mardi 13 octobre 2020

LE CHÂTEAU DES ANIMAUX - TOME 1


LE CHÂTEAU DES ANIMAUX

                1. MISS BENGALORE

Ce titre vous évoque La Ferme des animaux ? C'est normal. Ce premier tome d'une série graphique prévue en quatre volumes revisite la célèbre fable politique de George Orwell, à travers laquelle il démontre les mécanismes derrière la montée et la mise en place insidieuse et sournoise des dictatures.
Au Château toutefois, abandonné par les hommes il y a bien longtemps, la dictature est déjà bien en place et c'est un taureau, le président Silvio, qui, secondé par une milice de chiens, le dirige "d'un sabot de fer" et exploite les autres animaux. Épuisés par leurs travaux de peine, affaiblis par la faim, menacés par le poteau de justice à la moindre complainte, aucun n'ose se rebeller contre le système en place et chacun subit en silence son existence misérable, sans espoir de jamais connaître un avenir meilleur.

C'est aux côtés de Miss Bengalore, une chatte contrainte de transporter des pierres toute la journée pour subvenir aux besoins de ses deux petits, que nous suivons le quotidien infernal de toute la communauté des animaux alors que le président Silvio et son entourage, eux, profitent grassement de leur labeur et du régime de la peur qu'ils ont instauré.
Mais voilà, un jour, un rat itinérant, le mystérieux Azélar, qui parcourt les fermes pour donner des spectacles, arrive au Château et fait prendre conscience aux animaux qu'il y a d'autres moyens que la force, la violence et les armes pour résister à l'injustice et à l'oppression, faisant ainsi référence à [extraits de la préface de l'auteur, Xavier Dorison] "un petit homme frêle - "un fakir va-nu-pieds", comme l'appelait Churchill - qui a réalisé l'impossible en faisant céder un des plus grands empires de son époque, [...] sans passer par les armes, les appels à la haine, la colère ou la vengeance."
Peu convaincue, Miss Bengalore, aidée de César, un lapin gigolo (excellent, ce personnage !! 😂), va pourtant suivre les conseils d'Azélar, et commencer à semer les graines de la résistance et d'une rébellion à hauteur de leurs moyens et sans bain de sang.

J'ai adoré, tout simplement ! Tout ! L'intrigue, son propos, sa narration, les personnages, les dialogues, le graphisme, les couleurs, le réalisme des situations, l'humour qui côtoie de près l'horreur... Ah oui, car que l'on ne s'y trompe pas, sous ses apparences trompeuses de gentille fable animalière, cette BD ne masque en rien la réalité de la violence du système mis en place par le président Silvio. Certains événements et images sont même assez durs, mais quel régal malgré tout que cette histoire dont il me faut la suite absolument !

La bonne nouvelle, c'est que le tome 2 paraît (normalement) le 4 novembre !
En réalité la suite du tome 1 est déjà disponible car cette bande-dessinée a été proposée à l'origine sous forme de journal, publié sous le titre La Gazette du Château et dont le sixième numéro paraît le 14 octobre (soit demain !!). 
Le tome 1 du Château des animaux regroupe les trois premiers numéros de La Gazette du Château que j'avais repérés chez Pauline (vraiment ravie de cette découverte !).

               

J'aurais bien lu ces gazettes dont je trouve la conception particulièrement originale mais je me suis déjà habituée au format livre...
Pour une mise en bouche, voici le trailer de ce tome :
Les auteurs
Scénario : Xavier Dorison
Dessin : Félix Delep

12 commentaires:

  1. Le tome 1 est disponible à la bibli depuis des semaines, mais à DOR, rien! J'ai même cherché rayon jeunesse. Supposons que le livre est égaré, mal rangé, etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être à DEL si c'est le dessinateur qu'ils ont choisi en auteur principal ? Rien de plus agaçant que les livres disponibles mais mal rangés... J'ai souvent eu le cas, et souvent pour des BD d'ailleurs.

      Supprimer
    2. Ah mais oui, tiens! (pourtant les cotes sont en gros gros)

      Supprimer
    3. Il suffit qu'un livre soit rangé quelques ouvrages plus loin ou sur l'étagère du dessous et c'est la galère pour le retrouver...

      Supprimer
  2. Le dessin est incroyable, j'attends juste qu'il y ait quelques tomes supplémentaires pour me lancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'attendre la suite est toujours un rien frustrant...

      Supprimer
  3. J'avoue, je m'interroge au sujet de cette série depuis l'année dernière, quand j'ai vu le 1er tome au salon du livre du Mans. Pourquoi cette ressemblance énorme avec Orwells ? Pourquoi ne pas avoir mis en BD la ferme des animaux elle-même, plutôt que de "copier" un sujet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt un hommage au roman d'Orwell, le point commun est la "fable animalière" qui vire en "fable politique" illustrant une satire des dictatures mais les trames et les objectifs narratifs sont distinctement différents.
      Orwell démontre les mécanismes derrière la mise en place des dictatures en s'appuyant sur l'exemple de la dictature soviétique, Dorison explore les moyens pacifiques pour résister à l'oppression déjà bien en place, rendant ainsi hommage à des personnalités tels Gandhi ou Martin Luther King.

      Supprimer
  4. Ah ! Ok ! Ca me parle bcp plus ainsi !

    RépondreSupprimer
  5. J'adore le roman de G. Orwell. Rien que la couverture, ça donne envie. Dommage, ces derniers temps, je n'ai aps eu le temps ni de lire ni de regarder des séries :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, ça faisait un moment que je ne te voyais plus dans le coin. J'espère que tout va bien ! (ohlala ne plus avoir le temps de lire, quelle tragédie !)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^