dimanche 11 septembre 2011

RIVERWORLD / TOME 2 - THE FABULOUS RIVERBOAT


RIVERWORLD / TOME 2 
                         THE FABULOUS RIVERBOAT

LE FLEUVE DE L'ÉTERNITÉ / TOME 2 
                         LE BATEAU FABULEUX )


A la fin du Monde du fleuve, tome 1 de la saga du "Fleuve de l'éternité", nous quittions Sir Richard Burton que je pensais retrouver ici dans sa quête des réponses aux mystères de cette planète où l'humanité toute entière, depuis la nuit des temps, a visiblement été ressuscitée.

Erreur! Le rôle principal est attribué ici à Sam Clemens, alias Mark Twain (qui d'autre à la tête du Riverboat aussi! ^^), animé des mêmes intentions et motivations que Richard Burton, càd, trouver des explications à ce qui s'apparente de plus en plus à une mascarade. Les hommes sont tels qu'ils étaient sur Terre, avec les mêmes défauts, la même cupidité, leur soif de conquêtes et de pouvoir, et rien n'éclaire leur présence sur cette planète dont la réalité tourne peu à peu au cauchemar.
Son obsession est de construire un bateau robuste qui parerait toutes attaques et qui l'amènerait ainsi en amont du Fleuve, là où tout porte à croire que se trouvent les secrets de leur résurrection insensée.

Tout ce tome décrit donc la construction de ce bateau, avec les alliances, les complots et les guerres qui se forment inexorablement dès lors que les populations alentours ont vent de ce projet. C'est la naissance de nouveaux états, le retour des magouilles politiques, de la course aux armements et le développement de technologies de pointe avec les moyens du bord et les connaissances d'anciens ingénieurs, une répétition de l'histoire terrienne en accéléré avec cette pointe d'originalité qui réside dans la mixité des populations, tous siècles et toutes origines confondus.

C'est ainsi que Mark Twain a pour ami et garde du corps un Titanthrope, co-gouverne, pour des raisons pratiques, son territoire, Parolando, avec le Roi Jean (le frère du roi Richard Coeur de Lion), toujours aussi ignoble et despote, et se retrouve allié à Cyrano de Bergerac.
L'auteur, Philip José Farmer, a veillé à choisir comme personnage principal ici, un homme au caractère aussi trempé et rebelle que celui de Richard Burton. Mark Twain n'a rien à envier à ce dernier, bien que je l'ai trouvé un poil moins charismatique. Une impression de déjà-vu donc et en moins attachant. Il me tarde de retrouver Burton en réalité.

Ce tome-ci a été moins palpitant pour moi dans l'ensemble que le tome 1, peut-être parce que l'effet surprise est passé, le contexte étant déjà établi dans le tome 1, mais surtout les enjeux politiques ne m'ont pas franchement passionnée. J'ai trouvé ce tome lourdement chargé en hormones mâles, manquant cruellement de présence et d'action féminine, les femmes étant souvent reléguées au rôle de conquêtes de guerre (très très énervant ça pour une lectrice), et le récit du développement des armes, des nouvelles technologies et du bateau m'ont un peu ennuyée.
Un passage obligé cela dit, et une parenthèse assez longue dans l'ensemble de la saga, j'imagine, pour expliquer comment la nouvelle vie sur cette planète évolue et comment on peut arriver à une société pseudo-civilisée. 

J'ai trouvé toujours aussi intéressant, en revanche, cette mixité et interaction des peuples et des siècles, des personnalités les plus diverses, cet aspect du récit est aussi captivant que dans le tome 1. Les échanges sont souvent amusants, sources de réflexions diverses, et parfois envolés, les anciennes rancoeurs de certains peuples vis-à-vis d'autres persistant.

Enfin, concernant l'intrigue principale, on peut s'imaginer que Richard Burton, Mark Twain et d'autres personnalités ayant la même optique de découverte des mystères de la planète se croiseront dans les prochains tomes, et que la finalité de leur présence sur cette planète ne sera révélée qu'au tout dernier tome (le 5).
Ici, peu de nouveautés ont contribué à lever le voile du mystère, quelques révélations nous sont cédées mais on ne sait toujours pas si c'est pipeau ou vérité ! 
Me voilà donc condamnée à poursuivre, sinon je ne saurai jamais le mot de la fin ! 😅

4 commentaires:

  1. Condamnée à poursuivre? haha! Cruel destin que le tien...
    Je ne suis pas encore décidée, il manque ce tome 3 (bah, ça doit exister enpoche)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ouais, condamnée... C'est comme si j'avais entamé un pavé, type thriller, de 1000 et quelques pages et que je m'arrêtais au tiers... impensable!
      Bon, attends que je lise le tome 3 pour savoir si ça vaut toujours le coup!^^

      Supprimer
  2. Faudrait déjà que je lise le tome 1, mais là, je me sens un peu overdébordée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui faut déjà commencer par le tome 1, c'est clair!^^
      Bon courage pour la reprise!

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^