dimanche 29 août 2021

ENTRE DEUX MONDES

 
ENTRE DEUX MONDES

Des auteurs de polars français contemporains à succès qui suscitent l'enthousiasme des lecteurs, il y en a tant que, d'intriguée, j'ai fini par quasi m'en désintéresser. Qui lire ? Quoi lire ? Est-ce si génial que ça ? Face à tant de questions sans réponses, j'ai préféré pratiquer la politique de l'autruche. 

Olivier Norek faisait partie du lot pour moi. Encore un. La petite différence, c'est qu'il est flic, ce qui force tout de même la curiosité, et puis un flic qui écrit des polars, non seulement c'est assez amusant mais on se dit qu'il sait de quoi il parle. Cela n'était malgré tout pas suffisant pour que je cède à la tentation, jusqu'à ce que je tombe sur le billet de Philippe qui a de nouveau éveillé ma curiosité, puis celui de Géraldine qui a achevé de me convaincre de l'urgence de découvrir cet auteur. 

Mon choix s'est porté sur Entre deux mondes parce que c'est le roman qui a attiré mon attention à travers ces billets et que les critiques ne tarissaient pas d'éloges à son sujet ("Bon sang quelle claque !", "Une leçon à la fois de cruauté et d'humanité" s'affichent sur la quatrième de couv). Étrangement, je n'avais pourtant pas bien assimilé ce dont il était question dans ce livre car, quand je me suis enfin penchée sur sa présentation (une fois le livre acheté) et que j'ai vraiment su dans quoi j'allais m'embarquer, j'ai failli renoncer !
Thématique des migrants, enquête de police au coeur de la "jungle de Calais"... Je n'avais vraiment pas l'envie ni le courage de me lancer dans ce genre d'ambiance, et ce mot "cruauté" me laissait présager le pire.

J'ai hésité à le glisser dans une boîte à livres sans le lire, tant pis pour la claque et la leçon d'humanité, mais ça m'ennuyait quand même d'avoir acheté un livre pour rien. Et puis quand même, cet enthousiasme et ces coups de coeur pour ce roman étaient terriblement intrigants.
J'ai dû prendre mon courage à deux mains pour me lancer enfin. Les premières pages furent plus qu'éprouvantes, comme je le craignais, mais étrangement, je ne pouvais déjà plus lâcher le livre dans lequel il me tardait de replonger après chaque pause forcée et que j'ai littéralement dévoré !

Je préfère ne pas en dire davantage sur l'intrigue en elle-même, ayant apprécié de la découvrir au fur et à mesure de ma lecture mais ce livre est la preuve qu'un roman avec des flics pour personnages principaux n'est pas forcément un polar. Même si c'est écrit par un flic.^^ Oui, davantage qu'un simple polar, ce roman est à la fois un thriller documentaire subjuguant et un roman social bouleversant à valeur de témoignage. Son histoire me marquera pour un bon moment...
Il y a, dans ce livre, quelque chose de très humain qui prend le pas sur tout le reste. L'auteur y insuffle tant d'humanité que... non pas qu'on en oublie l'horreur mais c'est l'humain qui prend le dessus. Je dirais même qu'il y a presque du feel good (disons, des moments de grâce) dans cette histoire. Comment arrive-t-on à glisser du "feel good" dans l'horreur, l'inacceptable, l'insupportable, cela me dépasse, mais Olivier Norek y parvient sans que cela ne détone. L'univers qu'il dépeint est effroyablement réaliste, perturbant et déchirant, mais pas désespérant. 
J'ai été aussi très agréablement surprise par son écriture, tout à la fois nerveuse et fluide, son style est efficace, direct sans tortiller, rythmé, je l'ai trouvé vraiment extrêmement plaisant à lire.

Conclusion : claque monumentale contre toute attente et belle rencontre avec un auteur ! Oui, je crois que j'ai, moi aussi, rejoint le rang des fans de Norek !^^
D'ailleurs, je ne comprends pas que je n'aie pas déjà enchaîné sur un autre de ses romans, mais cela ne saurait tarder. Je pense à Impact en particulier. Là encore, ce n'est pas un thème vers lequel je me précipiterais volontiers mais cette fois-ci, je n'ai pas peur.:)

Également commenté par Maggie.

L'auteur
Engagé dans l'humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis capitaine de police à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 pendant 18 ans, Olivier Norek est l'auteur de la trilogie du capitaine Coste (Code 93, Territoires et Surtensions) et du bouleversant roman social Entre deux mondes, largement salués par la critique, lauréats de nombreux prix littéraires et traduits dans plus de dix pays.

