dimanche 18 décembre 2011

1Q84 - LIVRE 2, JUILLET-SEPTEMBRE


1Q84 - LIVRE 2, JUILLET-SEPTEMBRE

traduit du japonais par Hélène Morita


Aaah là oui, d'accord!
Après avoir eu l'impression de marcher en équilibre les yeux bandés à 50 mètres d'altitude lors de ma lecture du tome 1 (pas désagréable mais pas rassurant, tout en étant intrigant), ici c'était comme si on m'avait ôté le bandeau des yeux pour me montrer qu'en fait je marchais sur la terre ferme depuis le départ.
Car oui, Murakami sait où il nous emmène, c'est confirmé ici, le puzzle prend forme de façon plus précise, comblant certaines questions de départ. Alors bien sûr, il n'est toujours pas complet, les dernières pièces ne nous seront livrées qu'en mars, avec le tome 3 (sigh), mais j'ai trouvé l'avancée de l'intrigue plutôt satisfaisante et je suis assez loin de la frustration et de l'inquiétude de départ.

Concernant le déroulement du récit, j'étais encore plus à l'aise avec le rythme imposé par l'auteur qu'au tome 1. Car ici encore, il dévoile son histoire avec une certaine lenteur, j'ai envie de dire, il déshabille son histoire tel un vrai stripper littéraire, nous maintenant attentif tout le long. Pas de longueurs pour moi, ni de vaines répétitions ici, mais juste cette impression de lenteur délibérée qui bizarrement m'a séduite car elle me semblait naturelle et envoûtante.

J'ai été par ailleurs beaucoup plus réceptive, telle une bonne RECEIVER (^_^) aux événements, au récit, aux détails. J'ai retrouvé cet humour léger et décalé que j'aime chez lui (pas prédominant ici mais il y avait quelques touches), parfois inattendu et difficilement interprétable, ses petits délires aussi (les Little People ç'en est un grave quand même), j'ai aimé ses descriptions de personnages, les récits qu'il insère mine de rien, qui semblent n'avoir aucun rapport avec la choucroute, mais qui captivent tout de même l'attention et qui ont leur place, pour perplexe qu'on ait pu être au départ (je pense à la ville des chats, à l'orphelin qui délivrait des souris). C'est ça que j'aime chez cet auteur, son côté décalé et ancré à la fois (si ça veut dire quelque chose).

Ne nous méprenons pas, je suis encore loin du coup de coeur, pas de révélation terrassante, je ne suis pas retournée par cette histoire, et je suis encore en attente de la suite pour donner mon verdict définitif, mais ce tome m'a vraiment captivée tout le long, pas d'une manière intense, non, par une force tranquille (quoique j'avais des palpitations et ressenti une certaine tension pendant tout l'épisode où Ayomamé se trouvait à l'hôtel, et puis plus loin encore, près du toboggan...)   

Probable que ça a été une bonne chose que de ne pas enchaîner les deux tomes aussi.La coupure est nécessaire, je pense, si on trouve le tome 1 quelque peu éprouvant, en terme de longueurs, répétitions, etc. J'ai abordé le tome 2 en ayant le 1 en mémoire mais pas non plus dans les détails, les quelques rappels de contexte m'ont fait du bien et je ne les ai pas trouvés pesants comme dans le tome 1. Je trouvais ici qu'on allait plus dans le vif du sujet, que les événements se décantaient enfin.

Et maintenant, j'ai vraiment hâte de lire le tome 3 !

6 commentaires:

  1. OK, de bons moments, le toboggan, à l'hötel, et l'histoire de la ville des chats, où j'ai retrouvé le Murakami qui m'avait séduite. Mais bon, tu n'en as pas assez de lire qu'Aomamé a des seins dont la taille ne la satisfait pas?
    Je lirai le tome, 3, et là peut être apprécierai je les répétitions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, cet aspect-là ne m'a pas dérangée, ni même vraiment marquée d'ailleurs. Mais j'ai fait une pause (forcée) entre les deux tomes, ça joue peut-être. Le 1er tome m'a beaucoup plus marquée dans les répétitions (surtout au niveau de l'histoire de la secte) et le côté "tourne en rond", mais ici j'ai trouvé qu'on rentrait un peu plus dans le vif du sujet.
      J'ai confiance dans le tome 3!:)

      Supprimer
  2. Je note : faire une petite pause entre deux tomes mais pas trop longue quand même pour bien se souvenir des détails ;) Mais de toute façon, cette lecture n'aura pas lieu avant mars ou avril, quand tous les tomes seront parus (et que j'arriverai à les avoir à la biblio !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il n'y a pas urgence pour ce récit, et même si je commence à être bien à l'aise dedans, ce n'est pas le Murakami que je mettrais entre toutes les mains. Les divers avis sont tellement variés dans leur ressenti, d'un tome à l'autre, que je ne m'aventurerais même pas à donner une méthode de lecture pour mieux les apprécier, mais la mienne m'a été clairement bénéfique.:)

      Supprimer
  3. Moi, je sais d'avance que l'ensemble me semble bien long et trop spé pour me tenter.. Et comme 3 tomes pour me décider si c'est top ou pas, c'est au dessus de mes forces. Ce n'est pas encore avec cette trilogie que je découvrirai le chouchou de ma chouchoute !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cernant mieux les livres qui te parlent, et comme de tout façon, ce n'est pas un coup de coeur dans le sens WOW WOW (et je ne pense pas que le tome 3 change la donne), je serais même tentée de te dire de passer allègrement ton chemin^^ (ce qui n'empêche que je vénère toujours autant cet auteur!).

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^