mardi 23 mars 2021

JANUA VERA


 JANUA VERA

          RÉCITS DU VIEUX ROYAUME

Un univers de la fantasy qui m'a beaucoup rappelé celui du Sorceleur d'Andrzej Sapkowski (l'influence des contes et légendes slaves) du coup je n'ai pas vraiment eu de révélation au début et la comparaison était nettement en faveur du Sorceleur dont j'avais trouvé la verve plus goûtue et le style plus vivant...
... et puis j'ai été séduite petit à petit par cet univers qui se dessinait et prenait forme de façon plus marquée et originale, avec la patte personnelle de l'auteur, Jean-Philippe Jaworski...
... mais pas conquise à 100%. L'effet recueil de nouvelles sans doute... Encore que si j'ai lu les 8 récits qui le constituent sans rechigner, c'est que je devais tout de même y trouver mon compte. J'aurais pu m'arrêter à "Mauvaise donne" qui est une sorte de préambule à Gagner la guerre, le pavé à cause duquel je me suis farci ces nouvelles - sans regret ceci dit (même que j'avais bougonné car mon édition n'en contenait que 8 alors qu'il en existerait une avec 10 nouvelles et enrichie d'annexes).

Ces récits se déroulent sur différentes époques et contrées et nous introduisent à des personnages de milieux sociaux très variés. Le tout brosse un portrait finalement assez vivant et fascinant du Vieux royaume qui nous dévoile ainsi ses coutumes, ses légendes, ses intrigues et ses guerres. 
Le ton va du sérieux suprême associé à une écriture tellement soutenue et intimidante que ça m'en a donné des sueurs froides (je ne savais plus si j'avais affaire à des néologismes liés au monde de la fantasy ou à du vocabulaire recherché inconnu de mes services), à plus gouailleur et badin (les dialogues sont alors plus pêchus, ce qui ne gâche rien). C'est en tout cas toujours admirablement bien écrit. Peut-être trop même à mon goût pour me séduire tout à fait (comme un manque de défauts, de failles, de vie - l'écriture prend le pas sur l'émotion) mais ça n'en reste pas moins très impressionnant et plutôt appréciable cette maîtrise de la langue qui coule de façon parfaitement fluide et naturelle.

Au fur et à mesure que je me familiarisais avec cet univers, son ton, ses personnages, j'ai fini par véritablement apprécier son ironie mordante et son humour noir. C'est toujours assez grinçant sans y paraître. Il y a quelque chose de sombre et féroce qui se terre tout le long, à la mine de rien, et qui rend les chutes de chaque nouvelle absolument (presque délicieusement) féroces, comme une petite gifle qui vous réveillerait d'un rêve un peu trop tranquille.

J'ai été particulièrement marquée par :
- "Le conte de Suzelle", mon top 1, alors qu'il m'avait pourtant amèrement déçue au début (trop triste, voire cruel) mais avec le recul, je l'ai trouvé vraiment très fort, sombre et féroce à souhait. 
- "Jour de guigne" qui en est un peu le contre-pied, savoureusement cocasse quoiqu'assez prévisible dans son dénouement, contrairement aux autres nouvelles. 
- "Janua Vera" qui donne le ton et implante le décor du Vieux Royaume (assez fascinant cette histoire de Roi-Dieu). Il a un vrai côté légende d'antan et son écriture m'a véritablement impressionnée.
Il n'y a qu'une nouvelle, la dernière, "Le confident", que j'ai lue en diagonale et que je n'ai pas aimée. Ça reste relativement correct donc sur un ensemble de 8 nouvelles.

Bref, j'ai bien aimé dans l'ensemble mais ce n'est pas un coup de coeur terrassant (pas trop étonnée ceci dit, s'agissant de nouvelles). 
J'espère que je vais bien accrocher avec Gagner la guerre (992 pages quand même 😱) que je vais attaquer en avril.

LC avec Nasaissa.

Intègre le challenge À l'assaut des pavés. Hors catégorie (moins de 600 pages).

L'auteur
Jean-Philippe Jaworski, né en 1969, est l'auteur de deux jeux de rôle : "Tiers Âge" et "Te Deum pour un massacre". Il conjugue une gouaille et un esprit de contes de fées à la Peter S. Beagle avec l'astuce et le sens de l'aventure d'un Alexandre Dumas.

16 commentaires:

  1. Je ne connais pas cet auteur, mais j'ai dernièrement ajouté à mes étagères Gagner la guerre ! J'attendrai sans doute le pavé de l'été pour l'attaquer .. et en attendant, je lirai ton avis avec grand intérêt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très étonnant vraiment cet engouement autour de Gagner la guerre, chez des lectrices qui ne sont pas forcément très fantasy à la base. J'en attends beaucoup évidemment. J'espère ne pas être déçue.:)

      Supprimer
  2. Yes! Tu es prête pour Gagenr la guerre, qui en dépit de son côté fantasy machin (pas ma came) a soulevé mon enthousiasme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà ! Toi aussi tu l'as lu et tu as été conquise. Intriguant vraiment ! Comment a-t-il croisé ton chemin celui-là ? Car comme tu dis, pas ta came à la base.;)

      Supprimer
    2. Je l'ignore. L'avis d'une blogueuse? Mais quel univers! Quelle écriture!J'étais dans une Venise parallèle (au départ)

      Supprimer
    3. Oui, je vois bien, j'en ai eu un avant-goût avec ce recueil.;)

      Supprimer
  3. Oh il faudrait que je me relise de la fantasy....ouiiii cela semble bien lala...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui là on est dans de la fantasy de qualité si tu veux renouer avec cet univers.:)

      Supprimer
  4. ta remarque sur le vocabulaire me fait penser à ma toute récente lecture d'une BD avec des dialogues parfois totalement abscons. pourtant je connaissais tous les mots, mais mis ensemble....o_O :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha, oui des fois on n'a pas l'impression de parler la même langue. Ceci dit, ici, il y avait des mots que je ne connaissais vraiment pas. Ça m'a fait le même effet que quand je lis certains romans en anglais dont certaines tournures de phrases sont particulièrement complexes (sans parler de certains mots que je connais encore moins qu'en français^^), et que je déduis vaguement le sens dans la globalité du paragraphe.^^

      Supprimer
  5. Si j'arrive à terminer la saga du sorceleur, je vais me pencher sur ses autres écrits...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours pas fini la saga du Sorceleur ? (bon je dis ça mais je m'étonne moi-même de l'avoir finie^^).

      Supprimer
  6. Bon, là tu ne m'auras pas avec ta mention moins de 600 pages... Nouvelles + fantaisy ça fait beaucoup pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que celui-ci n'est pas fait pour toi.;)

      Supprimer
  7. Je note Le Sorceleur du coup ! ^^

    RépondreSupprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^