dimanche 25 juillet 2010

LES FALSIFICATEURS


LES FALSIFICATEURS
  
Étonnant ! Subjuguant ! Passionnant ! Cet auteur m'épatera toujours par son imagination originale et débordante !
Ici, pas d'enquête, tout au plus une quête de soi, et pourtant on suit, on palpite, on frémit, en se demandant pourquoi tout ce micmac, tout comme le narrateur, Sliv, jeune islandais recruté par cette organisation secrète internationale mystérieuse au coeur de cette histoire, le CFR (Consortium de Falsification du Réel), dont les membres falsifient la réalité sans dévoiler clairement leurs motivations: changer le monde ? mais dans quels desseins ? et pour le compte de qui ?

Une idée de génie que cette organisation, soit dit-en passant, que l'auteur a su rendre parfaitement crédible en l'ancrant dans une réalité tangible et dont le fonctionnement défie toutes les interrogations et mises à l'épreuve (méthodologie, formation des agents, rôles et implications de chaque cellule et département du CFR, évolution de carrières, tout cela est soigneusement pensé et subtilement exploité), à tel point que j'en étais venue à mettre en doute certaines informations de l'actualité que je suivais parallèlement à ma lecture, tels ces vestiges d'un bateau du 18è siècle retrouvés comme par hasard sur le site de Ground Zero !

Un extrait de la quatrième de couv' exprime parfaitement bien ce que provoque et évoque ce roman:
"Roman vertigineux et paranoïaque qui convoque les obsessions de Borges, Dick et Le Carré, ce thriller mêle la réflexion sur l'information, et la représentation du monde, à celle sur le fantasme de l'écrivain démiurge transformant le monde par la magie des mots et de la littérature."

J'ai vraiment adoré cette idée de falsificateurs du réel, couvrant tous les domaines, ouvrant la porte à tous les possibles, leur organisation que l'auteur a solidement bâtie à travers un mode de fonctionnement efficace, plausible et réaliste, qui ne laisse aucune place au hasard, l'ampleur internationale de ce projet mettant en scène des personnages de tout horizon, de tout pays, hauts en couleurs, auxquels on ne manque pas de s'attacher (j'ai adoré l'épisode "Khoyoulfaz", extra!), les scénarios béton en matière de falsification qui m'ont impressionnée par leur imagination et leur portée, par la minutie avec laquelle ils sont élaborés.

Antoine Bello est lui-même un falsificateur du réel redoutable qui semble d'ailleurs s'être projeté dans le jeune Sliv par son évidente passion pour l'écriture et la création de scénarios inédits ! J'ai encore en tête l'excellent Éloge de la pièce manquante qui en est une preuve parfaite. Là, je m'étais dit que tout ce qu'il avait imaginé autour du monde du puzzle aurait pu exister, et ici, on en vient à se demander ce qui existe vraiment dans notre histoire !

Il va sans dire que j'ai hâte de lire la suite (et la fin?), Les Éclaireurs !

Repéré chez Keisha, également commenté par bien d'autres.

14 commentaires:

  1. Je suis intriguée, je note , en espérant ne pas devenir encore plus parano !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que ce livre te plaira, c'est prenant, bien écrit, vraiment intéressant! Non, pas vraiment de risques de sombrer dans la paranoïa, tout au plus se pose-t-on quelques questions sur notre réalité.^^

      Supprimer
  2. Ouf! j'ai eu chaud! Au vu de ton enthousiasmes débordant, j'étais cuite, je devais lire ce lire! Bon, il est en pochen ça c'est bien, la suite ne saurait tarder.
    Un risque quand même, que l'envie de rlire La pièce manquante ne soit trop fort (résiste, résiste)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D Ah ça je dois dire qu'en ce moment, je résiste très bien aux envies de relecture vu tout ce qui m'attend côté PAL! Par contre je commence à traverser une mini-panne de lecture de nouveau car là j'ai beaucoup beaucoup trop de choix avec mes emprunts de la bib' et je ne sais plus par quoi commencer...^^

      Supprimer
  3. Noté et re-noté mais j'ai déjà tellement à lire dans ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Note que moi ça m'a pris par impulsion, je l'avais dans ma LAL depuis un an mais entre ma PAL et mes emprunts de bib', je n'aurais jamais pensé que je le lirais cet été, et puis une copine me l'a mis entre mes mains après l'avoir lu sur mes recommandations, et hop!...^^

      Supprimer
  4. Il est difficile de résister à ton enthousiasme ! Surtout si en plus ce livre est en poche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 'avoue que ce livre, dynamisant par son intrigue, son propos et son originalité, s'est bien démarqué de mes dernières lectures, plus classiques (mais non moins savoureuses), c'est peut-être pourquoi j'ai un peu débordé d'enthousiasme dans mon billet. Mais je me relis, je repense au livre, et, non, non, c'est bien ça: passionnant, subjugant, épatant!^^

      Supprimer
  5. JE ne sais plus si je l'ai... ou si je l'ai noté... mais quoi qu'il en soit, il m'intéresse beaucoup, ce livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un vrai page-turner idéal en toute situation: panne de lecture, envie de palpitant, de réflexion, ou autres, et ça se glisse très bien entre deux lectures si ce n'était pas prévu au programme!;)

      Supprimer
  6. Bonsoir A_girl_from_eart, je constate que depuis ton com du 29/08/09 (sur mon billet du 31/05/09), tu t'es décidée à lire les Falsificateurs. Je suis contente que cela t'ai plu. Avec Les éclaireurs, ce sont des romans limpides, très bien écrits et haletants. J'ai peut-être été un peu déçue par la fin des Eclaireurs. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola,
      En effet, limpide est le mot pour les romans d'Antoine Bello, c'est ce que j'apprécie aussi chez lui. Hâte de lire Les éclaireurs et prête à être légèrement déçue par la fin alors!;)
      Bonne fin de semaine.

      Supprimer
  7. J'ai moi aussi beaucoup aimé et, contrairement à d'autres, "Les éclaireurs" ne m'ont pas déçue, loin de là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu fais bien de le ressortir des "archives". J'avais déjà oublié que j'étais pressée de le lire!^^ Ça me rassure ce que tu dis là!

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^