lundi 16 juin 2008

AMERICAN BORN CHINESE


AMERICAN BORN CHINESE
              HISTOIRE D'UN CHINOIS D'AMÉRIQUE

Présentation de l'éditeur:
"Quand la famille de Jin Wang déménage, il réalise brutalement qu’il est le seul élève d’origine chinoise de sa nouvelle école. Les moqueries et brimades s’abattent sur lui, et il peine à se faire des copains. Encore pire, il tombe amoureux d’une fille blanche…
Comme tout “American Born Chinese” (Américain d’origine chinoise) Jin Wang connaît la légende du Roi des Singes, mais aussi la honte d’être confronté au stéréotype du Chinois à grandes nattes et langage exotique…
Deux aspects de la communauté racontés ici dans un style mi-manga mi-ligne claire, totalement attachant et lisible."

Une BD qui n'a l'air de rien comme ça à première vue mais qui se révèle être un véritable petit bijou de tendresse et d'humour. Une surprise très agréable, j'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé, et je la recommande chaudement si vous avez l'occasion de mettre la main dessus.

C'est une fable subtilement racontée sur, entre autres, la différence, l'intégration, l'acceptation de soi et de ses origines. J'ai adoré la fin qui était complètement inattendue pour moi et qui donne tout son sens au développement des trois histoires.

Car il y a en effet trois histoires qui se déroulent en parallèle et qui s'alternent au fil des chapitres:
- la légende du Roi-Singe qui voulait devenir le Grand Sage Egal-des-Cieux, récit véritablement hilarant (mais néanmoins touchant), je rigole encore en repensant à certains passages!
- l'histoire de Jin Wang, américain d'origine chinoise, confronté, dans son école, à la dure épreuve de l'intégration.
- l'histoire de Danny, harcelé chaque année par la visite de son cousin chinois Shing-Tok, la personnification même des pires stéréotypes chinois.

Chaque histoire est développée avec beaucoup de dérision, c'est vraiment un régal sur ce plan-là, les dessins, très simples mais néanmoins loquaces, participent à l'humour ambiant, mais il ne s'en dégage pas moins beaucoup de profondeur et de tendresse qui nous touchent l'âme.

Une belle fable à la bonne sauce américaine qui véhicule un message rose vif et optimiste digne des Disney, sublimée par la touche chinoise plus subtile qui lui confère une dimension légendaire.


"American Born Chinese a créé l'événement aux Etats-Unis en raflant une impressionnante moisson de prix et distinctions, dont:
-Meilleure bande-dessinée de l'année pour Publishers WeeklyBooklist et Amazon.com.
-Meilleur livre de l'année pour The San Francisco Chronicle et The School Library Journal.
-Lauréat du Michael L. Printz Award (prix de l'Association des bibliothécaires américains).
-Lauréat du Reuben Award de la meilleure bande dessinée de l'année (décerné par l'association des Cartoonists américains).
-Finaliste du National Book Award (et première bande dessinée à apparaître ainsi au palmarès du plus prestigieux des prix littéraires américains)."

L'auteur
Gene Yang a commencé à dessiner des bandes dessinées à l'école primaire. En 1997, il reçoit une bourse Xeric pour son Gordon Yamamoto and the King of the Geeks, sa première bande dessinée en tant qu'adulte. Il a depuis écrit et dessiné plusieurs albums, dont Duncan's Kingdom (dessiné par Derek Kirk Kim) et The Rosary Comic Book. Il vit à Fremont, dans la région de la Baie de San Francisco, avec sa femme Theresa, et son fils Kolbe. Il enseigne les sciences informatiques dans un lycée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^