vendredi 30 novembre 2012

TRIP OF THE TONGUE


TRIP OF THE TONGUE

                CROSS-COUNTRY TRAVELS IN SEARCH OF AMERICA'S LANGUAGES


Elizabeth Little est une passionnée des langues, voire une véritable freak dans ce domaine car elle est tout à fait capable de se procurer une grammaire ou un dictionnaire de langues peu connues presque au pif et de les étudier comme ça, juste pour le fun.

Cette passion, qui l'a amenée à étudier en profondeur, entre autres le chinois, le français, l'espagnol et bien d'autres langues, à voyager et à collaborer à des guides de voyages, finit par la confronter à l'évidence. Aux États-Unis, son propre pays, tellement de langues coexistent, ne serait-ce qu'à New York, dans le Queens, où elle entend au quotidien vietnamien, langues slaves, espagnol, etc... Comment avait-elle pu passer à côté de toutes ces communautés les plus diverses implantées dans son entourage immédiat et qui reflètent pourtant l'histoire des États-Unis et surtout, son sujet de passion, de ses langues ?
La voici donc partie en quête des langues encore pratiquées aux États-Unis pour analyser et comprendre l'histoire sociolinguistique de son pays, ce qui l'amène naturellement à survoler en parallèle l'Histoire des États-Unis et son actualité qui expliqueraient la survivance d'une langue ou non.

Tout comme le français pour elle n'est plus aussi exotique qu'au début quand elle ne le maîtrisait pas, j'avoue que quand j'ai compris que ce récit allait se dérouler aux États-Unis et uniquement aux États-Unis, j'étais moyennement emballée d'un coup. Je pensais voyager à travers les langues mais également à travers les pays et les cultures les plus diverses.

Heureusement, bien qu'un chapitre soit dédié à l'espagnol et aux communautés hispaniques, notamment à Miami et au Nouveau-Mexique, elle explore des langues pour certaines en voie de disparition, en particulier les langues amérindiennes, mais également les créoles.
Nous traversons donc avec elle le Montana à la rencontre des Crows, l'Arizona pour les Navajos, Washington pour la communauté quileute à Forks qui a bénéficié du succès de Twilight (chapitre très intéressant et amusant), la Louisiane pour son créole, et on découvrira qu'on "pratique" même le basque dans le Nevada, le norvégien dans le Dakota du Nord, et le créole haïtien en Floride.
De son périple, elle concluera, entre autres, avec dépit et indignation, que l'histoire des langues aux États-Unis reflète en partie la politique d'un pays qui a longtemps cautionné génocide, esclavage et discrimination, et que les préjugés raciaux ont la peau dure encore de nos jours.

Sujet passionnant et très instructif, original également, le gros hic, c'est que j'ai trouvé l'auteure troooop bavarde et que son blabla m'a plus d'une fois ennuyée ! Si encore son bavardage portait uniquement sur les langues et les communautés, ç'eut pu être véritablement captivant, mais en fait, sur de nombreuses pages, elle parle beaucoup d'elle, avec des anecdotes sur la fois où elle s'est assise à tel endroit, qu'elle a écrasé des insectes, qu'elle a mangé des crevettes, sa passion des jeux, ou elle s'adonne à la description des paysages comme dans un guide touristique, sans compter les longs détails sur l'histoire des États-Unis avec toutes les dates, les chiffres et les données.

Je ne savais plus si c'était un guide touristique, un récit de voyage, un cours d'histoire, un journal intime, une dissertation, ou un manifeste pour la protection des langues en voie de disparition. Enfin, ce sont surtout les détails sur sa vie qui m'ont été le plus pénible. J'ai surligné de nombreux passages avec en note e-book : "intérêt ??".     
Alors bien sûr, des anecdotes personnelles, ce n'est jamais totalement inintéressant normalement, ça devrait même alléger la gravité de certains sujets, de même le contexte historique, les données économiques, la description des lieux, tout cela est important et a un sens, mais j'ai trouvé le tout très mal dosé.
J'attendais toujours avec impatience qu'elle en arrive à sa rencontre avec la communauté en question et qu'elle parle enfin langues. Et quand on y arrive, oui là ça devient vraiment intéressant!

