samedi 22 décembre 2012

LETTER BEE - TOMES 1 À 3



LETTER BEE - TOMES 1 À 3

Les Letter Bees sont des agents postaux chargés de délivrer les lettres et colis, quels qu'ils soient, des habitants d'Amberground, un pays éclairé par un soleil artificiel et peuplé d'insectarmures, des insectes monstrueux dotés d'une carapace quasi indestructible. Autant dire que les missions des Letter Bees ne sont jamais simples et qu'ils travaillent au péril de leur vie, avec pour seule compagnie celle de leur dingo, une sorte d'animal chargé de les protéger, et pour seule arme, un fusil à balles-coeur, càd, des balles composées de fragments de leur coeur. 
Le "coeur" semble en effet avoir une place très importante dans les croyances de ce territoire : 
"Ce qui importe avant tout... c'est le "coeur". Le "coeur" est maître de toute chose. Et toute chose est créée à partir du "coeur". (écritures saintes de l'Amberground, premier verset)

Voici donc un manga qui pose les bases d'un univers steampunk et de fantasy qui sera un peu déroutant au premier abord et qui ne manquera pas de dépayser, tout repère étant chamboulé. Il faudra assimiler les codes de ce pays, son histoire (je n'ai pas parlé de l'ambre spirituelle par exemple...), son organisation, ses règles, et son fonctionnement très particulier et original.
 

Dans le premier tome, Gauche Suede, un de ces Letter Bees, est chargé de livrer un colis pour le moins inattendu, un petit garçon du nom de Lag Seeing. Leur périple sera l'occasion d'en savoir un peu plus sur ce pays mystérieux, aux moeurs et codes de vie étranges, mais également sur leur vie personnelle. Gauche souhaite devenir Head Bee, le plus haut grade de Letter Bee, et rejoindre la capitale, Akatsuki, le territoire des élites, dans l'espoir de guérir sa soeur Sylvette, paralysée des jambes de naissance. Quant à Lag, sa mère a été enlevée et a priori emmenée à Akatsuki.
On découvrira également que chacun semble doté de dons spéciaux, liés à leur "coeur". Après s'être attaché à Gauche, Lag n'a plus qu'un souhait, devenir Letter Bee lui aussi.
Les deux tomes suivants se focalisent sur son évolution et son parcours pour réaliser ce rêve. Il rencontrera Niche, une enfant-maka dotée de pouvoirs elle aussi. Les règles de vie à Amberground se précisent pour le lecteur, tout en soulevant de nombreuses questions, notamment par rapport au gouvernement de ce pays et ses intentions réelles.
Les gens semblent également s'intéresser de façon suspecte à Lag et à Niche.

Bref, suspense suspense... Et qu'est devenu Gauche ?

Si j'ai trouvé l'intrigue intéressante, et ce nouveau monde plutôt original, avec des bases solides dans sa conception, je n'ai pas ressenti d'engouement pour autant, comme si j'étais un peu extérieure à tout ce qui se passait. J'avoue avoir même parfois trouvé ridicule toutes ces inventions des scénaristes autour des insectarmures et balles-coeur, et puis je trouvais assez pénible ces combats dont l'issue est courue d'avance. Par ailleurs, je n'arrivais pas à bien suivre les planches, c'était fouillis... Pour l'instant, je ne me suis pas attachée aux personnages non plus, car ils sont assez convenus.
En fait, c'est comme si, malgré un scénario qui a de la matière, rien ne me surprenait plus dans ce type d'histoires. Blasée ? Peut-être trop ado pour moi dans l'esprit, je ne sais pas. J'ai bien aimé en revanche le personnage de Niche (elle est éclatante !), et les petites touches d'humour, mais l'ensemble est bien souvent plus mignonnet qu'autre chose.


Je pourrais poursuivre cette série, il y a assez d'éléments qui suscitent ma curiosité tout de même, mais je ne ressens aucune urgence, comme si je pouvais également m'arrêter là sans que cela ne me frustre de ne pas connaître la suite.
Ça tombe bien car je viens de voir que la série était toujours en cours, avec 15 tomes parus à ce jour au Japon, et 13 en France. Mouarf.

Également commenté par Catherine.

Intègre le

6 commentaires:

  1. Mouarf comme tu dis. En te lisant je pensais, ouais encore un truc à 42 épisodes, eh bien oui... C'est le problème des mangas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de tous, heureusement. Il y a de nombreux one-shots, et des séries sur 3 ou 4 tomes, genre Tezuka, Taniguchi. Jusqu'à 8 tomes, ça me va si j'adhère à l'intrigue dès le départ. En fait, ce qui m'ennuie, ce sont les séries en cours où on n'a aucune idée du nombre final de volumes et qu'on en est déjà à 10 passés...
      Mais bon, si le scénario est excellent...

      Supprimer
    2. Le sommet des dieux, c'est 5 tomes. Là ça va, on sait où on s'engage.

      Supprimer
    3. Oui, il y en a quelques autres comme ça heureusement. Cela dit, il n'y a pas que dans les mangas que je m'éparpille dans des séries... Il faudrait d'ailleurs que je pense à les boucler toutes...

      Supprimer
  2. C'est vrai que la série est assez longue mais pourquoi pas si l'histoire se développe bien.
    Bonne journée et bonnes fêtes de Noël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et puis l'avantage de ces séries longues, c'est que le rythme de parution des nouveaux tomes est relativement rapide, comparé aux séries plus courte.
      Bonnes fêtes de Noël à toi !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^