lundi 23 juin 2008

CHRONIQUES BIRMANES


CHRONIQUES BIRMANES

Mot de l'éditeur:
"Guy Delisle a suivi sa compagne durant 14 mois en Birmanie alors qu’elle y collaborait avec Médecins sans Frontières. Il raconte son expérience du pays, comment il a fini par apprivoiser son environnement, et petit à petit, comment il a découvert la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par une junte militaire, soutenue elle-même par de puissants groupes industriels."
"Derrière la chronique personnelle d’apparence légère se cache une observation lucide et passionnante de la vie à Rangoon. Un ton sobre et pince-sans-rire pétri d’humour."

Aaaayééééééé!!! Ai enfin réussi à mettre la main sur Chroniques birmanes après Shenzhenet j'ai séquestré au passage Pyongyang dans lequel je ne vais pas tarder à me plonger. Mais quelle aubaine, quelle aubaine (!!) ces bibliothèques, pour les BD entre autres!

Grands moments de poilade ici encore, alors que l'on accompagne Guy Delisle en Birmanie, avec sa femme qui travaille pour MSF, et son fils en bas âge. Nouvelles anecdotes savoureuses donc dans ce nouveau contexte familial, d'autant plus qu'il y joue la plupart du temps le rôle d'homme au foyer, et entre les tête-à-tête avec bébé et les rencontres locales favorisées par les sorties du petit, encore une fois, on se régale !

Au-delà de ces anecdotes cocasses du quotidien, ses chroniques, qui oscillent entre tourisme primaire et reportage à la "Envoyé spécial", nous brossent un portrait détaillé et vivant de la Birmanie. C'est presque une chance sachant que c'est l'une des dictatures les plus sévères au monde et que peu de livres offrent un aperçu aussi accessible et tangible de ce pays et ses réalités.

Guy Delisle met la plume sur tout ce qui choque ou simplement étonne l'occidental dans ce pays, aidé en celà par les témoignages des collègues de sa femme et autres ONG, révélant les incongruités d'un système oppressif qui régit le pays, et pimentant le tout de cet humour à la mine de rien qui le caractérise si bien.

De nature curieuse, il se retrouve dans toutes sortes de situations et rencontre toute une galerie de personnages, birmans ou étrangers, qui enrichissent son récit de réflexions diverses sur leur vie au quotidien. J'ai beaucoup ri de scènes, parfois muettes, mais non moins loquaces, qui illustraient leur routine dans ce pays. Enfin, beaucoup ri... j'étais pliée oui!

Bref, très bon, moi j'adhooore (adhère/adore) vraiment son style à Guy Delisle, son humour, ses réflexions, sa façon de nous faire voyager, tout quoi !

2 commentaires:

  1. J'espère pouvoir bientôt trouver cet album à la biblio !! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A suggérer impérativement pour leurs prochaines commandes si ce n'est pas le cas! :)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^