mardi 28 février 2012

UGLIES


UGLIES

         (TOME 1 DE LA SÉRIE "UGLIES")


Arf! Me voilà de nouveau embarquée dans une série...
C'est la fatalité (what else?)... Alors que j'avais déjà lu, ici et là, divers avis assez enthousiastes dans l'ensemble sur cette trilogie connue sous le nom de "Uglies", comme son premier tome, il me semblait jusque-là pouvoir survivre sans la lire. Pas d'urgence, du "éventuellement si ça croise ma route", et là paf, je mets les pieds dans une nouvelle bib' et que vois-je sur le chariot des retours? Les 4 tomes constituant cette trilogie+1, en VO qui plus est : UgliesPrettiesSpecialsExtras
Allez, j'embarque le tome 1, pas le reste, inutile de s'alourdir, c'est juste pour la curiosité, je suis sûre de passer un bon moment de lecture détendante et divertissante, mais 'm'étonnerait que j'aie envie d'enchaîner avec le reste tout de suite quand même... Et là re-paf, il me tarde d'enchaîner avec la suite...
  
Pour situer le contexte de l'histoire:
Dans un futur indéterminé, quoiqu'il puisse se situer dans 3 siècles, suivant les indices disséminés en court de récit, tout le monde aspire à devenir un Pretty et à rejoindre New Pretty Town, car être un Ugly (pas forcément moche mais normal) est la pire des tares. C'est généralement à 16 ans que cette opération de chirurgie esthétique de haute technologie est pratiquée sur les Uglies, qui peuvent enfin aspirer à être beau, heureux et faire la fête, tout comme tout bon Pretty qui se respecte.
Tally Youngblood, notre personnage principal, est à l'aube de ses 16 ans quand commence le récit, et n'a donc qu'une hâte, devenir une Pretty. Sa nouvelle amitié avec Shay va pourtant bouleverser le cours de sa destinée car cette dernière, depuis qu'elle est en contact avec les Smokies, groupe dissident qui vit en marge de cette société, préfère rester une Ugly. Sa disparition, quelques jours avant le jour de sa transformation, va entraîner Tally, bien malgré elle, dans des aventures et des rencontres pour le moins inattendues.
  
Aventures, rebondissements, une héroïne pas parfaite, rien ne se déroule simplement, ni facilement. J'ai trouvé cette intrigue assez réaliste et palpitante, quoique parfois prévisible, mais bon, le suspense est bien entretenu, l'univers du récit bien imaginé et mis en place, la lecture fluide. J'ai aimé aussi cette vision critique et cynique du pendant de nos sociétés actuelles, avec cette glorification de la beauté et ses dérives, et j'ai trouvé assez intéressant ce que l'auteur a pu imaginer autour de cette thématique et de l'évolution de nos civilisations. 
1984 n'est jamais loin...
J'ai bien aimé aussi tous les jeux de mots autour de "pretty" et de tous les adjectifs en "y", Uglies, Rusties, Littlies, pour qualifier ce petit monde.

Beaucoup de questions en suspens: qu'est-il arrivé aux Rusties, comment cette nouvelle société totalitaire s'est mise en place, que va-t-il advenir de nos Smokies...? Autant de questions qui expliquent que je ne peux arrêter là ma découverte de la série...
  
Un petit côté conte de fées mais noir, très noir, puisqu'on est en pleine dystopie. C'est la combinaison de ces deux aspects qui m'a beaucoup plu aussi je pense.

Un récit catégorisé "young-adult" que j'ai casé dans ma rubrique "Pour les 7 à 77 ans" bien qu'il ne conviendra pas aux très jeunes. Ça reste un roman bien à sa place au rayon jeunesse cela dit.

12 commentaires:

  1. Hum, je suppose qu'il vaut mieux le lire en VO, alors, pour les jeux de mots et autres. Sinon, cela a l'air assez classique comme littérature ado et +.Pas trop faible comme écriture?
    remarque, j'avais lu La déclaration de Gemma Malley (je crois) et ce n'était pas mal du totu comme histoire, dystopie la aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas comment le traducteur s'en est sorti en français mais a priori, au vu des avis enthousiastes, c'est bien passé. Depuis que j'ai lu Le poisson et le bananier, je comprends mieux aussi comment les effets de style peuvent être plus ou moins bien compensés quand on ne peut les rendre tels quels dans la langue cible, du coup je suis plus confiante dans les traductions. Quant à l'écriture, je l'ai trouvé fluide, pas transcendante mais elle se défend bien. J'ai plus ressenti le côté "faible" dans le tome 2, et ça vaut aussi pour l'intrigue, mais chuut, c'est une autre histoire...^^
      Et merciiiiiii, tu viens de me faire encore noter un titre dans ma LAL!! (grrr)

      Supprimer
    2. La déclaration, oui, pas mal du tout... (et c'est une série, d'ailleurs) OK je sors

      Supprimer
    3. Pffff... bon, je rajoute des parenthèses alors!^^ Côté nouvelle série, j'ai le fameux Stross en priorité (à qui la faute d'ailleurs... ).

      Supprimer
  2. J'avais bien aimé cette série, malgré certains petits aspects répétitifs ! Ça bougeait bien, pas le temps de s'ennuyer lors de la lecture et il y avait pas mal de trouvailles intéressantes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le tome 1 m'a beaucoup plu dans ce sens, pas mal de trouvailles intéressantes oui. J'ai un peu déchanté par contre avec le tome 2, avis à venir! ;)

      Supprimer
  3. C'est une série vraiment passionnante à lire car chaque tome adopte un point de vue différent sur la société. La seule critique que je fais aux romans de Westerfeld, c'est la pauvreté de la langue (est-ce seulement dû à la traduction ?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas ressenti cette pauvreté de la langue dans le tome 1, j'avais trouvé ça même plutôt bien écrit, enfin, normalement bien écrit disons, un style accrocheur, qui se défend bien, par contre j'ai trouvé ça plus "faible" dans le tome 2, moins satisfaisant disons. Pareil, l'intrigue dans ce tome m'a vraiment captivée et embarquée, mais j'ai moins adhéré au tome 2. Billet à venir...;)

      Supprimer
  4. C'est pas le moment pour moi de m'embarquer dans une série mais j'avoue que celle-ci m'intrigue déjà depuis un moment. Si je succombe, ce sera passé au stade de curiosité poussée à son apogée;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après le hasard a sa part de responsabilité!^^ Je ne recherchais pas vraiment cette série avidement. Pour tout dire, passée la tentation liée à l'enthousiasme des premiers billets, j'avais même fini par oublier l'existence de cette trilogie +1, bien que notée soigneusement dans ma LAL, et il a suffi d'un passage en bib', des livres posés sous mon nez, et hop...

      Supprimer
  5. Faut que je me dépêche, je n'ai bientôt plus que 37 ans pour le lire alors. Ca me tente bien, mais j'ai plus urgent... Ca s'empile chez moi, en achats en plus... Mais je suppose que tu vas connaitre ça le WE prochain au salon de paris ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pas un incontournable pour toi, je confirme, ni d'une manière générale d'ailleurs, mais j'ai bien aimé ce tome 1 quand même.
      SDL Paris, j'hésite. Je n'ai pas étudié le programme des conférences encore, il n'y a même pas Murakami en plus, ça fait deux mois que j'évite les librairies pour ne pas craquer en achats, ma LAL s'est bien allongée depuis, et j'avoue qu'en ce moment, je chéris mes WE repos!^^

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^