas vraiment le terme approprié. Et j'avais tellement adoré ce roman qu'il me tardait de lire Impact, pas mal plébiscité aussi, par ceux qui avaient lu et adoré Entre deux mondes en plus, et c'est quasi les yeux fermés que je me suis plongée dedans. Fermés sur le fait que l'écologie, tout comme les migrants, c'est un thème touchy et risqué pour moi, en tout cas pas de ceux vers lesquels je me précipite volontiers.

Je passe sur le résumé - tout au plus rappellerais-je que c'est une sorte de thriller futuriste et écologique - pour passer à :

Mon avis Goodreads (3/5 étoiles)
Aïe aïe, moi qui avais a-do-ré Entre deux mondes, là je n'étais pas loin du 2-2,5 étoiles... 
Les 3 étoiles, c'est surtout pour les thèmes autour des problèmes écologiques dont il faut en effet affronter la réalité du danger. Pour l'intrigue en elle-même, son développement, son dénouement, le tout était peut-être un peu trop utopique, manichéen à pleurer, et trop doucereux pour moi... Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai relevé le mot "doux" ("il dit d'une voix douce", "le regard doux"...). Tellement irritant ! Surtout que, bonne cause ou non, pour moi un (éco)terroriste reste un terroriste. Impossible de ressentir une quelconque empathie, donc y aller au forcing en essayant de faire passer qu'il agit ainsi bien malgré lui et qu'il n'est que douceur en réalité, bof... Sans compter qu'à la base, ses motifs étaient quelque peu égoïstes tout de même. Le gars n'avait pas été franchement du genre sympathique et altruiste quand il était en Afrique... Donc ce changement du tout au tout était un peu difficile à avaler. 
J'ai aussi eu trop d'attentes peut-être, et je n'ai pas trouvé de personnages vraiment attachants. 
Bref, flop...

Bon, je n'insinue pas qu'Olivier Norek a changé de style ou de ton. Il me semble qu'il est resté fidèle à sa sensibilité et c'est tout à son honneur, mais c'est moi qui n'ai pas su détecter rapidement le style Norek qui, à la base, ne me convient pas. La sauce avait très bien prise avec Entre deux mondes. Je confirme que j'ai vraiment adoré ce roman, que ça a été une révélation, et je n'hésiterai pas à le recommander à tout-va mais c'est comme si Impact m'avait ouvert les yeux sur l'univers réel d'Olivier Norek qui correspondrait moins à mes goûts. Dommage.

Enfin, je me réserve quand même le droit de confirmer cette hypothèse avec une troisième lecture, davantage polar pur et dur pour changer, probablement Code 93, le premier volet de sa série avec le Capitaine Coste (ceci dit, je l'ai vu décrit dans un résumé comme un "flic humaniste et sensible", je ne sais pas si ça va vraiment mieux passer^^).

22 commentaires:

  1. Moi aussi j'avais adoré entre deux mondes et je lirai probablement un autre roman de l'auteur mais pas celui-là visiblement... Je vais voir ce que la bibliothèque possède...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin, il y a une majorité d'avis enthousiastes quand même pour ce roman donc tu peux toujours tenter. Ça se trouve, tu adorerais aussi.

      Supprimer
  2. Et il y a aussi PIT II....mauvaise saison pour les chouchous...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha, ça ferait un beau titre pour un roman un peu décalé.^^
      Oui, c'est vrai pour PIT II mais je ne l'ai pas cité là car lui n'est pas du tout dans la veine doucereux/feel-good (bien au contraire^^) que je "reproche" à Norek et Manoukian. PIT II, lui, m'a tout simplement perdu avec ses délires un peu trop extrêmes peut-être pour moi, alors que j'adore les délires habituellement. Mais il aura droit à une troisième chance lui aussi.;)

      Supprimer
  3. J'en ai un dans ma PAL, "Code 93" peut-être ... il faut que je vérifie. Vu ton billet, j'y mettrai un peu moins d'attentes quand je le lirai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, ne pas y mettre trop d'attentes, surtout que je viens de lire les quelques avis plus mitigés que j'ai pu trouver et ça confirme vraiment mes soupçons. Ceci dit, c'est surtout que ça ne correspond pas à mes goûts mais ça n'empêche que d'autres peuvent parfaitement y trouver leur compte.

      Supprimer
  4. OK, je rigole, là tu ne vas pas me tenter. Entre deux mondes va suffire... Vas y toute seule avec ton Code 93. ^_^

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas encore lu cet auteur mais en tout cas, je lirai "Entre deux mondes" ensuite je verrai ^^

    RépondreSupprimer
  6. Bon ben je vais faire l'impasse sur impact ! tant mieux, vu la tonne de thrillers dans ma PAL, thrillers qui d'ailleurs doivent commencer à être vieillissant du coup ! Par contre, côté Norek, je te conseille vraiment son premier me semble t-il : Surface. j'avais adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, il ne faut pas faire l'impasse sur ce très bon roman ! Il faut se faire sa propre opinion !

      Supprimer
    2. @Géraldine, aah peut-être à la place de Code 93 alors. Je vois que c'est aussi dans la veine polar pur et dur, et l'avantage, c'est que c'est un one-shot (à moins que Norek n'envisage une suite).

      Supprimer
    3. @Philippe, complètement d'accord avec toi, il faut se faire sa propre opinion. Ce qui convient aux uns ne convient pas forcément aux autres et inversement.:)

      Supprimer
  7. Je crois aussi que j'ai Code 93 dans la PAL mais je n'ai pas encore fait de place à cet auteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tant à lire...:) Enfin, il est dans ta PAL, c'est déjà une grosse étape.^^

      Supprimer
  8. Je n'ai jamais lu cet auteur, j'ai noté Entre deux mondes (comme tout le monde!) et je verrai bien comment ça se passe avec celui-là ! ;-)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai lu beaucoup d'avis négatifs au sujet de ce livre, par des personnes qui attendaient un polar comme Norek avait l'habitude de le faire. Changement avec "Entre deux mondes" que j'ai beaucoup aimé et puis, la claque, pour moi avec "Impact" qui est le roman qui m'a le plus...impacté en 2020?21? J'ai adoré ce roman, mais ce verbe n'est pas le bon. Je ne vois rien d'autre que "impacter". Il m'a fallu quelques jours pour en sortir vraiment, ce qui ne m'arrive jamais. Pour moi, son meilleur ! Et j'espère le retrouver dans d'autres romans semblables, hors thrillers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens de ton billet.:) Il m'avait beaucoup incité à lire ce roman d'ailleurs, vu que tu avais adoré Entre deux mondes tout comme moi. Je peux comprendre qu'il puisse "impacter" comme tu dis, et tant mieux puisque c'est vraisemblablement le but mais la méthode n'a pas fonctionné avec moi. C'est ainsi... Je ne m'attendais pas à un polar mais à un thriller aussi bien dosé et équilibré qu'Entre deux mondes. Pour moi, c'est à ce niveau-là que ça pêche mais bon, ce livre a trouvé son public, c'est l'essentiel.:)

      Supprimer
  10. j'ai ressenti ça à moindre mesure pour la lecture de Surface que j'ai trouvé somme toute assez banal... Mais je dirais plutôt qu'Entre deux mondes est à part du reste de son oeuvre. J'ai tout de même hâte de lire son dernier même si je n'aime pas écouter le bonhomme que je trouve pédant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Entre deux mondes semble vraiment à part. Bon, tu viens de me dissuader pour Surface auquel j'avais failli donner une chance suite à une recommandation.^^

      Supprimer