jeudi 4 mars 2021

STORIA


STORIA

Repéré chez Philippe, j'ai tout de suite été séduite par l'idée de ce recueil de nouvelles revisitant et détournant les contes de notre enfance (tout ce que j'aime !) (sur papier, cet ouvrage était vraiment écrit pour moi, un rêve de lectrice !), à la sauce thriller en plus (pour ne rien gâcher), les 17 participants à ce projet étant tous des auteurs de thrillers. Très prometteur tout cela ! 
J'ai aimé aussi l'idée que ce projet serve une cause honorable, les droits de ce livre étant reversés à l'association ELA (Association européenne contre les leucodystrophies) pour le soutien des enfants malades.

J'ai voulu lire ce recueil pendant les fêtes, l'atmosphère des contes me semblant tout à fait propice à cette période de l'année, et le côté thriller allait forcément apporter du piquant, de l'adrénaline, du palpitant. Je pressentais déjà le coup de coeur entre lecture doudou et thrillante.

Las, en réalité, ces contes sont noirs, très noirs, parfois même glauques, sombres et souvent tristes. Je n'avais pas tablé sur cet aspect-là du thriller mais c'est vrai que j'aurais pu m'y attendre. On est souvent dans des univers très contemporains où l'alcool et la drogue s'invitent à la fête au drame, ou alors perdus dans la forêt avec tout ce que ça entraîne de prévisible, en tout cas, jamais dans des univers débordants de merveilleux. Non, on est plutôt de l'autre côté du miroir des contes, dans leur partie sombre, peut-être plus proche de celle des frères Grimm, et souvent baignée de pessimisme. Pas franchement l'idéal donc en période de fêtes...

Le côté recueil de nouvelles implique aussi que ça se picore plus que ça ne se lit d'une traite, et bien sûr, certaines sortent davantage du lot que d'autres, avec de vrais bonnes idées de revisite des contes. 
J'ai particulièrement aimé celle d'Ian Manouk, "La fille aux allumettes". J'ai vraiment beaucoup aimé son écriture et son style narratif. Ça m'a du coup donné envie de découvrir ses romans, dont Yeruldelgger qui est sur ma LAL depuis sa parution.
Le "Barbe-bleue" de Vincent Hauuy était plutôt original aussi, et j'ai beaucoup aimé "Le tout petit Pousset" de Jacques Expert. 
"Dur à cuire" de Victor Guilbert était aussi bien trouvé et bien mené avec un twist final dément.
"Le joyeux Noël d'Otto" de Thomas Enger était assez tragique dans son genre mais j'ai beaucoup aimé, avec là aussi un twist final effroyable.
Enfin, "Sangdrillon" de Nicolas Beuglet m'a bien amusée même si j'ai trouvé ça quand même franchement tordu.

Les autres nouvelles m'ont bien moins enthousiasmée, surtout celles très contemporaines, ambiance alcool et drogues, qui détournaient trop l'esprit du conte ou en étaient particulièrement éloignées à mon goût.
À noter qu'une des nouvelles a été écrite par une jeune auteure de 18 ans, Alice Morgane, dont la plume est assez impressionnante et qui a proposé ici une revisite étonnante de La Belle et la Bête.

Bref, je ne suis pas aussi conquise que je l'avais espéré, surtout en termes de plaisir de lecture que je m'étais figurée, à tort, cosy, mais à défaut d'être charmée par la noirceur et le côté parfois glauque de ces nouvelles, j'ai tout de même trouvé que toutes avaient du mérite pour l'originalité de leurs idées dans la revisite du conte choisi et pour le travail de réécriture de ces histoires version thriller, un exercice pas si évident en fin de compte.

14 commentaires:

  1. Thriller et cosy, au départ, ça n'allait pas aller, non? Mais tu y as trouvé ton compte (conte)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (bravo pour le jeu de mots^^)
      Mais siii, on lit des thrillers aussi parce que c'est confortable.^^ Bon, pas du tout à la feel good mais c'est divertissant, on a un bon shot d'adrénaline et on s'y sent bien en vrai (quand ce sont de bons thrillers, bien sûr).

      Supprimer
  2. Dommage ! J'ai un très bon souvenir de ce recueil même si je serais incapable de raconter un seul de ces contes revisités !
    En général, ce n'est pas trop mon genre, mais là, ça m'a plu avec des différences selon les auteurs bien sûr !
    bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était vraiment une bonne idée de départ mais j'ai trouvé l'ensemble bien trop sombre pour me séduire vraiment, surtout que j'ai lu ce recueil à la période des fêtes de fin d'année.^^ Je ne regrette pas la découverte ceci dit. Bon week-end.

      Supprimer
  3. L'idée de revisite de départ me paraît super bonne, j'adore cela ! Mais visiblement le traitement glauquissime - à croire qu'il faut en rajouter des tonnes pour rendre un univers bien noir- de certaines nouvelles ne me conviendrait pas du tout. Donc merci pour ton avis argumenté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines sont vraiment très bonnes mais bon, sur l'ensemble, la noirceur et le glauque des autres m'ont davantage marquée. Je pense que c'est à picorer plutôt qu'à lire d'une traite, et à ne surtout pas lire en période de fêtes.:)

      Supprimer
  4. Manifestement, trop alcoolisé drogué et sombre pour moi. D'autant que je m'y connais assez peu en fait en contes d'enfance... Je passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si quand même, Le petit Chaperon rouge, Cendrillon, Le petit Poucet, tout ça, tu connais forcément.;)

      Supprimer
  5. Tu n'y a pas trouvé ce que tu cherchais au départ on dirait. Moi par contre ça pourrait me plaire ces contes glauques; )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, tout à fait, je pense que tu pourrais carrément y trouver ton compte, d'autant plus que les nouvelles ne sont pas un format qui te dérange.

      Supprimer
  6. Je note malgré tes bémols, j'aime aussi tellement ces réécritures :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aurait un volume 2 que je crois que je ne résisterai pas.^^

      Supprimer
  7. je crois que ça me plairait... vais essayer de le dégoter !

    RépondreSupprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^