jeudi 30 juin 2011

LIBRARY WARS / LOVE & WAR - TOMES 1 ET 2


LIBRARY WARS

          LOVE & WAR - TOMES 1 ET 2


Bizarrement, j'ai une lecture nettement plus positive de la version manga que de la version roman de cette histoire, comme si le récit, son esprit, ses personnages peut-être, le style, l'ambiance, s'y prêtaient mieux.

Il faut dire que Kiiro Yumi en fait une adaptation très personnalisée plutôt enthousiasmante, avec une dimension un peu parodique, du moins comique du récit, et. j'ai trouvé intéressant la manière dont la mangaka l'a réorganisé pour l'intégrer version manga, en mettant par exemple des événements de la fin (dans le roman) au début.

Par ailleurs, la mangaka y a apporté une touche vraiment sienne, avec sa propre vision des personnages. J'avoue que je voyais Iku moins féminine, moins fragile qu'elle ne me paraît ici, tout en la reconnaissant quand même par rapport au roman. Ici, elle est vraiment comme une victime qui fait de son mieux tandis que Dojo est toujours après elle, alors que dans le roman, elle me semblait plus déterminée, moins faible dans sa personnalité, moins fille quoi disons.

Et puis évidemment, ce qui m'a frappée ici, c'est le côté très ciblé du sous-titre, "Love & War", qui indique clairement la ligne directrice du manga, et qui est moins orienté en tant que tel dans le roman. Là, c'est vrai que ça tourne beaucoup autour des rapports Iku/Dojo, et même si c'est bien le cas dans le roman, l'aspect "histoire d'amour" est peut-être moins flagrant (du moins dans le tome 1). Toute l'intrigue autour des bibliothèques est loin d'être secondaire cela dit. Je l'ai trouvée même plus claire, finement synthétisée, allant droit aux faits.

L'auteure, Hiro Arikawa, semble d'ailleurs plutôt satisfaite, voire fan du résultat et de la version de Kiiro Yumi qui reste plutôt fidèle à l'original, malgré cette orientation "Love & War" et son interprétation très subjective. J'étais vraiment curieuse de voir comment l'histoire serait réadaptée, comme lorsqu'un film est adapté d'un roman.
Je pensais être déçue, mais comme j'étais déjà déçue du manque d'étoffement du roman, je ne pouvais pas l'être davantage ici. Au contraire, ici, les mimiques et expressions des personnages, les apports de la mangaka, ses délires personnels, les petites touches comiques typiques des mangas enrichissent encore davantage l'histoire.
J'ai bien aimé aussi les petits apartés et les confidences de la mangaka qui raconte sa vie et son plaisir de participer à ce projet, avec cet enthousiasme spontané et limite puéril très drôle et très typique des Japonais.
  
C'est amusant finalement de pouvoir comparer ces deux versions. Ça ne m'a pas vraiment paru une lecture répétitive car chaque auteure a sa touche et sa vision de l'histoire, son apport personnel.
Je sens que je vais être condamnée à lire, et la version roman, et la version manga! 
  
Ces deux tomes couvrent une partie du tome 1 version roman, et il me semble, après avoir jeté un oeil rapidement aux tomes 3 et 4 version manga en librairie, que ce sont les trois premiers tomes de la série manga qui couvrent le tome 1 version roman.

2 commentaires:

  1. Je suis plus tentée par la version manga mais les différences entre manga et roman que tu soulignes m'intriguent quand même un peu ... ah, c'est difficile de faire un choix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je me retrouve un peu coincée, ayant commencé par le roman. J'ai du coup l'impression que ce serait bien de poursuivre ma lecture des tomes (j'ai le 2, donc au moins le 2) pour me faire une meilleure idée peut-être, mais si c'est juste pour l'histoire, honnêtement le manga suffit largement.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^