dimanche 2 février 2014

COULEUR DE PEAU : MIEL - TOME 3


COULEUR DE PEAU : MIEL - TOME 3

Enfin j'ai mis la main sur ce tome tant attendu, celui qui clôture la quête identitaire de l'auteur, Jung, Coréen adopté par une famille belge. J'ai lu les deux tomes précédents il y a 5 ans et il faut croire qu'ils m'ont marquée car je m'en souviens encore avec clarté !

Le premier tome déroulait l'enfance de l'auteur, le deuxième, son adolescence, et dans ce troisième volume, nous retrouvons Jung adulte, réalisant son rêve obsessionnel de retour aux sources. Il a 44 ans quand il concrétise finalement ce voyage en Corée du Sud, en quête de ses origines et de cette mère biologique qui le hante encore aujourd'hui.

J'ai trouvé cela bouleversant de constater que malgré les années, la blessure de l'abandon est toujours là. Si l'humour, la légèreté de ton et le sens de la dérision de l'auteur m'avaient marquée dans le tome 1, un peu moins dans le 2, ici je l'ai trouvé plus grave, plus fragile, davantage dans la véritable émotion, surtout vers la fin. Je me suis toujours autant régalée de son récit cela dit, car la légèreté de ton et l'humour sont toujours présents malgré tout.

On sent que sa démarche pour retrouver des traces de son passé n'est pas anodine, qu'il y a un besoin vital d'aller jusqu'au bout de cette quête sur ses origines, de trouver des réponses à des questions qui le tourmentent encore malgré une vie plutôt bien remplie. L'espoir et les illusions qu'il met dans ce voyage en Corée du Sud sont accompagnés de doutes, de questionnements sur son identité au fur et à mesure qu'il (re)découvre son pays natal. Se sentir déraciné là où l'on pense être chez soi, il y a de quoi être dérouté.

"Ai-je encore une place, ici, près de vous ? Tout me paraît étranger et inaccessible."

"Il me fait bien comprendre qu'à partir du moment où je ne parle plus leur langue, que je ne partage pas les mêmes valeurs, la plupart des Coréens ne verront en moi qu'un étranger. Il me répète que je ne suis plus d'ici, et que la meilleure façon de revenir dans son pays natal, c'est d'abord d'accepter que ce n'est plus le sien... Et de construire une nouvelle relation avec lui."

J'ai été frappée par le chapitre sur le "Perdu de vue" coréen, par lequel passent de nombreux Coréens adoptés. Le succès d'une telle émission laisse entrevoir l'intensité du désarroi que ressentent les personnes adoptées et les familles séparées.

"Ce qui me touche dans leurs paroles, au-delà de la recherche de la famille biologique, c'est leur besoin de savoir s'ils ont été désirés. Le sauront-ils un jour ?"

"Beaucoup de Coréens non adoptés passent aussi par cette émission. De nombreuses familles ont été séparées pendant la guerre de Corée. Il me dit que la notion de séparation fait partie du quotidien des Coréens, c'est un peuple qui a beaucoup souffert, il me rappelle que son pays est divisé en deux , et qu'ils vivent constamment sous la menace d'une invasion du Nord."

Un témoignage en BD très instructif et bouleversant sur la condition d'adopté. On ne le réalise pas toujours, mais réconcilier deux identités quand on est adopé implique un travail sur soi qui est loin d'être évident.

"Adopter un enfant est un acte merveilleux, mais il faut savoir que l'enfant n'arrive pas vierge comme un nouveau-né; il arrive avec un vécu et peut-être un besoin d'amour encore plus grand." (Couleur de peau : miel - tome 1)

Intègre le  

12 commentaires:

  1. Le tome 1 (dédicacé) attend sagement sur mes étagères d'être rejoint par les deux suivants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais qu'avec ce tome 1 (dédicacé en plus, pfff), tu peux te faire un PAL-1 en une heure ? N'attends plus !^^

      Supprimer
  2. J'ai lu les deux premiers. Ah bon, il y a un 3? ^_^

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien si l'auteur a pu faire passer toute cette émotion et expliquer son état d'esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et rien de pesant, tout en légèreté, et avec un certain humour. Ce témoignage en BD est une réelle réussite !

      Supprimer
  4. Je ne lis toujours pas de BD, toujours pas attiré par ce genre de littérature.
    Merci pour cette 2e participation à mon challenge et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien dommage car il y a de vraies pépites côté BD.;-)
      Bonne semaine et à la prochaine participation.:-)

      Supprimer
  5. Très très envie de lire ce troisième tome, moi avait tant aimé les deux premiers, lus à une époque où je savais à peine ce qu'était un roman graphique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah c'est vraiment le genre de série que je mettrais bien entre les mains de ceux qui sont réticents au genre BD, voire qui le méprisent.

      Supprimer
  6. très frustrée en BD car ces temps ci, ma bib en commande très peu et seulement 2 fois par an.... Je vois plein de BD sur la blogo dont ma bibliothécaire me dit "Pas sûr, ah non, pas celle ci...." Et pour Couleur de Peau T3, j'ai eu un grand OUI !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, il faut qu'ils recrutent un/une bédéphile dans ta bib'.^^ Enfin, c'est déjà bien qu'ils se précipitent sur Couleur de Peau : Miel.;-) Et d'une manière générale, au vu de tes découvertes BD, ils font plutôt de bons choix. Pas forcément ceux de la blogo, mais c'est bien aussi de pouvoir découvrir d'autres choses.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^