lundi 20 janvier 2014

FABLES PSYCHIATRIQUES


FABLES PSYCHIATRIQUES

Démence, troubles bipolaires, schizophrénie, dépression... Des thématiques qui, normalement, ne m'attirent vraiment pas, mais  c'est justement parce qu'elles ne m'attirent pas que j'ai foncé sur cette BD (grain dans la tête, bonjour !^^).
Il est vrai que, comme le dit si bien l'auteur, Darryl Cunningham, "de nos jours, on ne tolère ni le sexisme, ni le racisme, mais les personnes présentant des problèmes mentaux sont couramment prises pour cibles. La moquerie, la discrimination et la stigmatisation persistent alors que les recherches montrent que les maladies mentales sont aussi réelles que n'importe quelle maladie. Il est scientifiquement prouvé, de façon très claire, que les maladies mentales ont des causes biologiques."

"Une maladie mentale est une affection du cerveau. Au même titre qu'une attaque ou qu'une tumeur cérébrale. [...] Pourtant, beaucoup pensent encore que les maladies mentales résultent d'un manque de caractère et d'autodiscipline. Cette vision ne fait qu'approfondir les difficultés que les personnes souffrantes affrontent, conduisant à leur bannissement de la société et à leur marginalisation, où solitude et aliénation ne peuvent qu'aggraver la situation."

"Fables psychiatriques a pour vocation de bousculer les préjugés, ce qui est nécessaire, car la peur et l'ignorance liées aux maladies mentales restent largement répandues dans nos sociétés. Même les infirmiers psychiatriques font l'objet de discrimination."

Alors voilà, ça méritait bien que je me penche un peu sur le sujet, surtout que ces maladies peuvent, hélas, toucher n'importe qui, nous inclus...

Je me suis convaincue d'autant plus facilement de me plonger dans cette BD qu'elle me semblait sobre, accessible, claire dans sa présentation du sujet et non dénuée d'humour. Certes, à première vue, les dessins ne sont pas très attractifs mais je m'y suis faite au fur et à mesure, et j'ai aimé ce noir et blanc inspiré de Persépolis de Marjane Satrapi.

L'auteur illustre ici des anecdotes relatives à son expérience d'aide-soignant dans un service psychiatrique, à la manière d'un exposé pédagogique et concis sur les troubles mentaux. Il nous y décrit les différentes formes de maladies mentales, en en expliquant les symptômes, mais surtout, il s'attelle à "rétablir la vérité sur ces maladies, sur ceux qui en souffrent et ceux qui tentent de les soigner."

"Dans tous les cas, les médicaments ne doivent jamais remplacer une prise en charge humaine de qualité, quel que soit le degré de souffrance du patient."

"En anglais, on appelle la démence le "long adieu". En effet, qu'est-ce d'autre que le lent effondrement de tout ce que vous étiez, de vos souvenirs et de votre identité, vous laissant abandonné dans une zone sans temporalité, sans avenir ni passé, sur les ruines d'une vie ?"

Nombre de personnalités ont elles-même été victimes de ces troubles et n'en ont pas moins eu des destins hors du commun. Il cite entre autres Churchill qui connut des épisodes de dépression sévère et de troubles bipolaires :"belligérance, énergie anormale, manque d'inhibition et démesure. Qualités idéales et nécessaires pour un leader en temps de guerre."

J'ai beaucoup aimé ce témoignage de l'auteur, notamment sur son expérience personnelle de dépression que j'ai trouvé touchante, lui qui, ironie du sort, s'est pourtant dédié aux soins des malades mentaux. La façon dont il s'en est sorti est admirable, et le fait qu'il ait réalisé son rêve d'artiste, juste formidable.
"... mais si je puis donner un conseil, c'est que, en plus de bien suivre son traitement et de chercher le soutien de ses amis et de sa famille, une personne souffrant de dépression ne doit pas ressentir de honte ou se sentir inutile. C'est au fond de soi qu'il faut chercher les forces pour surmonter l'épreuve. Talents, espoirs, rêves et désirs. Ce sont eux qui vous sauveront."

Un témoignage en BD très intéressant et instructif sur les maladies mentales. Beaucoup plus enrichissant que je ne l'imaginais.

Intègre le



L'auteur
Darryl Cunningham est en né en 1960 en Angleterre, et a fait ses études au Leeds College of Art. Dessinateur, sculpteur et photographe, il a également travaillé en tant qu'aide-soignant dans un service psychiatrique, où il a vécu les expériences qu'il décrit dans ces Fables psychiatriques. Il a également publié Fables scientifiques (2012).


8 commentaires:

  1. Hé bien, tu me convaincs de l'emprunter en bibli (s'il y est), on a toujours à apprendre sur soi et les autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. Et rien de pesant ici comme je le craignais un peu. C'est l'avantage des BD qui arrivent toujours à instruire et à faire passer les messages avec un peu de légèreté, même sur les sujets les plus durs.

      Supprimer
  2. De cet auteur j'ai beaucoup "Fables scientifiques" mais je ne savais même pas qu'il avait "récidivé". Heureusement que tu es là pour éclairer ma lanterne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais repéré Fables scientifiques à la bib' à un moment, mais je craignais que ce ne soit trop pointu, rébarbatif ou ennuyeux (et pourtant je suis plutôt ouverte aux sciences). Ses couvertures ne sont pas très engageantes aussi, il faut dire. On ne sait pas trop à quoi s'attendre. Mais maintenant je suis curieuse de lire ces autres "fables" !

      Supprimer
  3. Curieux, je me retrouve dans le profil de Churchill ! Peut-être qu'un sacré destin m'attend. trève de plaisanterie, touchée par quelques unes de ces pathologies, je ne peux qu'être intéressée par cette BD qui ne peut qu'être TRES utile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à mettre entre toutes les mains vraiment ! C'est un sujet délicat mais bien abordé et développé. J'ai appris beaucoup mine de rien.

      Supprimer
  4. Celle-ci m'intéresse beaucoup. Je ne savais pas que Churchill avait eu ce genre de problème. Depuis quelques temps je me disais que je creuserai bien pour trouver un livre sur ce personnage. Mais pour en revenir sur ce sujet qui n'est pas très facile à comprendre des fois cette bd semble mériter le détour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle mérite clairement le détour. J'y ai découvert énormément et appris beaucoup sur le sujet, sans que cela soit pesant. Bon, si tu veux en savoir plus sur Churchill, cette BD sera assez incomplète par contre.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...