mardi 16 août 2022

HISTOIRE D'UNE MOUETTE ET DU CHAT QUI LUI APPRIT À VOLER


HISTOIRE D'UNE MOUETTE ET DU CHAT QUI LUI APPRIT À VOLER

traduit de l'espagnol (Chili) par Anne Marie Métailié

J'attendais beaucoup de ce roman de l'auteur chilien, Luis Sepúlveda, et, autant ne pas faire durer le suspense, ma déception a été à la hauteur de mes attentes.
En fait, l'histoire est assez enfantine, je crois d'ailleurs qu'elle est vraiment destinée à la jeunesse. En soi, ça ne me dérange pas, j'aime beaucoup la littérature jeunesse, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai opté pour ce titre - une histoire de chat, qui apprend à voler à une mouette, j'étais séduite d'avance ! - mais ici, je n'ai vu aucun intérêt réel à l'intrigue, je n'ai pas été vraiment prise dans l'histoire, j'ai trouvé ça vraiment très quelconque, et je n'ai pas particulièrement été éblouie par le talent narratif de Sepúlveda. Honnêtement, je suis sortie de là avec un "c'est ça, Sepúlveda ???" 

Bref, j'aurai lu un Sepúlveda.
Et alors que je m'apprête à publier ce billet, je me rends compte que j'en suis en faite à mon troisième Sepúlveda ! 😅 Le premier que j'ai lu, Journal d'un tueur sentimental, ne m'a vraiment laissé aucun souvenir, et en relisant mon billet, je me rends compte que ça n'avait déjà pas été un rendez-vous coup de coeur. Le deuxième, Deux idées de bonheur, est une conversation entre Sepúlveda et le gastronome italien Carlo Petrini. Même si j'avais beaucoup aimé, ça ne m'avait pas vraiment éclairée sur l'univers littéraire de Sepúlveda. 
Devrais-je en tenter un quatrième pour être fixée ? J'ai toujours reculé devant Le Vieux qui lisait des romans d'amour, le titre ne me tentant vraiment pas et m'évoquant une lecture à hauts risques par rapport à mes goûts, mais peut-être que je finirai par céder à la curiosité...

20 commentaires:

  1. Comme toi, je n'arrive pas vraiment à trouver le roman de cet auteur qui va m'emporter... et, tiens-toi bien, j'en ai lu six ! Une petite préférence pour Le vieux qui lisait des romans d'amour, et L'ombre de ce que nous avons été, tout de même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha, il faut qu'on s'arrête un jour ! Bon, pas de coup de coeur de ton côté mais tu as quand même des préférences. Heureusement que ce n'est pas ton cas mais je me vois bien arriver à mon sixième en pensant découvrir cet auteur pour la première fois !^^

      Supprimer
  2. J'ai seulement lu "le vieux qui lisait des romans d'amour" qui ne m'a pas emballée plus que ça et comme toi, je me suis dit "c'est ça Sepulveda". Il y a des jours où j'ai envie de le relire pour voir si j'ai raté quelque chose et puis j'oublie ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben Kathel a failli me motiver pour Le vieux qui lisait des romans d'amour mais ton commentaire m'en dissuade. Peut-être ne devrais-je pas insister finalement, quitte à rater quelque chose.^^

      Supprimer
  3. Ah Sepulveda.....oui j'ai aime le vieux qui lisait et son monde du bout du monde et apres tu as des nouvelles qui tournent beaucoup sur la dictature comme les roses d'atacama.....mais il etait tellement humain....quelle grande perte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai vraiment beaucoup aimé dans Deux idées de bonheur mais j'ai visiblement du mal à adhérer à ses romans - ou je n'ai pas fait les meilleurs choix... J'hésite vraiment à poursuivre l'exploration de ses oeuvres.

      Supprimer
  4. Contrairement à toi, j'aime bien l'univers de Sepulveda. J'ai beaucoup aimé Le vieux qui lisait des romans d'amour. Cette mouette et ce chat m'ont attendrie. J'ai en particulier les bien aimé le trio de matous très chouettes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En soi c'était mignonnet mais ce n'était vraiment pas ce que j'attendais d'un Sepúlveda.;) Et j'ai quand même peur de ne pas adhérer non plus au Vieux qui lisait des romans d'amour. Comme tu dis, c'est une question de goût par rapport à un univers littéraire. Je n'ai peut-être pas la sensibilité nécessaire pour apprécier ses romans.

      Supprimer
  5. C'est effectivement un roman jeunesse que j'ai lu plusieurs fois dans mes classes et que mes élèves ont bien apprécié. De cet auteur, j'ai beaucoup aimé Le vieux qui lisait des romans d'amour. Bon je n'arrive pas à entrer mon nom... (Krol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vois bien que ses romans sont appréciés par un grand nombre de lecteurs et lectrices, de tout âge, de tout pays. Bon, je serai l'exception, ce n'est pas bien grave.;)
      (et merci de t'être identifiée ! C'est affreux quand on ignore qui a laissé un commentaire alors qu'on sait qu'on connaît la personne.^^)

      Supprimer
  6. Tente Le vieux qui... , c'est court. Je découvre deux billets chez moi, plutôt bien positifs!
    Luis Sepulveda : La lampe d'Aladino Histoire d'un escargot qui découvrit l'importance de la lenteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, peut-être un jour, Le vieux qui lisait des romans d'amour. Mais en vrai, je pourrais vraiment m'arrêter là. Trois livres d'un même auteur, c'est déjà pas mal ^^, surtout quand on n'en ressort jamais vraiment conquis.

      Supprimer
  7. Je l'ai eu en mains tout à l'heure lors d'une brocante; je crois que j'ai bien fait de ne pas l'acheter...
    PS Je ne reçois plus ta news !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se trouve ça te plairait. Beaucoup ont aimé tout de même.
      Quant à la news, je ne sais pas quoi faire. Il ne me semble pas l'avoir activée à l'ouverture du blog donc peut-être parles-tu d'autre chose ?

      Supprimer
  8. Entre la mouette et le chat, je me disais avant de lire ton billet, c'est pour moi ! Et puis non !!! Par contre, faut vraiment que tu lises "le vieux qui lisait...." J'ai adoré ! Et c'est le seul titre de cet auteur que j'ai lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésite toujours pour Le vieux qui lisait des romans d'amour. Je ne sais pas, quand on ne le sent vraiment pas pour soi, peut-être vaut-il mieux ne pas insister...

      Supprimer
  9. Et dire que je n'ai toujours pas lu cet auteur... un jour viendra ^^

    RépondreSupprimer
  10. Lu il doit bien y avoir un an. Je l'avais emprunté en bibli, intrigué par un billet lu sur un blog...
    J'avais bien apprécié le "réseau des chats", tous mobilisés pour résoudre un problème soulevé par l'un des leurs... même s'il y en a qui apparaissent un peu moins malins que les autres (un peu amortis, peut-être...).
    (s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était sympatiquounet.^^ Les histoires pour enfant recèlent toujours de belles valeurs et leçons.

      Supprimer