jeudi 20 décembre 2012

ANYA'S GHOST


ANYA'S GHOST

LE FANTÔME D'ANYA )


Voilà une BD américaine qui a attiré mon oeil à la bib' car j'aimais assez le coup de crayon de l'auteure, Vera Brosgol, présentée en 4è de couv' comme originaire de Moscou mais citoyenne américaine depuis l'âge de 13 ans, une jeune dessinatrice qui plus est, 28 ans, dont c'est la première BD.
Et ce qui m'a encore plus convaincue de l'embarquer ce sont les critiques presse au dos (comme les américains savent bien faire), avec entre autres "hilarious, delightful page-turner, darkly humorous, remarkable, smart, funny", et surtout, l'avis de Neil Gaiman sur la couverture : "A masterpiece !"   

Juste avant de m'y atteler, j'ai tout de même fait un tour sur le net pour voir des avis de lecteurs censés être plus "objectifs". Quelle ne fut ma déconvenue quand j'ai réalisé que je tenais là une BD pour young adults qui avait enchanté beaucoup de pré-ados et jeunes ados, principalement des jeunes filles. Non pas que je dédaigne ce genre de lecture, mais en BD, je recherche plus des ouvrages moins ciblés.    

J'ai donc abordé cette BD sans grande conviction, pour être finalement totalement conquise par l'histoire qui m'a entièrement captivée et que j'ai dévorée en un rien de temps ! Ce n'est pas particulièrement "hilarious", du tout même dirais-je, mais c'est un "delightful page-turner", c'est "smart", et "sweet" et "scary" tout en même temps.
Très prenant, à la fois enchanteresque et à la fois terrifiant ! J'ai adoré ! Je ne suis pas loin du "masterpiece" de Neil Gaiman mais c'est un poil fort quand même. 

L'histoire est celle d'Anya, la collégienne type, càd, pas très confiante, pas super populaire, amoureuse du beau gosse qui en aime une autre, soucieuse d'être acceptée et voulant correspondre aux normes, ce qui est d'autant moins évident qu'elle est issue d'une famille immigrée russe très à cheval sur les traditions et les principes.
Un jour, elle tombe dans un puits et y découvre un squelette. Quelques instants plus tard, elle fait la connaissance d'Emily, le fantôme d'une jeune fille qui aurait péri dans ce puits il y a environ 90 ans. Et là, sa vie change, mais avec des retournements de situation bluffants !
J'ai vraiment adoré la "complexité" de cette intrigue bien moins simple qu'elle n'en a l'air.


Bref, un très très bon moment de lecture qui m'a tour à tour amusée, enchantée, terrifiée, émue !

Une idée du contenu de la BD en vidéo :  




L'auteure
Vera Brosgol est née à Moscou, en Russie. Elle a passé la plus grande partie de sa vie aux États-Unis. Diplômée en dessins animés traditionnels du Sheridan College de Toronto, elle passe toutes ses journées à dessiner des scénarimages d’animation à Portland en Oregon. Le soir, elle réalise des illustrations et des bandes dessinées, dont certaines sont parues dansFlight Anthologies. Le fantôme d’Anya est son premier livre.


6 commentaires:

  1. Why not? Mon âge en tant que lectrice ratisse très très large...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pis ils t'aiment bien maintenant à la bib' jeunesse ! S'ils ne l'ont pas, n'hésite pas à le mettre sur leur liste de suggestions !

      Supprimer
  2. Ca fait un petit moment que je cherche une BD un peu décalée, et là c'est typiquement le genre d'univers qui m'attire! Avec l'approbation de Neil Gaiman en plus, je ne peux qu'être convaincue.
    Merci pour cette découverte, car je pense qu'elle va vite rejoindre ma bibliothèque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne seras pas déçue. J'ai moi-même été très agréablement surprise, voire même bluffée par la richesse de l'intrigue, et surtout par sa capacité à surprendre jusqu'à véritablement angoisser (complètement inattendu).
      Je serais curieuse de lire ton avis.

      Supprimer
    2. Et bien merci pour cette découverte! Je l'ai dévorée dès que je l'ai reçue. L'univers ne pouvait que me plaire, mais j'ai aussi beaucoup apprécié les différents rebondissements, qui comme tu le dis, rendent l'histoire bien plus complexe et intéressante qu'il n'y paraît.

      Supprimer
    3. Aaaah je suis ravie que tu aies apprécié ce récit ! Je trouve que cette auteure mérite vraiment d'être lue. Dommage que la parution de cet ouvrage n'ait pas fait plus de bruit que ça en France.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^