lundi 1 décembre 2008

FRAISE ET CHOCOLAT 2


FRAISE ET CHOCOLAT 2

Ayé! Ai enfin mis la main sur le tant attendu tome 2, après avoir été totalement enthousiasmée par Fraise et chocolat.

Résultat des courses? Un peu moins conquise qu'avec le tome 1 mais c'était un risque que j'étais prête à encourir.
Il faut dire que l'effet fraîcheur et bonne surprise a déjà été consommé et qu'il est difficile de nous refaire le coup une deuxième fois.^^

Aurita ne commet pourtant pas l'erreur de faire un bis repetita de sa vie sexuelle avec Boilet étalée en BD. Ici, leur histoire a évolué, le couple est (légèrement) plus posé, et l'heure est au boulot et aux questions essentielles.

Alors que Frédéric Boilet doit assurer une tournée promotionnelle en Europe avant de retourner au Japon, Chenda est assaillie de mille doutes concernant leur couple: 20 ans d'écart, un mec à la santé fragile (l'âge?), ex-coureur de jupon japonais qui suscite toujours l'admiration de ses fans féminines, le regard des autres sur leur couple, la question de l'accueil de sa BD en préparation et l'almagame qui risque de se faire quant à son mérite, la question de son identité aussi - Chenda a de quoi remettre en question l'authenticité de l'amour qui unit leur couple...

Mais côté sexe, ouf, que tout le monde se soulage, tout va pour le mieux! Et même, on monte d'un cran dans le trash, histoire de tromper notre impression de déjà-vu. On croyait avoir tout vu dans le tome 1? BUUUZZZZZ !!! Wrong impression! Ici le sexe flirte avec handballing (pour ne pas employer l'autre terme ici) et autre joyeuseté du genre. Le tome 3 explorera-t-il le bondage?

Que ceux qui se demandent comment qu'ils vont pouvoir lire celui-là dans le métro se rassurent!^^ Ce tome-ci est beaucoup moins orienté sexe à toutes les pages, du fait des questionnements dont je parlais plus haut et des autres aspects de la vie qu'Aurita se plaît à explorer.  

J'ai bien aimé sa représentation du séjour à Bruxelles, l'histoire du voisin japonais, les petites anecdotes qui alimentent ce tome, et je craque toujours autant pour le personnage de Chenda, elle a une bouille vraiment trop mimi, j'adore comment Aurita se représente.
  
Également commenté par Yaneck - l'avis d'un homme sur des histoires de filles, ça vaut toujours le détour.

4 commentaires:

  1. Florinette01 mars, 2014

    J'aime beaucoup Frédéric Boillet, j'ai lu le tome 1 et si je trouve la suite à la biblio, ce que j'espère, je n'hésiterais pas ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de le trouver rapidement. Ici j'ai attendu des mois avant de pouvoir mettre la main dessus. Il était tout le temps emprunté!
      J'espère qu'Aurita écrira d'autres BDs, sur d'autres thèmes aussi, je trouve qu'elle a vraiment beaucoup de talent.

      Supprimer
  2. Merci pour ce lien, c'est très sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien - j'attends ton commentaire du tome 1 avec impatience! :)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^