mardi 6 décembre 2011

LIBRARY WARS - 2. TROUBLES


LIBRARY WARS - 2. TROUBLES

traduit du japonais par Virgile Macré 


Pour qu'une rencontre avec un livre se fasse dans les meilleurs dispositions possibles, il suffit d'accepter de le lire au niveau où il assume se situer.
Réflexion née avec Musso (hé oui, il me fait réfléchir^^), et confirmée ici avec ce tome 2 (que j'ai lu, plus parce que je l'avais dans ma PAL, acheté en même temps que le tome 1, que par envie absolue de le lire).

Du coup, ce qui m'avait un peu agacée dans le tome 1 (l'impression de lire un manga pour ado sous forme de roman, la puérilité des personnages malgré leurs 20 ans passés) est plutôt bien passé ici, et m'a même parfois amusée, comme si j'y voyais plus de dérision et de délires assumés de l'auteure, Hiro Arikawa, que du premier degré.

J'ai trouvé même amusant à un moment qu'elle rebondisse, via un de ses personnages, sur une critique véhémente à propos d'un roman d'amour un peu gnangnan qui me faisait penser à son livre:
"Il écrit que c'est "infantile"! Mais c'est normal, non? C'est un bouquin pour les gosses! Les adultes n'ont pas à mettre leur grain de sel, genre: "Ça n'a de valeur que pour les gamins." C'est aussi bête que si on montrait un robot des Power Rangers dans un magasin de jouets et qu'on précisait: "Cela ne convient pas aux adultes"!

Il y a beaucoup de réflexions plus sérieuses aussi ici, par rapport à la censure, qui relèvent un peu le ton volontairement léger du récit, notamment concernant le rôle des bibliothèques publiques, et un approfondissement de la psychologie des protagonistes, ainsi que l'apparition de nouveaux personnages, qui enrichissent l'intrigue et vont même jusqu'à faire frémir.

Ces parties étaient un peu longues dans leur développement d'ailleurs, et bien qu'intéressantes, je me disais que bon, ce tome achevé, j'estimais avoir eu un bon aperçu de la série et je clôturerai là sa découverte, mais aaaargh, c'était sans compter la fin, un dénouement fatal qui fait que JE NE PEUX PAS m'arrêter là comme ça en si bon chemin! Qu'est-ce que j'ai ri à la réaction de Iku, une réaction vraiment typique manga, et un aspect du livre auquel visiblement je me suis faite et que je commence même à apprécier.

Les choses "sérieuses" commencent, j'ai hâte de lire la suite en réalité!

6 commentaires:

  1. Hum... Intéressant quand on doit se mettre dans un état particulier à un type de livres, je vosi ce que tu veux dire...
    De toute façon, une série, pas pour moi... Remarque, je suis depuis peu fan d'un auteur, et je lis ce qui me tombe sous la main, on a là une sorte de loi des séries, si on veut (version LCA)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce n'est pas le livre qui s'adapte à nous, c'est nous qui devons nous adapter aux livres. Un peu comme avec les chats...^^
      J'aimerais éviter les séries mais il y a tellement de tentations là-dedans. Je suis tellement contente de ne pas être fan de bit-lit, tiens! Ça fait déjà ça de moins...

      Supprimer
  2. Ça prouve à nouveau combien notre humeur du moment est importante lors d'une lecture ;) Cela m'a l'air intéressant mais pas suffisamment pour acheter la série ... plutôt un emprunt à la biblio mais vu la quantité de mangas qui paraissent, pas sûr qu'ils aient acheté cette série (quoi quen avec un titre pareil ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, notre humeur du moment a un réel impact sur notre réception d'un livre. Je me suis trouvée particulièrement tolérante en lisant ce tome par exemple, c'était très étrange car je le ressentais vraiment.
      Oui, à tester si tu trouves les mangas correspondants dans ta bib'. Ces derniers circulent plutôt bien dans les bib', ce sont les romans qui m'ont l'air de faire défaut. Même en librairie j'ai peiné pour les trouver à l'époque.

      Supprimer
  3. Raah ! J'adore le manga, mais à chaque fois que je veux acheter le bouquin, je ne trouve que le 2ème tome !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais lu les deux premiers tomes version manga après avoir lu le tome 1 roman, pour comparer, et je me souviens avoir préféré la version manga, qui correspond mieux à ce style d'histoire je trouve. Le problème c'est qu'elle a du retard (forcément) sur le récit version roman, alors quand on est pressé de connaître la suite...:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^