mercredi 14 novembre 2012

TOKYO SANPO


TOKYO SANPO
  
La première fois que j'avais feuilleté cet album de Florent Chavouet, je l'avais vite reposé, pas très emballée par les illustrations de l'auteur. Tout me semblait chaotique, confus, grossier.

Et puis j'ai découvert Manabé Shima, et là, coup de coeur ! J'avais même fini par véritablement apprécier les dessins.

Il me tardait donc de me plonger dans Tokyo Sanpo et de retrouver l'humour, les réflexions et le sens de l'observation aiguisé de l'auteur. J'ai préféré toutefois attendre d'avoir vu et expérimenté Tokyo moi-même, évitant ainsi de me polluer la tête avec des images et expériences d'un tiers, et préserver la surprise de la découverte de cette ville. Et puis, je trouvais ça plus intéressant de pouvoir comparer les impressions sur une ville et ses habitants après y avoir séjouné.

Mon séjour fut bien plus court que celui de Florent Chavouet, il y a donc certains quartiers que je n'ai pas pris le temps de visiter, mais en même temps, j'ai été surprise de voir qu'il en omettait quelques-uns.
J'ai donc beaucoup apprécié de pouvoir comparer des endroits, des points de vue sur des gens, des attitudes, et d'en découvrir également.

Cet album n'est pas un guide exhaustif sur tout ce qu'on peut voir à Tokyo, mais plutôt le récit d'une rencontre entre l'auteur et une ville, un regard parmi d'autres sur une autre culture, une sensibilité à certains aspects, une expérience parmi d'autres.
Ce livre se développe sur une série de clichés, d'instantanés admirablement illustrés, ingénieusement détaillés, parfois généreusement commentés, d'autres fois laissés à l'imagination, organisés par quartier, offrant un plan d'ensemble, pour s'attacher, page après page, à certains détails qui auront marqué l'auteur, avec en prime une sociologie du quartier.

J'ai souvent beaucoup souri, particulièrement sur des observations générales que je m'étais faites moi-même sur place, j'ai beaucoup ri à l'épisode du commissariat, mais j'avoue que je n'ai pas été autant séduite par son expérience de Tokyo que par celle de Manabé Shima (en même temps, difficile de comparer ces deux expériences...).
Il a tout de même bien su rendre de nombreuses facettes de Tokyo et de la culture japonaise (et particulièrement tokyoïte), avec des dessins hallucinants dans les détails.

Un album incontournable sur Tokyo, un regard original sur une ville fascinante et ses habitants.
  
Intègre le

8 commentaires:

  1. Merci pour le challenge, A girl, j'espère le lire un jour. Alors quels quartiers as-tu visités en vrai ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Harajuku, Shibuya les premiers jours (qui se sont étalés sur la nuit), Asakusa (j'ai adoré), Ginza, Ueno, Marunouchi, Shinjuku (j'y ai souvent pris le train), Shiodome, d'autres coins aussi assez brièvement, mais je n'ai pas pris le temps pour Roppongi et Odaiba, et ça c'est bien dommage. Enfin, ça me donne une bonne raison d'y retourner !:)

      Supprimer
    2. Tout à fait, y retourner :)

      Supprimer
  2. Euh... faut connaître Tokyo, avant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas nécessairement, beaucoup l'ont lu et apprécié sans y avoir été il me semble, mais c'est sûr qu'on capte et visualise mieux ce dont il parle si on y a séjourné.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^