24 commentaires:

  1. Bon, OK, mon bibliothécaire plutôt intello (poésie, gallimard expérimental, auteurs français peu connus bref tu vois) et maintenant toi, ça fait du monde. j'hésitais aussi à cause de la jungle de calais (jungle vient d'un mot persan signifiant forêt) mais je vais me blinder et tenter l'aventure.
    Sinon, ma bibli va avoir ou a le bouquin de chez Philippe Rey!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah trop bien ! Tu vas peut-être le lire avant moi, haha !
      Vraiment très curieuse de ton avis si tu te lances dans ce Norek. Si la thématique est trop pesante, peut-être commencer par Impact ? Je le sens bien celui-là, on pourrait même envisager une LC ?^^

      Supprimer
    2. A-hum, faut déjà que j'y pense, j'ai trop d'envies... Commencer par Entre deux mondes m'a l'air bien.

      Supprimer
    3. Oui, ne pas s'éparpiller.^^ J'ai refait un tour de ma PAL aujourd'hui et j'ai eu un petit moment d'angoisse en me demandant quand je pourrai caser tout ça.

      Supprimer
  2. Encore un auteur à découvrir pour moi aussi, tu accélères le moment où il sortira de la PAL ??? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écoute, si tu l'as dans ta PAL, n'hésite pas à l'en sortir vite.;)

      Supprimer
  3. Oh Je n'aime pas lire les livres sombres, il faut des moments de repis....et lala il semble y en avoir...alors je te dirais pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le début est un peu éprouvant, je préfère être franche, mais on a à peine le temps de s'en rendre compte qu'on est déjà au coeur de l'histoire, quasi sortis du tunnel.;)

      Supprimer
  4. Bah moi, j'ai trouvé ça efficace, certes, mais je n'ai pas adhéré plus que ça, le côté polar décidément n'est pas fait pour moi... Sur ce thème j'ai largement préféré Les échoués de Manoukian, sans le côté polar...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais adoré Les échoués à l'époque mais je ne les trouve pas vraiment comparables. Manoukian fait plus dans la fable, le conte et les bons sentiments, Norek va plus au coeur des choses, il tape dans le dur, et là on se prend une vraie claque. Et bien sûr, l'un est un polar et l'autre non^^, quoique j'ai du mal à qualifier le roman de Norek de simple polar, même s'il peut se lire comme tel.

      Supprimer
  5. Ah ! que je suis content que tu aies aimé !
    Ce livre, je le mets en n°2. En 1, c'est "Impact" que beaucoup ont critiqué. Ils ont oublié que ce n'était pas un polar !
    Ses autres romans sont bien aussi, mais ce sont des thrillers comme beaucoup en écrivent !
    Moi, "Impact" m'a vraiment impacté ! Un vrai coup de poing en même temps que coup de coeur !
    Vivement le suivant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah mais c'est une excellente nouvelle ça ! Si Impact est encore meilleur qu'Entre deux mondes, je m'en réjouis d'avance ! J'avoue que ses autres romans plus thrillers classiques sont moins urgents pour moi, mais ils restent quand même en projet de lecture.

      Supprimer
  6. Un livre a lire, dont on ne sort pas indemne, mais que l'on a la chance de "vivre " confortablement installé dans notre canapé et dans notre pays...
    Je te conseille aussi Surface, excellent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noté ! Je viens de lire le résumé, c'est du pur polar cette fois-ci mais ça pourrait bien me plaire.
      Oui, on ne mesure pas notre chance mais ce genre de livres nous en fait prendre conscience tout comme ils nous ouvrent les yeux sur la terrible réalité ailleurs.

      Supprimer
  7. Saut à la médiathèque, j'ai emprunté Entre deux mondes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Youhou ! Hâte de savoir ce que tu en auras pensé.:)

      Supprimer
  8. oh tiens, c'est drôle, je l'ai terminé il y a quelques jours ! Comme toi, j'ai ADORÉ !!! Tellement surprise de lire un autre genre chez cet auteur dont j'aimais les polars. Si sensible, si juste, si effrayant, si humain ! A lire, oui oui oui !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah j'ai envie de mettre un GROS COEUR sur ton commentaire !^^ J'ai l'impression que ses polars sont plus classiques, quoique à ne pas bouder pour autant.

      Supprimer
  9. c'est un roman très différent dans sa bibliographie, que je rapproche, dans le côté humain et "très en colère sur ce qu'il se passe de nos jours", d'Impact qu'il a publié l'année dernière. je pense encore souvent à Adam, et l'image du téléphone dans l'eau ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah oui, terrible cette histoire de téléphone... Rageant, même...
      Vraiment hâte de lire Impact ! J'espère être tout autant, sinon davantage encore, transportée, secouée, marquée !

      Supprimer
  10. J'ai adoré aussi ! En revanche, ses autres romans ne me tentent pas... Peut-être que j'en lirai un autre quand j'aurai un peu de temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment tentée par Impact mais moins dans l'urgence par rapport à ses autres romans purement polars.

      Supprimer
  11. Ps ; je viens aussi d'en parler sur mon blog, je vais rajouter ton billet :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ai lu ton billet.^^ Vraiment ravie que tu sois de retour sur la blogosphère.

      Supprimer