**********

Pour la petite histoire, ce livre était censé être une lecture commune avec Loo qui m'avait proposé Confessions d'une fanatique des langues de cette auteure. Passionnée des langues moi-même, je me suis ruée sur mon Kindle pour trouver ce livre en anglais. De cette auteure, était disponible Trip of the Tongue, qui me semblait pouvoir correspondre au titre proposé par Loo. Hé ben non, en discutant avec cette dernière en cours de lecture, je me rends compte qu'on ne lisait pas du tout le même livre ! Après enquête poussée, il s'avère que le titre original est en fait Biting the Wax Tadpole (...).

Ce livre m'intéresse également. A la base, il m'intéresse même davantage que celui que j'ai lu, de par son sujet plus large, je vais donc le lire aussi, mais j'ai teeeeellement peur que l'auteure, encore une fois, soit très bavarde... (d'ailleurs elle a déteint sur moi là, pour ce billet...:D). 

8 commentaires:

  1. Oh comme j'attendais ton billet, prête à dégainer l'arme "commande sur internet" ou même "yeux doux à la bibli", bah là tu casses un peu l'ambiance. Quand je repense au bouquin de Bellos sur la traduction, au moins tu n'avais pas eu de bémols (le côté un peu compliqué ne m'avait pas gênée en tout cas). Dans ce livre les pasages sur les langues m'avaient déjà bien plu.
    Comme le sujet t'intéresse, je suppose que tu as déjà lu des livres de Hagège, Walter ou alors le génial L'instinct du langage de Pincker? Yaguello aussi, tiens. Qu'en penses-tu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah Yaguello, une prof de mon ancienne fac !! Il n'y a que L'instinct du langage de Pincker que je ne connais pas, je m'empresse de le noter !
      Quant à Trip of the Tongue, ça se trouve ça te plairait, hein ! Il y a des passages vraiment passionnants quand elle parle langues et communautés, en plus on traverse le Montana, on y croise des Native Americans, non vraiment, je n'ai pas lu ce livre en vain, mais je l'ai juste trouvée trop expansive sur le reste qui n'avait pas toujours de rapport avec la choucroute. Ou alors je n'étais pas d'humeur à la confidence. En tout cas, pour qui s'intéresse de près à l'histoire sociale et linguistique des Etats-Unis, ce livre est une mine d'or d'informations et d'analyses.
      Je pense par contre que son autre livre, Confessions d'une fanatique des langues, que je vais lire bientôt, me plaira davantage, et qu'il n'y aura pas de cassage d'ambiance (j'ai déjà commencé à le "feuilleter"). Wait and see.;)

      Supprimer
  2. Tu risque bien de la trouver dans l'autre livre très bavarde aussi. Et puis on ne rentre pas tant que ça dans l'histoire et la société du pays de langue qu'elle explique. Je trouve plutôt qu'elle cherche plus à nous faire comprendre l'état d'esprit. Enfin, je te laisse découvrir. Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé à "feuilleter" le livre, j'ai vraiment l'impression que ça me parlera plus (et puis j'ai vu qu'il y avait des dessins, ça rend tout de suite le livre encore plus sympathique ). Celui que j'ai lu s'adresse davantage aux Américains je pense, car ça concerne vraiment leur histoire, leur pays, même si finalement ce schéma tragique des disparitions des langues au profit d'une autre dominante n'est finalement pas spécifique aux Etats-Unis. Quant à sa nature bavarde, j'espère m'y faire dans l'autre livre ! Déjà un titre qui contient le mot "confessions", c'est mal barré...:D

      Supprimer
  3. Je vais peut être considérer l'affaire, mon amour des USA l'emportera peut être sur son bavardage...
    Loo, je t'attends!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, attention ce n'est pas le même livre que celui que Loo a lu. Mais je vais bientôt lire celui-là aussi, patience !

      Supprimer
    2. Réponse pour keischa : Mon billet est déjà prêt, en fait j'attend que A Girl lise le bon livre.:D

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^